Dossier thématique

Réduire le jetable

La lutte contre le "tout-jetable" est au cœur de la démarche Zero Waste. Elle vise à promouvoir des alternatives aux produits à usage unique qui peuplent notre quotidien et qui sont responsables de quantités considérables de déchets et d'une consommation irraisonnée des ressources planétaires.

Le phénomène du “produit à usage unique” est récent à l’échelle de l’histoire de nos sociétés. Concevoir et fabriquer un produit dont la durée de vie est extrêmement courte, entraînant en amont une consommation importante de ressources (chaque produit jeté doit être de nouveau fabriqué) et en aval une quantité considérable de déchets, aurait sans doute paru absurde à nombre de nos ancêtres.

Les objets “jetables” ont pourtant connu une croissance exponentielle depuis les années 60 et sont aujourd’hui omniprésents dans notre quotidien.

Plastique et emballages, suspects n°1

Emballages plastique fruits
CC – BY 2.0 Anna Gregory

A l’origine de cet engouement pour le jetable, l’apparition d’un nouveau matériau : le plastique. Bon marché et léger, il est aujourd’hui massivement utilisé pour la fabrication d’objets à usage unique (emballages, lingettes nettoyantes, protection hygièniques…). En Europe, chaque année, 25,8 millions de tonnes de déchets plastique sont ainsi produites, dont 60% proviennent des emballages.

Moins d’un tiers des déchets plastique sont collectés pour être recyclés. Les objets et emballages en plastique à usage unique finissent donc dans la majorité des cas en décharge ou bien sont incinérés. Du fait de leur petite taille et des caractéristiques de consommation, certains sont abandonnés ou rejetés dans la nature, avec des conséquences désastreuses sur la flore et la faune. A l’échelle européenne, la quantité de plastique ainsi rejetée dans les océans serait comprise entre 150 000 et 500 000 tonnes, chaque année !  

Zero Waste France milite pour réduire drastiquement notre recours au plastique à usage unique en proposant l’interdiction de certains produits comme les gobelets ou les pailles, en demandant une fiscalité adaptée qui prenne en compte l’impact environnemental du plastique jetable, et en faisant la promotion des nombreuses alternatives existantes au plastique.

Pour une réintroduction de la consigne en France

bouteille-consignee

Une des solutions pour réduire la part des emballages jetables est bien connu : c’est la consigne. Système courant en France jusque dans les années 1970, elle a ensuite progressivement disparu à l’exception de cas spécifiques régionaux (Alsace) ou sectoriels (secteur des cafés, hôtels et restaurants).

Le principe de la consigne est simple : lors de l’achat de son produit, le client paye une petite somme supplémentaire (quelques centimes) qui lui seront rendus lorsqu’il rapporte le contenant (bouteille, bocal…)  dans son commerce ou dans un point d’apport. Dans le cas d’un emballage en verre, le contenant ainsi récupéré peut être lavé et réutilisé. Par opposition, le recyclage d’une bouteille en verre nécessite de casser et de fabriquer de nouveau l’emballage, un processus plus gourmand en énergie.

La consigne présente ainsi de nombreux avantages :

  • Réduction des déchets sauvages abandonnés dans la nature.
  • Economie d’eau et d’énergie grâce à la réutilisation du contenant pour le verre.
  • Economie pour le consommateur (qui ne paye pas le coût de l’emballage) et pour le producteur (qui peut réutiliser ses emballages).

Zero Waste France milite activement pour une réintroduction de la consigne à l’échelle nationale, notamment pour permettre la réutilisation des emballages en verre. Au-delà des actions pour faire progresser la réglementation, l’association a également co-fondé le Réseau Consigne, une structure qui vise à accompagner et soutenir le développement d’initiatives autour de la consigne pour réemploi.

Encourager la vente en vrac

Autre alternative pour réduire les emballages à usage unique : la vente en vrac, qui permet à chacun de faire ses courses avec ses propres contenants réutilisables ou consignés.

Ce système connaît un essor important depuis quelques années, encouragé par des citoyens et des consommateurs désireux d’en finir avec les emballages jetables. Si les rayons vrac étaient déjà présents dans certains magasins d’alimentation biologique, des épiceries 100% vrac ont fait leur apparition en France en 2014. Depuis, le vrac se démocratise !

Zero Waste France encourage le développement de la vente en vrac, en faisant la promotion de ces nouvelles pratiques d’achat.

L’association a  été à l’origine de la création d’une association professionnelle qui réunit les acteurs de la filière, le Réseau Vrac, qui compte 450 adhérents en 2018.

Elle oeuvre aussi pour encourager cette pratique auprès des commerçants traditionnels, par exemple en valorisant les commerces qui acceptent de servir les clients dans leurs contenants personnels réutilisables.

