28 mai 2019
Manon Cuille

Marathon commerçants zéro déchet : plus de 600 commerces engagés en une semaine !

Du 18 au 26 mai, s'est déroulé le premier “marathon commerçant zéro déchet”, durant lequel 250 bénévoles de Zero Waste France et ses groupes locaux ont sensibilisé et référencé 642 nouveaux commerces de proximité.

Partager

Ceux-ci acceptent désormais et font la promotion auprès de leur clientèle des contenants réutilisables comme alternative aux emballages jetables. Ces tournées auprès des commerces et restaurants ont également été l’occasion de constater qu’un mauvais élève demeure en matière de production de déchets : les grandes chaînes de fast-food, qui fonctionnent sur un modèle tout-jetable, tant pour les repas pris à emporter que sur place. Zero Waste France adresse une lettre ouverte aux grandes enseignes pour leur demander de se mettre au diapason de cette mobilisation citoyenne.

Enthousiasme et forte mobilisation pour l’opération commerçant zéro déchet

Du 18 au 26 mai, ce sont 250 bénévoles issus de Zero Waste France et de 25 groupes locaux qui sont allés à la rencontre des commerçants (boulangeries, traiteurs, boucheries, etc.), pour les sensibiliser à la réduction des emballages. Avec le mot d’ordre “Changeons d’emballages, passons au réutilisable !”, l’objectif de l’opération était de promouvoir et généraliser l’usage d’emballages réutilisables comme alternative au jetable auprès des commerçants, permettant de toucher leur clientèle, soit des milliers de consommateurs.

Partout, les bénévoles ont été reçus avec intérêt par des traiteurs, des artisans, des restaurants. Au total, ce sont ainsi 642 nouveaux commerces engagés, qui rejoignent les commerces déjà sensibilisés tout au long de l’année par des bénévoles et clients (par ex. 250 à Vence, 170 à Lille, 150 à Lyon et 140 à Strasbourg en 2018). Une carte collaborative en ligne a été lancée pour référencer ces commerces à l’échelle nationale et peut être alimentée par tout citoyen qui le souhaite.

Les grandes chaînes de fast-food persistent dans le tout-jetable

Lors de ces tournées auprès des commerces, les bénévoles ont également pu constater que du côté des grandes chaînes de restauration rapide, c’est le statu-quo. Ainsi, une chaîne comme McDonald’s produit en France environ 42 000 tonnes de déchets d’emballages chaque année, soit plus de 115 tonnes par jour ou encore 1 kg de déchets par seconde. Malgré les alertes lancées par Zero Waste France depuis 2017, les rappels à l’ordre de la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson et en dépit du risque juridique, la restauration rapide ne fournit toujours pas d’efforts significatifs pour réduire ses déchets, ni en faciliter le tri. Ainsi, même les repas pris sur place dans les restaurants sont servis dans des emballages à usage unique.

Constatant que le décalage grandit entre des citoyens toujours plus mobilisés pour réduire les déchets (une pétition « zéro déchet au McDo ! » lancée il y a quelques mois par une cliente a été signée par plus de 136 000 personnes) et ces établissements, Zero Waste France a adressé une lettre ouverte aux grandes chaînes pour leur demander d’offrir des solutions réutilisables pour les repas pris sur place et de progresser rapidement dans le tri.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.

21 novembre 2019

Exports de déchets et retours à l’envoyeur : analyse d’une crise mondiale des déchets (3/3)

Suite à la fermeture des frontières chinoises annoncée en 2017, et de l'effet domino qui s'en est suivi en Asie, un véritable séisme agite le monde du traitement des déchets. Voici un dossier en t[...]

21 novembre 2019

Exports de déchets et retours à l’envoyeur : analyse d’une crise mondiale des déchets (2/3)

Suite à la fermeture des frontières chinoises annoncée en 2017, et de l'effet domino qui s'en est suivi en Asie, un véritable séisme agite le monde du traitement des déchets. Partie 2/3 du dossier[...]

21 novembre 2019

Exports de déchets et retours à l’envoyeur : analyse d’une crise mondiale des déchets (1/3)

Suite à la fermeture des frontières chinoises annoncée en 2017, et de l'effet domino qui s'en est suivi en Asie, un véritable séisme agite le monde du traitement des déchets. Voici un dossier en t[...]

15 novembre 2019

Élections municipales 2020 : comment les citoyens peuvent-ils agir pour le zéro déchet ?

C'est le moment d'agir ! Les 15 et 22 mars 2020 se tiendront les élections municipales. L'occasion pour les citoyen.ne.s de sensibiliser un maximum de candidat.e.s pour faire du mandat 2020/2026 c[...]

08 novembre 2019

MAIF Ekiden de Paris 2019® : À quoi ressemble un évènement sportif engagé dans le zéro déchet ?

Ce dimanche 3 novembre 2019 à 9h précises, le top départ du MAIF Ekiden de Paris® était donné au pied de la Tour Eiffel. Parmi les nouveautés de cette 7ème édition, les sportives et sportifs ont p[...]

05 novembre 2019

Déchets : l’incinération n’a plus la cote auprès des institutions (financières) européennes

La Banque Européenne d'Investissement (BEI) vient de rejeter le financement de l'incinération de Belgrade (Serbie). L'occasion de faire le point sur les réglementations européennes qui, les unes a[...]