Territoires Zéro Déchet, Zéro Gaspillage : découvrez les 10 nouvelles publications de l’ADEME

L'ADEME vient de publier 10 monographies “Territoires zéro déchet, zéro gaspillage”, dont l’enquête de terrain, l’analyse et la rédaction a été confiée à Zero Waste France et au cabinet d'études Ecogeos. Une façon chiffrée et illustrée de (re)découvrir ces collectivités engagées dans la réduction des déchets.

Partager

Un contexte réglementaire incitatif

En 2014 puis 2015, le Ministère de l’Environnement a lancé un appel à projets “Territoires Zéro Déchet, Zéro Gaspillage”, ce qui a permis de labelliser plus de 135 intercommunalités, syndicats de gestion des déchets (de collecte et/ou de traitement), communes ou encore départements engagés dans la réduction des déchets ou ambitionnant de l’être.

Ces élu-es et technicien-nes se sont ainsi engagé-es dans un programme volontaire de 3 ans visant à réduire les déchets et à développer l’économie circulaire sur leur territoire. Leurs projets, financés et accompagnés techniquement par l’ADEME, ont tous eu comme mission commune d’atteindre les objectifs fixés par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015. Il s’agissait notamment de réduire de 10 % les déchets ménagers et assimilés (DMA) entre 2010 et 2020, et de pérenniser une dynamique territoriale vertueuse sur le plan environnemental, financier, social et économique. En revanche, les moyens et méthodes pour y parvenir n’étaient pas figées, ce qui a fait de ce programme un véritable “laboratoire” en faveur du zéro déchet.

«Nous accompagnons les familles et sommes avant tout à leur service, et non l’inverse. Il faut se mettre à la place des gens» – Audrey Leclercq au sujet du Défi Familles Zéro Déchet organisé par la Ville de Roubaix

10 monographies pour valoriser les pratiques innovantes

C’est en partie cet aspect expérimental qui a incité l’Ademe à valoriser les pratiques les plus innovantes parmi l’ensemble des initiatives portées par ces 135 collectivités, en confiant à Zero Waste France et au cabinet d’études Ecogeos la mission de sélectionner 10 territoires exemplaires et originaux, puis de réaliser une étude de cas sur chacun d’eux. Les critères de sélection ont notamment reposé sur la capacité des élu-es et technicien-nes à mobiliser l’ensemble des acteur/actrice.es du territoires : collaborateur/collaboratrice.s de la fonction publique, citoyen.nes, entrepreneur-es, associations et entreprises.

Au delà de leur exemplarité, ces territoires partagent un portage politique fort et une volonté de s’engager sur de nouvelles thématiques, au delà des programmes locaux de prévention des déchets (PLP), avec des cahiers des charges intégrant notamment l’économie circulaire, la notion de résilience territoriale ou encore l’articulation entre prévention et gestion des déchets.

Ces 10 monographies sont désormais disponibles sur le site de l’Ademe, où vous pouvez ainsi retrouver des profils de territoires très variés et des retours d’expérience complémentaires :

Ville de Roubaix

Né d’une ambition politique de faire de Roubaix une ville « sans déchet », le programme Territoire zéro déchet zéro gaspillage lancé en 2014 a permis à la Ville de relever un défi osé : mobiliser l’ensemble de ses acteurs (employés municipaux, citoyens, associations et entrepreneurs) vers le zéro déchet malgré un contexte socio-économique difficile et l’absence de compétences en matière de gestion des déchets.

La Ville de Roubaix a mis en œuvre une démarche simple, transversale et complète basée sur la dynamique citoyenne et associative, le développement économique et l’animation de réseaux, devenant ainsi l’une des communes pionnières en la matière en France.

Monographie disponible ici

Communauté de communes de l’Île d’Oléron

Le lancement du programme Territoire zéro déchet zéro gaspillage par la Communauté de communes de l’Île d’Oléron (CCIO) s’inscrit dans la continuité du programme local de prévention des déchets mené précédemment. La mise en œuvre de ces deux programmes résulte de la volonté des élus locaux de protéger l’environnement de l’île.

La CCIO et ses partenaires ont ainsi mis en œuvre une démarche transversale basée sur des innovations techniques et juridiques, sur des chartes d’engagement proposées aux acteurs économiques, sur la recherche de solutions locales de valorisation des déchets et sur une sensibilisation de tous les publics (habitants, vacanciers et touristes) à la réduction des déchets.

Monographie disponible ici

Nantes Métropole

Lauréate en 2014 de l’appel à projets « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage », Nantes Métropole a poursuivi l’approche multipartenariale initiée dans son programme local de prévention des déchets, tout en recherchant la transversalité entre les services.

La collectivité est ainsi engagée dans de nombreuses opérations : sensibilisation du public en partenariat avec le réseau Écopôle, programme destiné aux entreprises avec la Chambre de commerce et d’industrie et la Chambre des métiers et de l’artisanat, soutien à l’association Compostri pour développer le compostage partagé, développement de locaux de pré-tri dans les immeubles avec Nantes Métropole Habitat.

Monographie disponible ici

Rodez Agglomération

Le lancement du programme « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » de la Communauté d’agglomération du Grand Rodez en 2016 s’inscrit dans la continuité de leurs deux programmes locaux de prévention des déchets et de la signature d’un Contrat d’objectif déchets et économie circulaire la même année.

