25 mars 2020
Manon Cuille

Réseau Zero Waste France : la barre des 100 groupes locaux dépassée !

Le développement exponentiel du réseau des groupes locaux Zero Waste France et de leurs actions ces derniers mois témoigne de l’intérêt grandissant des citoyens pour la démarche zéro déchet. Retour sur les chiffres et moments marquants de l’année passée.

Partager

Un réseau en pleine croissance

Depuis fin 2015, en réponse à une demande croissante de citoyens souhaitant agir pour faire avancer la démarche zéro déchet – zéro gaspillage sur leurs territoires, Zero Waste France soutient le développement et l’animation d’un réseau national de groupes locaux. Ces groupes (constitués en associations ou en collectifs informels de citoyens engagés) ont pour mission de promouvoir la démarche Zero Waste auprès des acteurs de la société civile et des pouvoirs publics à l’échelle de leur territoire (commune, agglomération ou communauté de communes).

L’année 2019 a été une année charnière pour le réseau des groupes locaux Zero Waste : l’association a soutenu la création de 50 nouveaux groupes locaux. Le réseau compte donc aujourd’hui plus de 100 groupes répartis partout en France métropolitaine et dans les Outre-mer (voir la carte des groupes locaux) !

En termes de mobilisation, ce sont 1800 bénévoles actifs qui ont organisés plus de 2000 événements à l‘échelle de leurs territoires respectifs pour sensibiliser la société civile et les pouvoirs publics (ateliers, projections-débats, conférences, rencontres, etc.).

Les moments forts de 2019

Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a sans aucun doute rythmée le calendrier des groupes locaux en 2019.

De nombreuses campagnes de mobilisation nationales initiées par Zero Waste France afin de sensibiliser le grand public et les entreprises, mais aussi et surtout, d’interpeller les pouvoir publics à l’approche de la loi, ont été relayées par le réseau des groupes locaux. Notons par exemple la tenue du premier marathon national de la campagne « Mon Commerçant Zéro Déchet » visant à développer l’utilisation d’emballages réutilisables et la réintroduction de la consigne dans les commerces alimentaires de proximité.

Ce marathon d’une semaine, durant lequel 250 bénévoles ont été mobilisés à travers toute la France, a permis de sensibiliser et de référencer sur une carte plus de 600 commerçants acceptant désormais des contenants réutilisables comme alternative aux emballages jetables et promouvant la démarche zéro déchet auprès de leurs clients.

Fin novembre, à l’occasion de la Semaine Européenne pour la Réduction des Déchets (SERD), le réseau s’est massivement mobilisé pour alerter sur la production de déchets générés par l’utilisation de vaisselle jetable au sein des établissements de restauration rapide. Avec l’opération nationale « Stop au jetable dans les fast-foods !», ce sont les membres de plusieurs dizaines de groupes locaux qui ont réclamés à être servis dans des contenants réutilisables au sein des fast-foods de leurs régions.

Relayées dans les médias, ce type d’initiatives mises en œuvre localement par le réseau permettent de sensibiliser le grand public mais aussi de participer concrètement à l’évolution du cadre réglementaire national : votée début 2020, la loi anti-gaspillage prévoit que d’ici trois ans, les enseignes de restauration rapide auront l’obligation de servir leurs clients consommant sur place dans de la vaisselle réutilisable.

Des tournées nationales

L’année passée a marqué la dernière ligne droite avant les élections municipales de mars 2020. À cette occasion, Zero Waste France et le réseau des groupes locaux ont organisé une tournée nationale d’une vingtaine d’étapes consacrées à des rencontres et des débats afin de mobiliser les citoyens et les candidats autour de la réduction des déchets. Avec des salles combles, ces évènements ont permis de placer la thématique déchet au cœur des enjeux des élections municipales de 2020.

Autre tournée nationale importante : celle du Défi « Rien de Neuf ». Avec le soutien actif des groupes locaux, une dizaine d’étapes ont permis d’organiser des conférences et valoriser les alternatives locales et nationales aux achats neufs, partout en France. Au total en 2019, 35 000 nouveaux participants se sont inscrits au Défi, et se sont donc engagés à changer leur façon de consommer pour réduire leur impact environnemental.

Des initiatives locales

Outre ces campagnes de mobilisation nationales, les groupes locaux Zero Waste ont organisé un ensemble d’actions locales tout au long de l’année.

Certaines de ces actions ont représenté de véritables temps forts dans l’agenda des groupes locaux. Par exemple, l’organisation de l’évènement « Sucrons nos déchets » par des dizaines de bénévoles du groupe local Lillois a permis de rassembler et sensibiliser 900 visiteurs sur 4 jours.

