Journée mondiale contre les sacs plastiques : la France doit maintenir son ambition

Paris, le 3 juillet 2014 - A l’occasion de la journée mondiale contre les sacs plastiques, Zero Waste France tient à saluer la position forte prise par le gouvernement français la semaine dernière dans sa demande d’interdiction d’ici 2016 de tous les sacs de caisse à usage unique et des sacs dits “de fruits et légumes"

Partager

Alors que le décret supposé mettre en place la taxation de ces mêmes sacs s’enlisait dans les discussions inter-ministérielles, cette avancée est une surprise. Si la mesure telle qu’elle est prévue satisfait Zero Waste France, il existe plusieurs points de vigilance et d’amélioration.

Tenir bon sur l’interdiction de tous les sacs plastiques à usage unique

Il est indispensable que les parlementaires maintiennent l’interdiction de tous les sacs de caisse à unique sans introduire aucune exemption (même pour les sacs biosourcés). Dès lors qu’il existe des alternatives durables, il n’y a aucune raison de maintenir la possibilité de recourir au jetable.

Bien définir la notion de réutilisable

Par opposition aux sacs à usage unique qui seront interdits en caisse, il est indispensable de bien définir la notion de sac plastique réutilisable. Celui-ci doit être suffisamment épais pour être réutilisé plusieurs fois (au moins 50 micromètres tel que définit au niveau européen) et d’une contenance suffisante pour justifier sa nécessité (au moins 40 L). Les sacs réutilisables doivent être également éco-conçus et recyclables (ce qui n’est pas le cas des actuels sacs en polypropylène vendus en grandes surfaces).

Bien encadrer l’usage des sacs plastiques biosourcés

Le texte tel que conçu actuellement prévoit que seuls les sacs dits “de fruits et légumes” pourront être remplacés par des sacs compostables domestiquement. Cela fait référence aux sacs certifiés EN 13432 et labellisés “OK compost HOME” et permet de supprimer tout doute sur la possibilité pour un ménage de composter ce sac dans son jardin. Il est indispensable que cette restriction perdure pour que l’information soit sans ambiguïté pour le consommateur. Des sacs seulement certifiés EN 13432 sont compostables mais dans des conditions industrielles uniquement. Leur mise à disposition doit également être rendue systématiquement payante pour sensibiliser le consommateur à un usage raisonné de ces sacs, qui sont rappelons-le produits à partir de ressources agricoles pour l’instant majoritairement alimentaires (maïs, pomme de terre, blé).

“Le sac plastique à usage unique est un symbole fort de la société du jetable dans laquelle nous vivons. Les interdire est une mesure de bon sens et indispensable pour enrayer la pollution des océans et le gaspillage de ressources” précise Delphine Lévi Alvarès, responsable du plaidoyer à Zero Waste France.

Seul bémol, au lieu de passer cette mesure via un amendement, le gouvernement aurait pu lui offrir une place de choix dans le volet “économie circulaire” de la loi pour la transition énergétique.

Actualités

à la une
29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]