17 août 2017
Pauline Debrabandere

Notre réseau de groupes locaux s’agrandit !

Le réseau des groupes locaux Zero Waste France est en pleine croissance depuis 2015 et se développe rapidement. Il compte aujourd’hui 28 groupes, répartis sur tout le territoire métropolitain mais aussi à La Réunion, et d’autres sont en création.

Crédit photo : Zero Waste Lille
Partager

Les groupes locaux mènent des actions diverses, portant à la fois sur la réduction des déchets à la source, en proposant des alternatives durables ou des produits faits maison, en développant la réparation ou la consigne mais également des actions en faveur d’un meilleur traitement des déchets dans le but de réduire le recours à l’enfouissement et à l’incinération et de valoriser le recyclage.

Chaque groupe local est autonome, dans sa forme et dans ses actions, mais une cohésion est maintenue dans l’ensemble du réseau par une charte d’engagements réciproques signée avec Zero Waste France. Ainsi, chaque groupe décide des actions à mener en fonction des centres d’intérêt de ses membres ou des opportunités locales, en s’inspirant généralement des outils et activités de Zero Waste France, tels que la campagne auprès des commerçants ou des actions de mobilisation.

Sensibilisation et action locale

Pour sensibiliser un public large et divers à d’autres modes de consommation, des collectifs organisent des “défis familles zéro déchet” (ou contribuent à leur réalisation avec la collectivité). C’est le cas du groupe local de Vence qui a lancé son deuxième défi ‘objectif zéro déchet’, de manière indépendante et sans aides financières extérieures,  après une première édition très réussie. Plus récemment, Zéro Déchet Versailles a aussi mené cette opération : une vingtaine de foyers ont été accompagnés sur une période de 4 mois et la production de déchets des participants a diminué de 50% en moyenne entre le début et la fin du défi.

Dans le même objectif, les groupes locaux organisent régulièrement des animations et des ateliers pratiques (autopsies de poubelle, ateliers pour apprendre à faire soi-même ses produits d’entretien ou cosmétiques, présentation d’alternatives pour réduire ses déchets au quotidien). Zéro Déchet Saint Etienne en a notamment fait plusieurs pour lancer ses activités.

L’arrivée des beaux jours permet aussi d’organiser des pique-niques zéro déchet, ouverts à tous, pour rencontrer les personnes intéressées par le sujet à l’échelle locale, tout en mettant en pratique la démarche ! C’est le cas de Zéro Déchet Nice ou encore de Zéro Déchet Angers qui a ainsi démarré ses activités.

De la même manière, des tenues de stands se font régulièrement pour faire connaître et présenter l’association, comme le fait Zéro Déchet Annecy.

La sensibilisation des citoyens aux pollutions engendrées par les déchets est un aspect important de l’action des groupes locaux. Elle passe par exemple par des opérations de ramassage de déchets en bord de routes, dans des espaces naturels comme sur les plages. C’est ce qu’ont récemment fait plusieurs groupes à l’occasion de la Semaine Européenne du développement durable, comme Zéro Déchet Toulon qui a récolté en 1h30 500 litres de déchets dont 5 litres de bouteilles en plastique, 50 litres de canettes et 50 litres de bouteilles en verre ; Zero Waste Lille a aussi ramassé 17 litres de déchets dans le centre ville et sensibilisé les passants ; ou encore Zero Waste Montpellier qui a nettoyé 2 km de plage et récolté, entre autres, un sac plein de mégots.

Accompagnement des acteurs du territoire vers le zéro déchet

Les groupes locaux contribuent également à la mise en valeur du mouvement zéro déchet au niveau local. Fortement connectés à la dynamique entrepreneuriale locale autour du zéro déchet, ils contribuent à mettre en lumière les initiatives innovantes.

Le groupe local de Paris a par exemple créé une carte collaborative pour recenser les acteurs du zéro déchet au niveau local, que chaque groupe local peut alimenter pour son territoire, comme le font Zero Waste ProvenceZéro Déchet Lyon ou encore Zéro Déchet Strasbourg. L’objectif étant de parvenir à une carte nationale complète d’adresses “zéro déchet” pour l’alimentaire, les produits d’entretien, le compostage, etc.

Le groupe de Strasbourg a quant à lui réuni une première fois les brasseurs de la ville pour examiner les possibilités de réintroduire des systèmes de consigne sur les bouteilles.

Zéro Déchet Pays Rochefortais encourage la valorisation des ressources en mettant en place la collecte du marc de café chez les restaurateurs de la ville pour qu’il puisse être valorisé.

