La réglementation européenne limite les exports de déchets plastiques

Depuis le 1er janvier 2021, l’export de déchets plastiques par les pays européens dans les pays extérieurs à l’OCDE est réservé aux déchets propres et recyclables. Zero Waste France revient sur cette évolution, bienvenue dans un contexte de crise mondiale du traitement des déchets.

Partager

Un renforcement du consentement des pays importateurs par la Convention de Bâle

Face aux restrictions grandissantes des pays asiatiques concernant les imports de déchets, en particulier la fermeture des frontières chinoises en 2018, il était urgent de faire évoluer la réglementation internationale des transferts transfrontaliers de déchets dangereux, issue de la Convention de Bâle, pour y intégrer les déchets plastiques, qui jusqu’alors n’étaient pas concernés par ce texte. L’ampleur des exports de déchets plastiques est en effet considérable : l’Union européenne a exporté environ 1,5 million de tonnes de déchets plastiques en 2019.

En mai 2019, lors de la COP 14 de la Convention de Bâle, les Etats parties ont voté une modification de ses annexes pour soumettre les mouvements transfrontières de déchets plastiques (y compris en mélanges) à la procédure d’accord préalable du pays importateur, sauf pour certains plastiques facilement recyclables. Il s’agit donc, pour le pays souhaitant exporter des déchets plastiques, d’obtenir l’accord du pays concerné par l’import et de respecter ses conditions.

Cet amendement, entré en vigueur au 1er janvier 2021, marque donc une nouvelle ère dans la réglementation internationale des transferts transfrontières de déchets, et a ainsi dû être transcrit dans la réglementation européenne.

Une application stricte de ce nouveau régime au sein de l’Union européenne

Pour mettre en œuvre la Convention de Bâle amendée au sein de l’Union européenne, la Commission européenne a adopté le 19 octobre 2020 un réglement modifiant certaines annexes du réglement n° 1013/2006 concernant les transferts de déchets. Ce texte vise à mieux contrôler les exports de déchets plastiques dangereux ou difficiles à recycler.

Concrètement, depuis le 1er janvier 2021, les pays européens ne peuvent plus envoyer leurs déchets plastiques impropres au recyclage dans les pays extérieurs à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). A titre indicatif, l’OCDE compte 37 Etats membres, pour l’essentiel des pays dits “développés” (la majorité des pays européens, ainsi que l’Australie, les Etats-Unis ou encore le Japon, par exemple), et exclue notamment bon nombre de pays asiatiques.

Les contrôles sur les transferts de déchets plastiques de l’UE vers l’OCDE et inversement sont également plus stricts. En effet, l’accord du pays destinataire est désormais systématiquement requis avant importation pour les déchets plastiques contaminés, en mélange ou présentant un danger.

Zero Waste France salue cette évolution, de nature à inciter les acteurs économiques à réduire leur production de plastique et à responsabiliser les Etats européens sur la gestion de leurs déchets. La vigilance doit cependant être accrue quant à un possible détournement de cet export massif de déchets vers certains pays membres de l’OCDE, comme la Turquie qui accueille d’ores et déjà une quantité importante de déchets plastiques européens (48 500 tonnes par mois en 2019 contre 33 000 en 2018, selon Eurostat).

17 septembre 2021

Matinée technique : réduire le jetable et la pollution plastique sur son territoire

Zero Waste France et le WWF organisent le 20 octobre une matinée technique de partage d’expérience de la part de collectivités ayant adopté une stratégie de lutte contre la pollution plastique et [...]

à la une
08 septembre 2021

Le Plan national de prévention des déchets 2021-2027 : comprendre et participer

Le prochain Plan national de prévention des déchets (PNPD) est en phase de concertation jusqu’au 30 octobre prochain. Zero Waste France fait le point sur ce document structurel dans la politique d[...]

25 août 2021

Tri mécano-biologique : les collectivités doivent justifier d’un tri à la source des biodéchets pour y recourir

Un décret et un arrêté parus à l’été 2021 viennent préciser les critères justifiant de la mise en place du tri à la source des biodéchets, désormais condition sine qua non à remplir pour les colle[...]

20 juillet 2021

Loi Climat : un manque d’ambition global, malgré quelques avancées à l’issue de la commission mixte paritaire

La commission mixte paritaire, destinée à trouver un compromis entre l’Assemblée Nationale et le Sénat, a été conclusive et signe donc la fin des débats sur la loi Climat et résilience. Malgré que[...]

13 juillet 2021

Comment faire entendre sa voix en tant que citoyen·ne ? Les outils prévus par le droit français

Plusieurs outils d’information et de participation citoyenne existent en droit français, afin de permettre à chacun·e de donner son avis sur la réglementation en cours de construction ou sur des p[...]

30 juin 2021

Développer le réemploi : un enjeu pour les territoires

Zero Waste Europe propose un guide destiné aux collectivités, afin de développer le réemploi sur leur territoire et créer ainsi des emplois locaux. Zero Waste France revient sur ces actions clés e[...]

30 juin 2021

Quand les professionnel·les du sport se mettent au Défi “Rien de neuf” !

Réduire les achats neufs, dans un cadre professionnel et un secteur spécifique comme celui du sport vous semble compliqué ? Pourtant c’est possible ! Inspirez-vous de ces clubs, fédérations, colle[...]

29 juin 2021

Retour sur la matinée technique : Soutenir les initiatives de consigne pour réemploi

Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 24 juin une matinée d’échanges et de retours d’expériences sur les initiatives locales de consigne pour réemploi, et le rôle que peuvent jou[...]

17 juin 2021

La loi Climat en discussion au Sénat

Un mois après que l’Assemblée nationale a rendu sa version du projet de loi Climat, c’est au tour des sénateurs et sénatrices de plancher sur le texte. Alors, bonnes ou mauvaises nouvelles sur le [...]

04 juin 2021

La loi change, les habitudes aussi : adieu gobelets jetables !

Du 12 au 26 juin 2021, Zero Waste France et son réseau de groupe locaux organisent un marathon de sensibilisation des commerçant‧es pour les inciter à la réduction des déchets.