Journée mondiale contre les sacs plastiques : la France doit maintenir son ambition

Paris, le 3 juillet 2014 - A l’occasion de la journée mondiale contre les sacs plastiques, Zero Waste France tient à saluer la position forte prise par le gouvernement français la semaine dernière dans sa demande d’interdiction d’ici 2016 de tous les sacs de caisse à usage unique et des sacs dits “de fruits et légumes"

Partager

Alors que le décret supposé mettre en place la taxation de ces mêmes sacs s’enlisait dans les discussions inter-ministérielles, cette avancée est une surprise. Si la mesure telle qu’elle est prévue satisfait Zero Waste France, il existe plusieurs points de vigilance et d’amélioration.

Tenir bon sur l’interdiction de tous les sacs plastiques à usage unique

Il est indispensable que les parlementaires maintiennent l’interdiction de tous les sacs de caisse à unique sans introduire aucune exemption (même pour les sacs biosourcés). Dès lors qu’il existe des alternatives durables, il n’y a aucune raison de maintenir la possibilité de recourir au jetable.

Bien définir la notion de réutilisable

Par opposition aux sacs à usage unique qui seront interdits en caisse, il est indispensable de bien définir la notion de sac plastique réutilisable. Celui-ci doit être suffisamment épais pour être réutilisé plusieurs fois (au moins 50 micromètres tel que définit au niveau européen) et d’une contenance suffisante pour justifier sa nécessité (au moins 40 L). Les sacs réutilisables doivent être également éco-conçus et recyclables (ce qui n’est pas le cas des actuels sacs en polypropylène vendus en grandes surfaces).

Bien encadrer l’usage des sacs plastiques biosourcés

Le texte tel que conçu actuellement prévoit que seuls les sacs dits “de fruits et légumes” pourront être remplacés par des sacs compostables domestiquement. Cela fait référence aux sacs certifiés EN 13432 et labellisés “OK compost HOME” et permet de supprimer tout doute sur la possibilité pour un ménage de composter ce sac dans son jardin. Il est indispensable que cette restriction perdure pour que l’information soit sans ambiguïté pour le consommateur. Des sacs seulement certifiés EN 13432 sont compostables mais dans des conditions industrielles uniquement. Leur mise à disposition doit également être rendue systématiquement payante pour sensibiliser le consommateur à un usage raisonné de ces sacs, qui sont rappelons-le produits à partir de ressources agricoles pour l’instant majoritairement alimentaires (maïs, pomme de terre, blé).

“Le sac plastique à usage unique est un symbole fort de la société du jetable dans laquelle nous vivons. Les interdire est une mesure de bon sens et indispensable pour enrayer la pollution des océans et le gaspillage de ressources” précise Delphine Lévi Alvarès, responsable du plaidoyer à Zero Waste France.

Seul bémol, au lieu de passer cette mesure via un amendement, le gouvernement aurait pu lui offrir une place de choix dans le volet “économie circulaire” de la loi pour la transition énergétique.

07 octobre 2019

Au Royaume-Uni, une pétition à succès contre les jouets en plastique dans les fast-foods

Deux sœurs britanniques de 7 et 9 ans ont lancé une pétition contre les jouets en plastique offerts par les géants des fast-foods McDonald's et Burger King. Outre Manche, elles ont déjà récolté pl[...]

07 octobre 2019

La consigne alsacienne revient en force !

Avec l’inauguration d’un rayon consigné dans un grand supermarché, une hausse des ventes et la mise en ligne d’une cartographie des points de vente, la consigne alsacienne sur les bouteilles en ve[...]

30 septembre 2019

Loi anti-gaspillage au Sénat : des reculs sur le plastique, des avancées concrètes pour la seconde main

La loi anti-gaspillage était débattue cette semaine au Sénat. Concernant le développement de la consigne et la lutte contre les produits plastique à usage unique, la loi enregistre certains reculs[...]

19 septembre 2019

Projet de loi anti-gaspillage : les grandes propositions défendues par Zero Waste France

C’est une nouvelle qui devrait intéresser tous les acteurs du Zéro Déchet : cet automne, un projet de loi “anti-gaspillage” sera débattu au parlement (l’examen du texte a lieu au Sénat les 24, 25 [...]

à la une
12 septembre 2019

Lancement de la première formation en ligne sur le zéro déchet

Du 12 septembre au 30 novembre 2019, Zero Waste France et L’Université des colibris vous proposent le tout premier MOOC en France sur le zéro déchet. Un parcours d'apprentissage interactif pour dé[...]

à la une
12 septembre 2019

Zero Waste France mobilisé dans le débat sur la consigne

Assistera-t-on au retour de la consigne sur les bouteilles ? Et de quelle consigne parle-t-on ? Depuis que le gouvernement a annoncé en juin son intention de mettre en oeuvre un dispositif de cons[...]

30 août 2019

Recrutement pour aider au développement de la consigne en France !

Le Réseau Consigne aborde une phase importante de son histoire en recrutant un.e Chargé.e de mission pour gérer le développement et l’animation du réseau ainsi que la mise en oeuvre et la coordina[...]

28 août 2019

Manifeste – Nous devons révolutionner la politique locale de gestion des déchets !

Publié au sein du Guide pratique pour révolutionner la gestion locale des déchets, un peu moins d'un an avant les élections municipales, ce texte est un appel à changer notre regard sur le thème d[...]

23 juillet 2019

L’agrément de Zero Waste France pour la protection de l’environnement est renouvelé jusqu’en 2023

Le Ministère de la transition écologique et solidaire a délivré à Zero Waste France le renouvellement de son agrément au titre de la protection de l'environnement, au niveau national, jusqu'en 202[...]

17 juillet 2019

Faute de prescriptivité, le Tribunal de Caen annule le plan déchets de Normandie

Le Tribunal administratif de Caen, appelé à se prononcer sur la légalité du plan régional de prévention et de gestion des déchets de Normandie, vient de prononcer son annulation. En cause, son man[...]