Nous pouvons également citer Zéro Déchet Bassin d’Arcachon qui a  co-organisé le premier marché zéro déchet de la région (qui se tient désormais tous les mois !), ou bien Zéro Déchet La Rochelle pour la co-organisation de la « Fête du Zéro Déchet » ayant rassemblé près de 300 personnes le 17 novembre dernier.

Les ateliers DIY (Do It Yourself ou “Fais-le-toi-même”) restent une des actions les plus fréquentes des groupes locaux afin de sensibiliser le grand public. Le groupe local lyonnais en a réalisé plus de 60 durant l’année 2019 !

Ces derniers peuvent aussi bien porter sur la fabrication de produits ménagers (liquides vaisselle, shampoings, déodorants, etc. …), que de tawashis (éponges fabriquées à partir de tissus) ou de formations aux furoshikis (technique d’emballage cadeau japonaise à base de tissus).

Toujours dans une optique de sensibilisation à des modes de consommation plus responsables, certains groupes locaux organisent des « défis familles zéro déchet ». C’est le cas par exemple de Zéro Déchet Alfortville qui a lancé la seconde édition du défi auprès de 39 foyers !

Les formations thématiques auprès de publics divers (citoyens, entreprises, écoles, organisateurs d’événements …) représentent également une des actions les plus récurrentes des groupes locaux. Par exemple la formation « Zéro Déchet au bureau » dispensée, entre autre, par Zéro Déchet Dordogne auprès des salariés d’entreprises, les formations proposées tous les mois par Zero Waste Paris pour initier les citoyens au zéro déchet et les former à devenir ambassadeur.rice Zero Waste, ou bien encore des animations menées par un grand nombre de groupes locaux dans les écoles et universités pour sensibiliser les enfants et les jeunes à la réduction des déchets et du gaspillage.

Pour rejoindre le groupe local Zero Waste à côté de chez vous, consultez la carte des groupes locaux, ci-dessus. Aucun groupe ou association n’existe encore près de chez vous ? Vous pouvez impulser la création d’un collectif citoyen Zero Waste dans votre ville ou sur votre territoire.

Rejoindre ou créer un groupe local Zero Waste

Voir la page des groupes locaux

à la une
04 mars 2020

Municipales : notre analyse des programmes des candidats de 10 villes clés sur le tri des biodéchets

Zero Waste France a analysé le contenu des programmes des principaux candidats à la ville cœur des 10 métropoles françaises les plus émettrices de gaz à effet de serre (Paris, Marseille, Lyon, Lil[...]

01 mars 2020

Recrutement d’un·e chargé·e ou responsable des affaires juridiques chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement, Zero Waste France recrute un·e chargé·e ou responsables (selon niveau d'expérience) des affaires juridiques en CDI.

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]

à la une
13 février 2020

Plastique jetable vendu comme “réutilisable” : on ne laisse pas passer !

Le tour de passe-passe est simple et efficace : pour continuer à vendre de la vaisselle en plastique jetable, pourtant interdite depuis le 1er janvier 2020, certaines entreprises se sont contentée[...]

12 février 2020

Réduction des déchets dans la commande publique : ce que dit la loi anti-gaspillage (décryptage 7/7)

La loi économie circulaire modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion avale des déchets... Elle comporte égalemen[...]

12 février 2020

Décharge, incinération, tri des déchets… Ce qui change avec la loi anti-gaspillage (décryptage – 6/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien au zéro déchet... Elle réforme également certains aspects de la gestion des déchets, avec des [...]

06 février 2020

Ce que la loi anti-gaspillage va changer en matière d’information des consommateurs (décryptage – 5/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien aux alternatives. Le texte contient un article qui vise à améliorer l’informat[...]

04 février 2020

STOP PUB : la fin des flyers avec la loi anti-gaspillage ? (décryptage – 4/7)

A la suite de l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le dispositif légal encadrant le STOP PUB évolue. Si des avancées concrètes sont à saluer co[...]

03 février 2020

La loi anti-gaspillage renforce et précise la responsabilité élargie des producteurs (Décryptage – 3/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : information des consommateurs, lutte contre le jetable… Elle réforme également en profondeur les systèmes de Responsabilité éla[...]

23 janvier 2020

Vrac, consigne : la loi anti-gaspillage devrait encourager les alternatives aux emballages jetables (Décryptage – 2/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion des déchets... Elle clarifie et soutient aussi [...]