28 mai 2019
Manon Cuille

Marathon commerçants zéro déchet : plus de 600 commerces engagés en une semaine !

Du 18 au 26 mai, s'est déroulé le premier “marathon commerçant zéro déchet”, durant lequel 250 bénévoles de Zero Waste France et ses groupes locaux ont sensibilisé et référencé 642 nouveaux commerces de proximité.

Partager

Ceux-ci acceptent désormais et font la promotion auprès de leur clientèle des contenants réutilisables comme alternative aux emballages jetables. Ces tournées auprès des commerces et restaurants ont également été l’occasion de constater qu’un mauvais élève demeure en matière de production de déchets : les grandes chaînes de fast-food, qui fonctionnent sur un modèle tout-jetable, tant pour les repas pris à emporter que sur place. Zero Waste France adresse une lettre ouverte aux grandes enseignes pour leur demander de se mettre au diapason de cette mobilisation citoyenne.

Enthousiasme et forte mobilisation pour l’opération commerçant zéro déchet

Du 18 au 26 mai, ce sont 250 bénévoles issus de Zero Waste France et de 25 groupes locaux qui sont allés à la rencontre des commerçants (boulangeries, traiteurs, boucheries, etc.), pour les sensibiliser à la réduction des emballages. Avec le mot d’ordre “Changeons d’emballages, passons au réutilisable !”, l’objectif de l’opération était de promouvoir et généraliser l’usage d’emballages réutilisables comme alternative au jetable auprès des commerçants, permettant de toucher leur clientèle, soit des milliers de consommateurs.

Partout, les bénévoles ont été reçus avec intérêt par des traiteurs, des artisans, des restaurants. Au total, ce sont ainsi 642 nouveaux commerces engagés, qui rejoignent les commerces déjà sensibilisés tout au long de l’année par des bénévoles et clients (par ex. 250 à Vence, 170 à Lille, 150 à Lyon et 140 à Strasbourg en 2018). Une carte collaborative en ligne a été lancée pour référencer ces commerces à l’échelle nationale et peut être alimentée par tout citoyen qui le souhaite.

Les grandes chaînes de fast-food persistent dans le tout-jetable

Lors de ces tournées auprès des commerces, les bénévoles ont également pu constater que du côté des grandes chaînes de restauration rapide, c’est le statu-quo. Ainsi, une chaîne comme McDonald’s produit en France environ 42 000 tonnes de déchets d’emballages chaque année, soit plus de 115 tonnes par jour ou encore 1 kg de déchets par seconde. Malgré les alertes lancées par Zero Waste France depuis 2017, les rappels à l’ordre de la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson et en dépit du risque juridique, la restauration rapide ne fournit toujours pas d’efforts significatifs pour réduire ses déchets, ni en faciliter le tri. Ainsi, même les repas pris sur place dans les restaurants sont servis dans des emballages à usage unique.

Constatant que le décalage grandit entre des citoyens toujours plus mobilisés pour réduire les déchets (une pétition « zéro déchet au McDo ! » lancée il y a quelques mois par une cliente a été signée par plus de 136 000 personnes) et ces établissements, Zero Waste France a adressé une lettre ouverte aux grandes chaînes pour leur demander d’offrir des solutions réutilisables pour les repas pris sur place et de progresser rapidement dans le tri.

17 juin 2021

La loi Climat en discussion au Sénat

Un mois après que l’Assemblée nationale a rendu sa version du projet de loi Climat, c’est au tour des sénateurs et sénatrices de plancher sur le texte. Alors, bonnes ou mauvaises nouvelles sur le [...]

04 juin 2021

La loi change, les habitudes aussi : adieu gobelets jetables !

Du 12 au 26 juin 2021, Zero Waste France et son réseau de groupe locaux organisent un marathon de sensibilisation des commerçant‧es pour les inciter à la réduction des déchets.

31 mai 2021

Le lobby du papier-carton vent debout contre l’obligation de réemployable en restauration rapide

Après Copacel il y a quelques mois, c’est au tour de Revipac de vanter les vertus écologiques des emballages à usage unique en papier-carton à grand renfort d’analyses de cycle de vie. Une manière[...]

17 mai 2021

Les recommandations de Zero Waste France pour des Régions engagées dans la réduction des déchets

Les 20 et 27 juin 2021, se dérouleront les élections régionales. A cette occasion, Zero Waste France tient à formuler ses recommandations aux candidats et candidates en rappelant le rôle primordia[...]

à la une
17 mai 2021

Matinée technique : soutenir les initiatives de consigne pour réemploi sur son territoire

Zero Waste France et le Réseau Consigne organisent le 24 juin une matinée d’échanges et de retours d’expérience sur les initiatives locales de consigne pour réemploi, et le rôle que peuvent jouer [...]

12 mai 2021

Élections régionales 2021 : comment les Régions peuvent-elles agir en matière de réduction des déchets ?

Si les Régions détiennent la compétence de planification des déchets, leur rôle est aussi d'impulser des filières de réemploi et réparation, de former les élu·e·s et les professionnel·le·s du terr[...]

30 avril 2021

Loi Climat : une régulation de la publicité insuffisante malgré quelques avancées

Le 17 avril 2021, l’Assemblée nationale a achevé l’examen en première lecture du projet de loi Climat et résilience. Les dispositions du texte relatives à la régulation de la publicité s’avèrent l[...]

29 avril 2021

Les démarches zéro déchet créent davantage d’emplois que l’élimination des déchets

Selon un rapport de l’ONG Gaïa, le secteur de la réparation crée 3 fois plus d’emplois que le secteur du recyclage, qui crée lui-même 50 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Un rappo[...]

26 avril 2021

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle :[...]

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]