26 juin 2024
Manon Richert

Élections législatives : soutenir une transition écologique juste

Les 30 juin et 7 juillet prochains, tous·tes les Français·es seront appelé·es aux urnes pour élire leurs représentant·es à l’Assemblée nationale. Face à la menace de l’extrême droite, Zero Waste France agit avec le reste de la société civile organisée pour la justice environnementale et sociale.

Newsletter
Partager

Pas de transition écologique sans justice sociale

La dissolution de l’Assemblée nationale a créé une onde de choc et interrompu les travaux parlementaires, dont certains visaient directement à réduire l’impact environnemental de certains secteurs, comme le textile ou encore l’ameublement et la décoration. Les discussions sur la fiscalité et la planification écologiques sont aussi impactées. Pour autant, Zero Waste France continue de se mobiliser, afin de porter son projet de société “zéro déchet, zéro gaspillage” pour une autre empreinte.

Notre campagne

Plus que jamais, la réduction des déchets et la préservation des ressources naturelles sont une urgence pour protéger l’ensemble du vivant. L’année 2023 a été la plus chaude jamais enregistrée, avec des températures proches de la limite de +1,5°C fixée par l’Accord de Paris sur le Climat [1]. La même année, une sixième limite planétaire, sur les neuf définies scientifiquement, a été dépassée [2]. L’extinction des espèces s’accélère [3], favorisant le développement de maladies infectieuses [4]. Pour répondre à ces défis immenses pour l’humanité, la sobriété, c’est-à-dire toutes les mesures et pratiques qui réduisent la consommation d’énergie, de terre et d’eau, est une nécessité vitale. Cependant, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est formel : pour être durable, cette transition doit s’accompagner de mesures de justice sociale, telles que des politiques de redistribution des richesses et de protection sociale, et s’appuyer sur la participation des publics [5].

L’extrême-droite, une impasse dangereuse

La diffusion et la recrudescence des idées d’extrême droite, à la fois dans les urnes et dans le débat public, relèguent la protection du vivant au second plan, tout en n’apportant aucune réponse crédible sur le plan démocratique, social et économique. Dans les pays où ils sont ou ont été au pouvoir, les partis d’extrême droite s’alignent sur les intérêts des industriels, remettent en cause la transition écologique et nient ou minimisent le changement climatique [6]. En France, les principaux partis d’extrême droite, à savoir le Rassemblement national et Reconquête, ont adopté des positions similaires, que ce soit au Parlement européen [7] ou à l’Assemblée nationale [8].

Bifurquer : des mesures prioritaires pour les gens et l’environnement

De manière générale, l’extrême droite porte un projet de société autoritaire, qui peut empêcher les associations de mener à bien leurs missions. Au contraire, afin de pouvoir poursuivre ses actions de plaidoyer et juridiques, Zero Waste France a besoin d’évoluer dans un environnement où les libertés d’expression et de manifestation, ainsi que l’indépendance de la justice, sont garanties. L’abrogation du contrat d’engagement républicain est également clé pour rétablir la pleine liberté de parole et d’action de la société civile organisée.

En outre, la transition collective vers le zéro déchet ne pourra advenir qu’avec des financements publics à la hauteur des enjeux, par exemple pour soutenir le développement du réemploi et de la réparation. En plus de renforcer l’application du principe pollueur-payeur, la taxation des superprofits et du patrimoine financier et immobilier des très riches s’avère nécessaire pour amorcer une transition écologique juste. Il faut également un plus grand contrôle démocratique sur les projets industriels qui se voient accorder des subventions de l’Etat.

Quelle que soit l’issue des élections législatives, tous les efforts devront être déployés pour faire advenir une société sobre et juste. C’est pourquoi Zero Waste France s’engage avec le Pacte du Pouvoir de Vivre et l’Alliance Écologique et Sociale autour d’une liste de 16 mesures prioritaires et urgentes, à engager dès le 8 juillet.

Consulter les 16 mesures

Toutes ces mesures visent à restaurer le pouvoir de vivre de chacune et chacun.

Pouvoir se loger, se soigner, se déplacer.

Pouvoir construire ses relations sociales, son avenir.

Pouvoir s’exprimer, manifester, s’organiser.

Pouvoir prendre le temps.

Pouvoir respirer.

Une société respectueuse des gens et du vivant est à portée de main. Les votes des 30 juin et 7 juillet seront déterminants pour nous engager, ensemble, sur cette voie souhaitable pour toutes et tous. 

Aidez-nous à faire face à l’extrême droite

La société civile a écrit une lettre, à mettre dans toutes les boîtes de votre immeuble et votre quartier !

Télécharger la lettre

Sources :

[1] Commissariat général au développement durable, Climat : 2023, année la plus chaude jamais enregistrée, selon Copernicus, janvier 2024

[2] Science Advances, Earth beyond six of nine planetary boundaries, septembre 2023

[3] IPBES, Le dangereux déclin de la nature : Un taux d’extinction des espèces « sans précédent » et qui s’accélère, mai 2019

[4] Nature, A meta-analysis on global change drivers and the risk of infectious disease | Nature, mai 2024

[5] Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, Synthèse du 6e rapport d’évaluation, mars 2023

[6] Nabil Wakim, Newsletter du podcast du Monde « Chaleur humaine », juin 2024

[7] Réseau Action Climat, Que fait l’Europe pour le climat et l’environnement ? Décryptage du Pacte vert européen et des votes des eurodéputés français, avril 2024

[8] Réseau Action Climat, Analyse de la législature 2022-2024 : les positions des principaux blocs politiques sur 11 mesures concrètes sur l’écologie et la justice sociale – Réseau Action Climat, juin 2024

Actualités

à la une
17 juillet 2024

JOP de Paris 2024 : faux départ pour le réemploi des emballages

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) ont été annoncés comme un immense événement “zéro déchet” et “zéro plastique à usage unique”, les modalités de distribution des boissons par le[...]

11 juillet 2024

Plastique : en Normandie, le projet de recyclage chimique Eastman suscite l’inquiétude

A Saint-Jean-de-Folleville (76), le projet Eastman pourrait être l'un des plus grands projets de recyclage chimique au monde. Problèmes : ce procédé n’a jamais fait ses preuves, ses impacts enviro[...]

17 juin 2024

Recyclage du polystyrène : une « impasse » pour Zero Waste France

Une enquête du Monde et Franceinfo indique que le gouvernement a investi des centaines de millions d’euros, sans succès, pour développer le recyclage du polystyrène. Zero Waste France demande le m[...]

11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

06 juin 2024

Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que [...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]