Rodez Agglomération et les acteurs du territoire (partenaires, chambres consulaires, structures de l’Économie sociale et solidaire [ESS]) ont mis en œuvre une démarche se voulant efficace et pérenne. Des innovations ont ainsi pu être développées pour valoriser le réemploi lors d’un salon, accompagner les changements et synergies au sein des entreprises, gérer autrement les déchets verts ou encore viser la réduction des déchets du BTP.

Monographie disponible ici

SMICTOM d’Ille et Rance et SMICTOM des Forêts

Le SMICTOM d’Ille et Rance et le SMICTOM des Forêts, dont la fusion est prévue pour cette année, ont créé un service Économie circulaire mutualisé pour porter les programmes « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » dans lesquels ils s’étaient initialement engagés séparément.

Leur stratégie combine la prévention des déchets avec la recherche d’un tri à la source plus poussé pour une meilleure valorisation. Leurs actions sont nombreuses: appel à projets « Ma commune zéro biodéchet », sacs réutilisables 100 % bretons, collecte des journaux par les associations de parents d’élèves, nouvelles filières de recyclage via les déchèteries.

Monographie disponible ici

Syndicat intercommunal d’énergies, d’équipement et d’environnement de la Nièvre (SIEEEN)

Fort d’un dynamisme qui le pousse à entreprendre de nombreuses actions, le Syndicat intercommunal d’énergies, d’équipement et d’environnement de la Nièvre (SIEEEN) a fondé son programme sur une gouvernance partagée et la mobilisation d’ acteurs locaux engagés.

Ce programme a donné lieu à une animation originale d’un territoire rural et à la coproduction d’actions qui ont encore de beaux jours devant elles pour se déployer.

Monographie disponible ici

Communauté de communes Cœur du Var

Dans un esprit d’engagement et de proximité, la Communauté de communes Cœur du var (CCCV) œuvre quotidiennement au déploiement du zéro déchet sur son territoire.

Elle bénéficie pour cela d’un réseau étendu d’acteurs économiques qui sont épaulés dans leurs choix et servent de relais à la démarche. Cette dernière évolue au gré de l’adhésion et de la prise en compte de nouveaux acteurs économiques. Des acteurs au périmètre plus large tels que l’association Écoscience Provence et le SIVED NG sont aussi associés.

Monographie disponible ici

Communauté d’agglomération du Centre Littoral

En Guyane, la Communauté d’agglomération du Centre Littoral (CACL) a lancé un programme « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » dans la continuité de son programme local de prévention des déchets, pour répondre à des enjeux de salubrité et de coûts du service public de prévention et gestion des déchets.

Dans ce cadre, des actions visant les gisements d’évitement stratégiques ont été poursuivies : le développement de l’usage des couches lavables, du compostage et de l’adoption de poules pour les biodéchets.

Le programme marque aussi une ouverture vers les acteurs économiques, notamment dans le cadre du dispositif « Commerces engagés » co-piloté par la CACL et le réseau GRAINE Guyane.

Monographie disponible ici

Syndicat mixte intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SMICTOM) en Alsace Centrale

Le SMICTOM d’Alsace Centrale n’a pas attendu d’être labellisé Territoire zéro déchet zéro gaspillage (TZDZG) en 2015, ni même d’initier son programme local de prévention en 2010, pour s’engager dans la réduction des déchets et le recyclage.

La démarche TZDZG a toutefois indéniablement permis à ce syndicat de collecte et traitement d’élargir son réseau de partenaires et de lancer de nouvelles actions vers l’économie circulaire. Parmi les plus emblématiques : la fabrication de sacs en tissu réutilisables à partir de t-shirts usagés, un programme de lutte contre le gaspillage alimentaire porté auprès des périscolaires ou encore l’éco-exemplarité avec les communes adhérentes.

Monographie disponible ici

Syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation (SMICVAL) en Gironde

Lauréat en 2014 de l’appel à projets « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage », le SMICVAL est aujourd’hui reconnu pour sa capacité d’innovation et son approche transversale de la gestion des déchets.

Sa politique zéro déchet est marquée par une forte dimension « économie circulaire » et un travail avec des porteurs de projets économiques afin de développer l’activité sur le territoire.

Le syndicat a lancé en 2017 plusieurs opérations d’ampleur à destination du grand public, dont les résultats s’avèrent concluants : ouverture du SMICVAL Market, « la déchèterie du futur », et organisation d’un Festival zéro déchet qui a accueilli 2 500 visiteurs pour sa première édition.

Monographie disponible ici

Zero Waste France relance son programme Territoires

Ce travail réalisé par Zero Waste France et Ecogeos pour l’ADEME s’inscrit dans une volonté pour l’association de montrer, par l’exemple, qu’une démarche zéro déchet ambitieuse est possible à l’échelle d’un territoire, notamment en étant porté comme un véritable projet politique.

Pour vous aussi inscrire votre collectivité dans une démarche de réduction des déchets, découvrez le nouveau programme Territoires de Zero Waste France pour l’année 2020-2021 : formations, voyages d’études, journée d’échanges et de retours d’expérience de territoires pionniers, etc.

30 avril 2021

Loi Climat : une régulation de la publicité insuffisante malgré quelques avancées

Le 17 avril 2021, l’Assemblée nationale a achevé l’examen en première lecture du projet de loi Climat et résilience. Les dispositions du texte relatives à la régulation de la publicité s’avèrent l[...]

à la une
29 avril 2021

Les démarches zéro déchet créent davantage d’emplois que l’élimination des déchets

Selon un rapport de l’ONG Gaïa, le secteur de la réparation crée 3 fois plus d’emplois que le secteur du recyclage, qui crée lui-même 50 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Un rappo[...]

26 avril 2021

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle :[...]

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]