26 avril 2021
Alice Elfassi

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle : l’incinération des déchets est exclue de ce registre !

Partager

La taxonomie “verte” européenne est le premier registre mondial à recenser les catégories d’investissements considérées comme participant à la transition écologique et à la lutte contre le changement climatique. Son objectif est également de définir les financements nécessaires à l’atteinte des objectifs de neutralité carbone en 2050 et de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030. Cette classification n’a pas de caractère obligatoire et n’a pas pour objet d’interdire telle ou telle activité, mais devrait aboutir en revanche au fléchage des financements européens vers les secteurs visés par la taxonomie.

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié l’acte délégué pour l’application de cette taxonomie sur les activités “vertes”. Des critères et seuils de performance sont définis, pour déterminer quelles activités économiques et industrielles présentent un bénéfice substantiel au regard des objectifs environnementaux retenus.

Dans la liste des activités définies comme “vertes”, figurent notamment les énergies renouvelables et l’hydrogène ; l’incinération des déchets en est exclue.

Zero Waste France salue cette exclusion, qui pourrait se traduire par un holà de l’Union européenne au financement de projets de construction ou extension d’incinérateurs, voire aux travaux d’entretien ou de modernisation de ces derniers. En effet, ces projets sont lourds d’impacts environnementaux, de par leurs émissions directes mais aussi et surtout en raison du gaspillage de ressources non-renouvelables et valorisables qu’ils occasionnent. De plus, l’incinération est un mode de traitement très peu flexible, dont l’augmentation des capacités représente bien souvent un frein considérable à la mise en place de politiques ambitieuses de prévention des déchets et de soutien au réemploi.

Néanmoins, au-delà du sujet de l’incinération, la taxonomie européenne s’avère très décevante, notamment concernant le secteur énergétique. A cet égard, Zero Waste France soutient le positionnement du Réseau Action Climat, association dont elle est adhérente, qui souligne l’importance de prendre en compte les enjeux de préservation de la biodiversité et de circularité de l’économie aux côtés des objectifs d’atténuation du changement climatique.

à la une
22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]