Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que l'usage des bouteilles en plastique est largement critiqué par les Français·es.

Newsletter
Partager

Plus des deux-tiers des citoyen·nes appuient l’idée d’une interdiction des bouteilles en plastique de petit format (moins de 50 cl). 

Télécharger l’étudeLire la synthèse

Une perception négative de la consommation des bouteilles plastiques

Réalisée du 29 au 30 avril 2024 sur un échantillon représentatif de 1039 personnes pour Zero Waste France et No Plastic In My Sea, l’étude « Les Français·es et l’usage des bouteilles en plastique » analyse le rapport des citoyen·nes à la consommation des bouteilles en plastique.

Les Français·es s’accordent à dire que les bouteilles ont un impact négatif sur l’environnement (92%), les animaux (86%), et la santé des humains (83%). Les citoyen·nes ont donc majoritairement une perception défavorable des bouteilles en plastique et déplorent une utilisation qui reste trop fréquente : une majorité juge que ces produits sont trop consommés (83%, dont 38% qui sont tout à fait d’accord avec cette affirmation). Une opinion qui est conforme à la réalité des chiffres puisque la France met sur le marché près de 15 milliards de bouteilles  plastique par  an,  soit environ 220 par Français·es.

Les citoyen·nes considèrent que cette surconsommation n’est pas uniquement due à leurs choix de consommation. Pour elles et eux, les entreprises ont trop recours aux bouteilles en plastique (83%).

La nécessité d’une intervention des pouvoirs publics

Les Français·es attribuent également cette surconsommation à l’inaction des pouvoirs publics : les trois-quarts d’entre elles et eux déplorent un manque d’effort de leur part pour réduire l’utilisation des bouteilles plastiques (76%).

Au-delà, plus des deux-tiers des citoyen·nes soutiennent la mise en place d’une interdiction des bouteilles plastiques de petit format (68%, dont 30% tout à fait favorable à cette mesure).

Les Français·es ne s’y trompent pas : si nous voulons atteindre l’objectif de sortie du plastique jetable fixé par la loi AGEC pour 2040, l’Etat doit prendre ses responsabilités. Il faut un vrai pilotage des pouvoirs publics sur la réduction du plastique à usage unique”, rappelle Charlotte Soulary, responsable du plaidoyer de Zero Waste France.

Cette étude démontre la maturité de l’opinion vis-à-vis des mesures de la loi  AGEC et notamment la réduction de moitié des bouteilles plastiques en 2030. Alors que les Français sont très majoritairement équipés de gourdes, interdire les petits formats de bouteilles relève de l’évidence. C’est également une urgence car les ventes de bouteilles  plastiques sont reparties à la hausse selon les dernières données de l’ADEME”, analyse Muriel Papin, Déléguée Générale de No Plastic In My Sea.

Pour rappel, la loi AGEC fixe un objectif de réduction des bouteilles en plastique de 50% de 2018 à 2030 [1], ce qui exige de passer de 14,6 à 7,3 milliards d’unités commercialisées.

Ces attentes vis-à-vis des pouvoirs publics s’expriment également dans un contexte de révélations sur le secteur de l’eau embouteillée et sur son influence auprès de l’État. Une enquête de France Info et Le Monde [2] a montré que certaines eaux embouteillées étaient filtrées illégalement. Plus récemment, une expertise remise au gouvernement [3] révélait que la qualité des eaux du groupe Nestlé n’était pas garantie. Afin de faire la lumière sur ces événements, une mission flash est actuellement menée par le  Sénat [4].  Elle devrait rendre ses conclusions à la mi-juillet.

Les alternatives existent

Zero Waste France et No Plastic In My Sea soutiennent les alternatives aux bouteilles plastiques inutiles, notamment de petit  format, en proposant une plateforme digitale “Objectif zéro bouteille plastique”  qui recense :

  • 20 000 points d’eau où remplir sa gourde et éviter ainsi les bouteilles petit format
  • 180 solutions pour  s’hydrater sans plastique à destination des professionnels et particuliers.
En savoir plusNotre campagne

Sources :

[1] Ministre de la Transition écologique et des Territoires, Lutte contre la pollution plastique, 24 avril 2024

[2] Le Monde, Eaux en bouteille : des pratiques trompeuses à grande échelle, 30 janvier 2024

[3] France Info, Hépar, Perrier, Vittel, Contrex… La qualité sanitaire des eaux du groupe Nestlé « pas garantie » selon une expertise remise au gouvernement, 4 avril 2024

[4] Public Sénat, Scandale des eaux minérales : les sénateurs écologistes lancent une mission pour faire la transparence, 11 avril 2024

Actualités

à la une
11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]