Sources de financement

D’où vient l’argent permettant à Zero Waste France de mener ses actions ? Petit tour d’horizon des différentes sources de financement de l’association.

Alors que la plupart des grandes entreprises multiplient les opérations de lobbying par le biais d’associations, la transparence sur le financement de ces dernières est devenue un indicateur scruté de près pour évaluer leur intégrité. Zero Waste France est majoritairement financée par les dons des citoyen.nes, garantie de son indépendance.

Recettes 2020 de Zero Waste France

Vous souhaitez connaître tous les détails du budget de Zero Waste France ?
Téléchargez le rapport du commissaire au compte sur les comptes annuels 2020

Les citoyen.nes, premiers soutiens de Zero Waste France

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France a toujours souhaité s’appuyer sur un financement majoritairement citoyen, cela signifie que la plus grande partie de ses ressources annuelles proviennent des dons de particuliers. En 2020, ces dons représentaient ainsi près de la moitié du budget de l’association.

Grâce à cette forte proportion de dons de particuliers dans le budget global, Zero Waste France assure son indépendance financière vis-à-vis des entreprises et des institutions. Cette indépendance nous permet de mener nos actions et d’adresser de nouveaux sujets en toute liberté et sans conflit d’intérêt.

Vous aussi, soutenez nous !

Participez à l’indépendance financière de Zero Waste France.
Que ce soit un soutien unique ou un don mensuel, chaque contribution, petite ou grande, nous permet de poursuivre nos actions.

Je fais un don

Des subventions dédiées à certains projets

Les subventions publiques perçues par Zero Waste France proviennent principalement de l’Ademe et du Ministère de la Transition écologique. Elles contribuent à la réalisation de projets précis, qui ne pourraient pas voir le jour ou se développer autrement. Entre 2020 et 2021, le développement important de notre réseau de groupe locaux (plus de 30 nouveaux groupes locaux nous ont rejoint) a été possible grâce à une subvention de l’Ademe qui a permis de financer les déplacements, de nombreux supports (de communication, de formation), ainsi que du temps salarié.

Des mécènes attentivement sélectionnés

L’association étudie chaque proposition privée de financement avec attention afin de n’accepter que des partenaires (entreprise, fondation) en lien avec ses valeurs et ses objectifs de réduction des déchets. Les statuts de Zero Waste France précisent d’ailleurs que l’association “refuse les contributions, financières ou autres, de toute entité dont les activités et les intérêts contredisent la raison sociale de l’association” (à savoir la réduction des déchets et une meilleure gestion des ressources). L’association ne peut donc, par exemple, pas recevoir de financements de la part d’acteurs du traitement des déchets.

Des prestations destinées aux professionnels

Chaque année, l’association réalise des missions pour le compte de différents acteurs. Des structures publiques, en formant par exemple des élu.es et technicien.nes des collectivités sur différentes thématiques : fin du plastique à usage unique, biodéchets, réemploi, tarification incitative… Mais aussi des structures privées, en accompagnant par exemple des professionnels de l’événementiel, notamment sportif, via plusieurs outils permettant de réduire la production de déchets et le gaspillage lors de leurs manifestations.

Ces prestations font partie des missions de l’association, puisqu’elles permettent de sensibiliser un public toujours plus large et parfois éloigné de la démarche zéro déchet, zéro gaspillage.