26 avril 2021
Alice Elfassi

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle : l’incinération des déchets est exclue de ce registre !

Partager

La taxonomie “verte” européenne est le premier registre mondial à recenser les catégories d’investissements considérées comme participant à la transition écologique et à la lutte contre le changement climatique. Son objectif est également de définir les financements nécessaires à l’atteinte des objectifs de neutralité carbone en 2050 et de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030. Cette classification n’a pas de caractère obligatoire et n’a pas pour objet d’interdire telle ou telle activité, mais devrait aboutir en revanche au fléchage des financements européens vers les secteurs visés par la taxonomie.

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié l’acte délégué pour l’application de cette taxonomie sur les activités “vertes”. Des critères et seuils de performance sont définis, pour déterminer quelles activités économiques et industrielles présentent un bénéfice substantiel au regard des objectifs environnementaux retenus.

Dans la liste des activités définies comme “vertes”, figurent notamment les énergies renouvelables et l’hydrogène ; l’incinération des déchets en est exclue.

Zero Waste France salue cette exclusion, qui pourrait se traduire par un holà de l’Union européenne au financement de projets de construction ou extension d’incinérateurs, voire aux travaux d’entretien ou de modernisation de ces derniers. En effet, ces projets sont lourds d’impacts environnementaux, de par leurs émissions directes mais aussi et surtout en raison du gaspillage de ressources non-renouvelables et valorisables qu’ils occasionnent. De plus, l’incinération est un mode de traitement très peu flexible, dont l’augmentation des capacités représente bien souvent un frein considérable à la mise en place de politiques ambitieuses de prévention des déchets et de soutien au réemploi.

Néanmoins, au-delà du sujet de l’incinération, la taxonomie européenne s’avère très décevante, notamment concernant le secteur énergétique. A cet égard, Zero Waste France soutient le positionnement du Réseau Action Climat, association dont elle est adhérente, qui souligne l’importance de prendre en compte les enjeux de préservation de la biodiversité et de circularité de l’économie aux côtés des objectifs d’atténuation du changement climatique.

30 avril 2021

Loi Climat : une régulation de la publicité insuffisante malgré quelques avancées

Le 17 avril 2021, l’Assemblée nationale a achevé l’examen en première lecture du projet de loi Climat et résilience. Les dispositions du texte relatives à la régulation de la publicité s’avèrent l[...]

à la une
29 avril 2021

Les démarches zéro déchet créent davantage d’emplois que l’élimination des déchets

Selon un rapport de l’ONG Gaïa, le secteur de la réparation crée 3 fois plus d’emplois que le secteur du recyclage, qui crée lui-même 50 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Un rappo[...]

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]