Actualités liées

10 septembre 2020

Marathon Commerçant.e.s Zéro Déchet : une mobilisation nationale pour en finir avec les emballages !

Du 12 au 18 octobre 2020, Zero Waste France et ses groupes locaux se mobilisent partout en France pour accompagner les commerces de proximité à éliminer les emballages jetables.

16 juillet 2020

Zero Waste Sport lance l’Été des Relayeurs

La série audio à la découverte de celles et ceux qui se bougent pour le sport zéro déchet, à travers la rencontre et l'interview de sportifs/sportives, associations, fédérations ou entreprises eng[...]

28 mai 2020

“Zéro déchet : pour les règles aussi !” – pourquoi et comment sensibiliser aux protections réutilisables ?

La journée mondiale de l’hygiène menstruelle du 28 mai 2020 est l'occasion de rappeler l'intérêt de lever les tabous autour des règles et de partager la diversité des actions mises en œuvre grâce [...]

16 avril 2020

Crise sanitaire et (zéro) déchet : questions – réponses

Peut-on continuer à mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage pendant le confinement ? Y'a-t-il des pratiques à éviter ?

à la une
15 avril 2020

Le lobby du plastique profite de l’épidémie pour chercher un nouvel élan

Samedi 12 avril, le journal Le Monde publiait une enquête explicitant les stratégies du lobby du plastique pour tenter un retour en force à la faveur de la crise sanitaire. Il est vrai que ces der[...]

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]

13 février 2020

Plastique jetable vendu comme “réutilisable” : on ne laisse pas passer !

Le tour de passe-passe est simple et efficace : pour continuer à vendre de la vaisselle en plastique jetable, pourtant interdite depuis le 1er janvier 2020, certaines entreprises se sont contentée[...]

12 février 2020

Réduction des déchets dans la commande publique : ce que dit la loi anti-gaspillage (décryptage 7/7)

La loi économie circulaire modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion avale des déchets... Elle comporte égalemen[...]

04 février 2020

STOP PUB : la fin des flyers avec la loi anti-gaspillage ? (décryptage – 4/7)

A la suite de l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le dispositif légal encadrant le STOP PUB évolue. Si des avancées concrètes sont à saluer co[...]

23 janvier 2020

Vrac, consigne : la loi anti-gaspillage devrait encourager les alternatives aux emballages jetables (Décryptage – 2/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion des déchets... Elle clarifie et soutient aussi [...]

Publications liées

13 actions pour devenir un-e sportif-ve écoresponsable

Une fiche pratique pour aider les sportives et sportifs à adopter une démarche éco-responsable.

Les coûts environnementaux et économiques des protections menstruelles, couches pour bébé, et lingettes à usage unique

Réalisée par ReZero et Zero Waste Europe, cette étude pionnière vise à analyser les impacts des protections menstruelles, des couches pour bébés et des lingettes à usage unique ainsi que les mesur[...]

Étude de cas : l’histoire de RePack

Découvrez l'initiative de l'entreprise finlandaise RePack, qui propose un système de réutilisation des emballages pour la vente en ligne.

à la une

Mon événement sportif zéro déchet

Nouveau guide en 12 actions dédié aux organisateurs d'événements sportifs, professionnels comme amateurs, afin de leur donner les clés d'un événement sportif zéro déchet.

Grille d’auto-évaluation : Événementiel sportif zéro déchet

Quels critères zéro déchet peuvent s’appliquer à votre événement sportif, et quelles solutions mettre en place ? Aidez-vous de cette grille d’auto-évaluation pour comprendre votre marge de progres[...]

Grille d’auto-évaluation – Événementiel zéro déchet

Quels critères zéro déchet peuvent s’appliquer à votre événement sportif, et quelles solutions mettre en place ? Aidez-vous de cette grille d’auto-évaluation pour comprendre votre marge de progres[...]

Rapport d’activité 2018

Découvrez l'association Zero Waste France à travers les actions et projets phares qu'elle a menés en 2018.

3 mesures pour supprimer le plastique à usage unique dans les collectivités locales

Zero Waste France a analysé les différents leviers d'actions à disposition des collectivités locales pour agir contre le plastique jetable et propose 3 types de mesures politiques, déjà expériment[...]

Étude de cas : L’histoire de la Freiburg Cup

La ville de Fribourg en Allemagne propose depuis 2016 des gobelets réutilisables consignés aux cafés et commerces de son territoire pour la vente à emporter. Une initiative qui rencontre un franc [...]

[Infographie] Pourquoi les « bioplastiques » ne permettront pas de résoudre la pollution plastique

Bioplastiques, plastiques "végétales", "biosourcés" ou "biodégradables"... ces nouveaux matériaux sont parfois présentés comme la solution à la pollution plastique. La réalité n'est malheureusemen[...]

Entrepreneurs