Les entrepreneurs zéro déchet sont également soutenus par l’association et ses groupes locaux. Ainsi, Zéro Déchet Lyon a créé un réseau local d’entrepreneurs zéro déchet, pour fédérer et valoriser les nombreux porteurs de projets dans les secteurs de la vente en vrac, de la consigne, du réemploi, etc.

Plusieurs groupes locaux participent également à une campagne commerçants, pour inciter les commerces locaux à agir dans une démarche zéro déchet et zéro gaspillage. Parmi les actions phares figurent la possibilité pour les clients de se faire servir dans leurs propres contenants ; la mise en place de la consigne ; la réduction des emballages superflus. Par exemple, Zéro Déchet Lyon et Zéro Déchet Strasbourg sont très impliqués dans cette campagne, chacun des deux comptant une cinquantaine de commerces engagés dans la démarche.

Le plaidoyer local, la clef pour une démarche zéro déchet réussie

Les groupes locaux Zero Waste encouragent l’application d’une démarche zéro déchet à l’échelle locale auprès de leur collectivité (tarification incitative, tri à la source des biodéchets, actions de prévention, etc.). Ils sont initiateurs de nouvelles propositions ambitieuses auprès de leurs collectivités. Ils permettent également de porter des messages nationaux auprès d’acteurs locaux.

Zéro Déchet Strasbourg a encouragé l’Eurométropole à supprimer les barquettes en plastique (à usage unique et non recyclables) dans les cantines scolaires, pour être remplacées par des barquettes en inox dans tous les établissements scolaires avant août 2021.

De la même manière, ils mènent des actions auprès de leurs élus pour lutter contre la construction d’incinérateurs, comme c’est le cas en Corse. Ou pour proposer la mise en place de politiques alternatives pour une gestion des déchets plus vertueuse, comme le fait Zero Waste Pays d’Auray sur le territoire Auray Quiberon Terre Atlantique. Parmi les mesures qu’ils proposent figurent notamment la fermeture de l’incinérateur local en activité depuis 46 ans, la mise en place de la tarification incitative, la collecte séparée des biodéchets pour les valoriser en compost, etc.

En outre, Zero Waste Grenoble a élaboré un plan local alternatif avec des propositions  destiné aux élus de la métropole, pour aller vers une démarche zéro déchet zéro gaspillage.

Diverses actions ont lieu auprès d’autres acteurs locaux. Par exemple dans les écoles, pour sensibiliser les enfants et le personnel enseignant à la réduction des déchets et du gaspillage, au recyclage, aux bons gestes à adopter au quotidien : c’est le cas de Zero Waste Toulouse qui intervient dans plusieurs écoles locales.

Pour mettre en pratique leurs idées dans un cadre existant tout en sensibilisant un public divers, les membres de Zéro Déchet Touraine ont aussi participé à l’organisation du Trail de l’orchidée (course à pieds annuelle) pour sa première édition zéro déchet.

Afin de sensibiliser un public plus large, les groupes locaux organisent également des conférences grand public, avec des personnalités du mouvement Zéro Déchet, telles que Jérémie Pichon, de la Famille Presque Zéro Déchet, Béa Johnson, Robert Reed de Recology (coopérative gestionnaire des déchets à San Francisco), etc.

Actions et campagnes nationales du réseau des groupes locaux Zero Waste

Zero Waste France organise et coordonne des actions de sensibilisation et campagnes pour le réseau des groupes locaux. En janvier, dans le cadre de la campagne contre les bouteilles de lait en PET Opaque, Zero Waste France a ainsi coordonné une action nationale de mobilisation, avec la participation d’une dizaine de groupes locaux.

Plus récemment, Zero Waste France a coordonné la participation d’une douzaine de groupes locaux à la journée des Biotonomes organisée par Biocoop : Zero Waste Poitierset Zero Waste Cornouaille y ont notamment participé.

De la même manière, une campagne Stop Pub a été menée à l’échelle nationale pour lutter contre la publicité non adressée en encourageant l’utilisation de l’autocollant Stop Pub et en donnant des conseils pour le faire respecter.

Des actions locales sont également organisées autour d’événements nationaux tels que la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, ou la Semaine Européenne du Développement Durable. Par exemple, pour la Semaine nationale du compostage de proximité des ateliers de compostage et lombricompost ont été organisés par Zéro Déchet La Rochelle et Zéro Déchet Rouen. Ces temps forts sont l’occasion de valoriser et faire connaître le mouvement citoyen Zero Waste.

De plus en plus, les citoyens français s’emparent de la thématique de la réduction des déchets et du gaspillage et souhaitent faire avancer les choses sur leur territoire, en agissant à plusieurs échelles complémentaires. Si vous souhaitez y participer, rejoignez le groupe local proche de chez vous !

Actualités

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

à la une
04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]