12 juillet 2019
Capucine

A quand de la vaisselle réutilisable dans les fast-foods ?

Depuis 2017, l'association Zero Waste France est engagée dans une campagne pour réduire les quantités de déchets produits par les enseignes de la restauration rapide. L'association souhaite notamment que soit mis en place le tri à la source dans les restaurants et que la vaisselle pour les repas pris sur place soit réutilisable.

Partager

Une production massive de déchets dans les fast-foods

Alors même que l’heure est à l’économie circulaire, de nombreuses chaînes de restauration rapide, telles que McDonald’s, KFC ou Exki, continuent à poursuivre un modèle de restauration fondé sur le tout-jetable : emballages, gobelets, couverts, pailles, tout est à usage unique, y compris pour les repas pourtant consommés sur place ! Résultat : des montagnes de déchets, rarement recyclées. Ainsi, la chaîne leader du secteur, McDonald’s France, produit plus de 115 tonnes de déchets d’emballages par jour en France, soit 1 kg d’emballages  par seconde. Du fait de l’absence de poubelles de tri dans les restaurants, ils se retrouvent la plupart du temps incinérés ou enfouis en décharge.

Une campagne contre les déchets générés par la restauration rapide depuis 2017

Depuis mai 2017, Zero Waste France est engagée dans une campagne à destination de ces chaînes de restauration afin de pointer du doigt l’absence de tri dans les restaurants et l’utilisation massive de produits à usage unique dont l’impact sur l’environnement est aujourd’hui bien connu. Zero Waste France a ainsi mené plusieurs actions pour inciter les fast-foods à changer leurs pratiques : publication d’un rapport sur les déchets de McDonald’s, pétition en ligne, actions de sensibilisation devant les restaurants, plainte contre deux établissements de ces chaînes, etc. Malgré ces actions et plusieurs rappels à l’ordre du Ministère vis à vis du respect de l’obligation de tri, le secteur de la restauration rapide continue de reposer massivement sur le tout-jetable.

Une mesure simple : supprimer le jetable pour les repas pris sur place

Ainsi, même les repas pris sur place dans les restaurants sont servis dans des emballages à usage unique. Dans l’enseigne McDonald’s France, ce type de repas représente pourtant 50 % des ventes, l’utilisation de vaisselle réutilisable pourrait donc permettre d’éviter la production d’environ 15 000 tonnes de déchets par an…Dans une lettre ouverte publiée le 28 mai 2019, Zero Waste France a ainsi appelé une nouvelle fois ces grandes enseignes à s’engager dans une démarche de réduction des déchets, notamment en proposant de la vaisselle lavable et réutilisable pour les repas pris sur place et en mettant en place le tri dans leurs établissements. Le gouvernement pourrait également agir sur cette question en rendant obligatoire la vaisselle réutilisable dans les établissements de restauration, dans le cadre de la loi anti-gaspillage qui sera débattue cette année.

Des réglementations pionnières en la matière

L’interdiction du jetable pour les repas pris sur place progresse dans certaines régions pionnières et est encouragée par l’Union Européenne.  En effet, la Directive européenne relative au plastique à usage unique adoptée en 2019, fixe l’objectif d’une réduction ambitieuse de la consommation des gobelets et de contenants alimentaires en plastique jetable. Ce texte prévoit notamment  la possibilité d’interdire les gobelets et les boîtes et/ou de rendre obligatoire la disponibilité d’une option réutilisable au point de vente. Les initiatives pour lutter contre les produits à usage unique fleurissent partout dans le monde : aux îles Baléares ainsi qu’à Berkeley, des réglementations d’ores et déjà adoptées prévoient d’interdire les contenants jetables pour les repas pris sur place dans les fast-foods. L’adoption d’une telle mesure en France permettrait d’éviter des milliers de tonnes de déchets d’emballages chaque année et de faire progresser très concrètement la lutte contre le tout-jetable au quotidien.

Vous souhaitez nous aider à obtenir l’adoption de cette mesure ?

Soutenez la pétition lancée par une citoyenne pour le Zéro Déchet à McDonald’s.

Je soutiens la pétition

Restez informé

Suivez nos actions de plaidoyer dans le cadre de la future loi anti-gaspillage.

Inscrivez-vous à notre newsletter

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

à la une
06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]