12 juillet 2019
Capucine

A quand de la vaisselle réutilisable dans les fast-foods ?

Depuis 2017, l'association Zero Waste France est engagée dans une campagne pour réduire les quantités de déchets produits par les enseignes de la restauration rapide. L'association souhaite notamment que soit mis en place le tri à la source dans les restaurants et que la vaisselle pour les repas pris sur place soit réutilisable.

Partager

Une production massive de déchets dans les fast-foods

Alors même que l’heure est à l’économie circulaire, de nombreuses chaînes de restauration rapide, telles que McDonald’s, KFC ou Exki, continuent à poursuivre un modèle de restauration fondé sur le tout-jetable : emballages, gobelets, couverts, pailles, tout est à usage unique, y compris pour les repas pourtant consommés sur place ! Résultat : des montagnes de déchets, rarement recyclées. Ainsi, la chaîne leader du secteur, McDonald’s France, produit plus de 115 tonnes de déchets d’emballages par jour en France, soit 1 kg d’emballages  par seconde. Du fait de l’absence de poubelles de tri dans les restaurants, ils se retrouvent la plupart du temps incinérés ou enfouis en décharge.

Une campagne contre les déchets générés par la restauration rapide depuis 2017

Depuis mai 2017, Zero Waste France est engagée dans une campagne à destination de ces chaînes de restauration afin de pointer du doigt l’absence de tri dans les restaurants et l’utilisation massive de produits à usage unique dont l’impact sur l’environnement est aujourd’hui bien connu. Zero Waste France a ainsi mené plusieurs actions pour inciter les fast-foods à changer leurs pratiques : publication d’un rapport sur les déchets de McDonald’s, pétition en ligne, actions de sensibilisation devant les restaurants, plainte contre deux établissements de ces chaînes, etc. Malgré ces actions et plusieurs rappels à l’ordre du Ministère vis à vis du respect de l’obligation de tri, le secteur de la restauration rapide continue de reposer massivement sur le tout-jetable.

Une mesure simple : supprimer le jetable pour les repas pris sur place

Ainsi, même les repas pris sur place dans les restaurants sont servis dans des emballages à usage unique. Dans l’enseigne McDonald’s France, ce type de repas représente pourtant 50 % des ventes, l’utilisation de vaisselle réutilisable pourrait donc permettre d’éviter la production d’environ 15 000 tonnes de déchets par an…Dans une lettre ouverte publiée le 28 mai 2019, Zero Waste France a ainsi appelé une nouvelle fois ces grandes enseignes à s’engager dans une démarche de réduction des déchets, notamment en proposant de la vaisselle lavable et réutilisable pour les repas pris sur place et en mettant en place le tri dans leurs établissements. Le gouvernement pourrait également agir sur cette question en rendant obligatoire la vaisselle réutilisable dans les établissements de restauration, dans le cadre de la loi anti-gaspillage qui sera débattue cette année.

Des réglementations pionnières en la matière

L’interdiction du jetable pour les repas pris sur place progresse dans certaines régions pionnières et est encouragée par l’Union Européenne.  En effet, la Directive européenne relative au plastique à usage unique adoptée en 2019, fixe l’objectif d’une réduction ambitieuse de la consommation des gobelets et de contenants alimentaires en plastique jetable. Ce texte prévoit notamment  la possibilité d’interdire les gobelets et les boîtes et/ou de rendre obligatoire la disponibilité d’une option réutilisable au point de vente. Les initiatives pour lutter contre les produits à usage unique fleurissent partout dans le monde : aux îles Baléares ainsi qu’à Berkeley, des réglementations d’ores et déjà adoptées prévoient d’interdire les contenants jetables pour les repas pris sur place dans les fast-foods. L’adoption d’une telle mesure en France permettrait d’éviter des milliers de tonnes de déchets d’emballages chaque année et de faire progresser très concrètement la lutte contre le tout-jetable au quotidien.

Vous souhaitez nous aider à obtenir l’adoption de cette mesure ?

Soutenez la pétition lancée par une citoyenne pour le Zéro Déchet à McDonald’s.

Je soutiens la pétition

Restez informé

Suivez nos actions de plaidoyer dans le cadre de la future loi anti-gaspillage.

Inscrivez-vous à notre newsletter

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.