Projet

Pour une autre empreinte

Néfastes pour l’environnement et socialement injustes, nos modes de production et de consommation ne sont pas soutenables. Le projet de société « zéro déchet, zéro gaspillage » porté par Zero Waste France propose de laisser une autre empreinte, durable et souhaitable pour tous et toutes.

Notre planète est à bout de souffle

Entre la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXIe, l’empreinte écologique globale, autrement dit la pression exercée par les êtres humains sur les ressources naturelles, a été multipliée par 50, avec une nette accélération sur les dernières décennies. Cet accroissement entraîne de nombreux dégâts sur notre environnement : destruction de la biodiversité, augmentation des émissions de gaz à effet de serre, multiplication des pollutions de l’air, de la terre et de l’eau. Sorti en 1972, le rapport Meadows sur Les limites à la croissance démontre qu’un tel rythme est insoutenable : il ne peut y avoir de croissance infinie dans un monde fini. 50 ans plus tard, l’alerte sonnée n’a rien perdu de son actualité et nos responsables politiques continuent à faire la sourde oreille. 

La pandémie de coronavirus qui a ébranlé le monde entier au début des années 2020 a mis en lumière les liens intrinsèques entre activités humaines, changement climatique, perte de biodiversité et risques sanitaires. Les confinements qu’elle a entraînés ont marqué un arrêt de la production et de la consommation : en France, le PIB a chuté de 8 points et les dépenses de ménages de 7,1 %. Corollaire de ce coup de massue pour l’activité économique, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 9,2 %. À l’échelle mondiale, le jour du dépassement, celui où l’on considère que l’humanité a consommé la totalité des ressources que la planète peut regénérer en une année, a lui-même reculé de 25 jours – du jamais vu depuis la mise en place de cet indicateur. Dès 2021 pourtant, les émissions françaises ont remonté de 8 % et le jour du dépassement est revenu à son niveau pré-COVID. Loin d’être une coïncidence, les niveaux de production et de consommation ont eux amorcé leur retour à la « normale ». 

1,5 °C, c’est le niveau auquel près de 200 États se sont engagés à circonscrire le réchauffement planétaire à la COP21 en décembre 2015.

1,5 %, c’est la part qu’a pesé le climat dans le débat présidentiel la semaine suivant la sortie de la seconde partie du sixième rapport d’évaluation du GIEC, fin février 2022.

Au lendemain de l’élection présidentielle de 2022 qui signe le début d’un quinquennat encore plus crucial pour l’avancée des luttes environnementales, Zero Waste France redouble d’efforts pour que notre société laisse « une autre empreinte ».

Un projet de société « zéro déchet zéro gaspillage » pour une autre empreinte

Le GIEC est formel : la lutte contre le dérèglement climatique demande d’agir maintenant, vite et fort. Pour Zero Waste France, la démarche « zéro déchet, zéro gaspillage » est un incontournable de la réponse à apporter. Au-delà de l’action individuelle par le prisme du mode de vie et des usages, elle implique une responsabilité collective de chaque maillon de la société. Par exemple, pour que les personnes puissent acheter des boissons vendues en bouteilles consignées pour réemploi, l’offre doit être rendue disponible par les producteurs et les points de vente, sous l’impulsion de la loi et avec le soutien financier des pouvoirs publics au besoin. 

Le « zéro déchet, zéro gaspillage » implique un versant évidemment environnemental, mais aussi économique, social et démocratique. Il est porteur d’une vision plus juste de la société, où les ressources planétaires et l’ensemble du vivant sont respectés, les demandes et attentes des citoyen·nes écoutées et prises en compte.

Zéro déchet, zéro gaspillage et …

… Justice environnementale

La réduction des déchets à la source permet de réduire les pollutions liées aussi bien aux modes de traitement (décharge, incinération, recyclage) qu’à la fabrication des produits (extraction et transformation des ressources). La démarche « zéro déchet, zéro gaspillage » est un moyen efficace de lutter contre le réchauffement climatique, l’érosion de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles.

… Justice économique

Contre les logiques irréalistes de production et de croissance infinies, le « zéro déchet, zéro gaspillage » se veut un cadre de refonte d’un modèle économique mortifère. Il entend encourager le développement de filières pourvoyeuses d’emplois locaux non délocalisables et contraindre au changement radical et nécessaire des modes de production polluants et non soutenables.

… Justice sociale

Réduire les déchets, c’est aussi diminuer l’exposition des populations les plus précaires, en France et dans le reste du monde, aux pollutions liées à leur production et leur traitement. Dans le même temps, les alternatives « zéro déchet, zéro gaspillage » doivent être rendues accessibles au plus grand nombre.

… Justice populaire

La prévention et la gestion des déchets font partie des secteurs qui bénéficient de la démocratie participative environnementale, permettant aux citoyen·nes de contribuer à des décisions impactant directement leurs vies. Alors que cette thématique touche au plus près du quotidien des personnes, force est de constater la maigre prise en compte de la participation publique sur ces sujets. La démarche « zéro déchet, zéro gaspillage » propose de repenser cette démocratie participative pour mieux intégrer la voix citoyenne à la prise de décision publique.

support-propositions-legislatives-gl

Un cadre concret pour une société « zéro déchet, zéro gaspillage »

Zero Waste France défend 5 grandes propositions pour des politiques publiques et des pratiques de production et de consommation qui laissent une autre empreinte.

L’échéance des élections législatives

La mobilisation continue ! Les élections législatives des 12 et 19 juin seront l’occasion pour les citoyen·nes de choisir leurs représentant·es direct·es à l’Assemblée nationale. Pour que le climat et le « zéro déchet, zéro gaspillage » s’imposent dans les débats de l’Hémicycle pendant le quinquennat 2022-2027, Zero Waste France et ses groupes locaux s’engagent au sein du Pacte pour la transition et du Pacte pour le pouvoir de vivre. Pour participer vous aussi et interpeller les candidat·es en amont des élections, vous pouvez rejoindre un groupe local de Zero Waste France et/ou utiliser les outils mis à disposition par le Pacte pour la transition.

Le kit de mobilisation du Pacte pour la transition

Actualités liées

Nous soutenir

Association créée en 1997, Zero Waste France est financée en majorité par les dons et adhésions des citoyens et des associations. Votre adhésion nous donne les moyens d’agir et de garantir l’indépendance de Zero Waste France !

Quel est le vrai coût d'un don ?

Un don de 30€ revient seulement à 10,20€ après réduction fiscale.

En savoir plus