26 avril 2021
Alice Elfassi

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle : l’incinération des déchets est exclue de ce registre !

Partager

La taxonomie “verte” européenne est le premier registre mondial à recenser les catégories d’investissements considérées comme participant à la transition écologique et à la lutte contre le changement climatique. Son objectif est également de définir les financements nécessaires à l’atteinte des objectifs de neutralité carbone en 2050 et de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030. Cette classification n’a pas de caractère obligatoire et n’a pas pour objet d’interdire telle ou telle activité, mais devrait aboutir en revanche au fléchage des financements européens vers les secteurs visés par la taxonomie.

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié l’acte délégué pour l’application de cette taxonomie sur les activités “vertes”. Des critères et seuils de performance sont définis, pour déterminer quelles activités économiques et industrielles présentent un bénéfice substantiel au regard des objectifs environnementaux retenus.

Dans la liste des activités définies comme “vertes”, figurent notamment les énergies renouvelables et l’hydrogène ; l’incinération des déchets en est exclue.

Zero Waste France salue cette exclusion, qui pourrait se traduire par un holà de l’Union européenne au financement de projets de construction ou extension d’incinérateurs, voire aux travaux d’entretien ou de modernisation de ces derniers. En effet, ces projets sont lourds d’impacts environnementaux, de par leurs émissions directes mais aussi et surtout en raison du gaspillage de ressources non-renouvelables et valorisables qu’ils occasionnent. De plus, l’incinération est un mode de traitement très peu flexible, dont l’augmentation des capacités représente bien souvent un frein considérable à la mise en place de politiques ambitieuses de prévention des déchets et de soutien au réemploi.

Néanmoins, au-delà du sujet de l’incinération, la taxonomie européenne s’avère très décevante, notamment concernant le secteur énergétique. A cet égard, Zero Waste France soutient le positionnement du Réseau Action Climat, association dont elle est adhérente, qui souligne l’importance de prendre en compte les enjeux de préservation de la biodiversité et de circularité de l’économie aux côtés des objectifs d’atténuation du changement climatique.

Actualités

à la une
29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]