Lancement du réseau Alsace Consigne pour promouvoir la réutilisation des bouteilles en verre !

Plusieurs entreprises alsaciennes et l’association Zéro Déchet Strasbourg s’unissent pour créer le réseau “Alsace Consigne” afin de promouvoir la consigne pour réutilisation des emballages en verre.

Partager

De plus en plus plébiscitée par les consommateurs, la consigne pour réemploi des bouteilles en verre bénéficie d’un regain d’intérêt en France, et a fortiori en région Alsace où la pratique n’a jamais complètement disparue [1]. Afin d’accompagner ce renouveau et de promouvoir ce mode de conditionnement moins impactant pour l’environnement, plusieurs entreprises alsaciennes et l’association Zéro Déchet Strasbourg (groupe local de Zero Waste France) s’unissent pour créer le réseau “Alsace Consigne”.

Un réseau Consigne alsacien pour promouvoir la pratique auprès des consommateurs et des distributeurs

La brasserie Meteor, les eaux de source Carola et Lisbeth et l’association Zéro Déchet Strasbourg annoncent ce mardi 30 avril le lancement d’Alsace consigne. Ce réseau ambitionne de mettre en commun les efforts des distributeurs, des industriels et des associations pour promouvoir auprès des consommateurs et distributeurs les systèmes de consigne existants (offres de produits, lieux de distribution, etc.) et pour lever les obstacles au développement de la pratique.

La vente au consommateur de bouteilles en verre consignées n’est pas une nouveauté en Alsace puisque 25 millions de bouteilles consignées sont déjà vendues chaque année et 30 % des magasins de la grande distribution sont équipés de machines permettant de récupérer automatiquement ces bouteilles. Mais la pratique, qui semblait décliner dans les années 2000, bénéficie depuis quelques années d’un regain d’intérêt de la part des consommateurs, qui y voient une alternative à l’utilisation d’emballages jetables. C’est cette dynamique que le Réseau Alsace Consigne entend renforcer dans les prochains mois, avec un programme d’action déjà bien rempli : mise en avant des produits consignés dans des magasins pilotes, carte interactive qui permet d’identifier les points de vente de produits consignés, ou encore sensibilisation des restaurateurs aux bénéfices des emballages réutilisables.

La consigne pour réemploi, une pratique bénéfique pour l’environnement et soutenue par les consommateurs

Lorsqu’elle se pratique à l’échelle régionale, l’impact environnemental de la consigne pour réemploi est bien plus positif que celui de l’usage unique. La fabrication du verre consomme en effet jusqu’à 15 fois plus d’énergie que le seul lavage d’une bouteille (étude Deroche 2009) et émet jusqu’à 80 % de gaz à effet de serre en plus. La réutilisation des bouteilles permet, de plus, d’économiser des ressources précieuses (eau, sable) et d’éviter des déchets car toutes les bouteilles en verre ne sont pas recyclées. La consigne pour réutilisation du verre constitue ainsi une alternative aux emballages à usage unique.

La consigne pour réemploi bénéficie d’un fort soutien populaire en France. Lors d’une enquête réalisée en 2018 auprès de consommateurs sur les pratiques de “consigne” d’emballage pour réemploi, 88 % des personnes interrogées estimait ainsi qu’il était utile de disposer de verre consigné dans leur magasin. En Alsace, où la pratique a perduré, les producteurs constatent en 2018 une progression des ventes des produits consignés. Les eaux gazeuses nature en verre consigné ont, par exemple, enregistré une hausse de 9 % du volume des ventes en grandes surfaces dans l’Est, alors que le marché a augmenté de 3 % (données panel IRI).

Une expérience inspirante pour d’autres régions

La création de ces réseaux régionaux de promotion de la consigne prouve que la pratique bénéficie aujourd’hui d’une véritable dynamique et d’un soutien important, tant du côté des consommateurs que de certains professionnels (producteurs ou distributeurs). Zero Waste France s’engage elle-même dans le développement d’un Réseau Consigne national, visant à faciliter les échanges entre les entreprises souhaitant mettre en place la consigne, à capitaliser sur les retours d’expérience et à promouvoir la  pratique auprès des consommateurs. L’association milite également pour que l’État soutienne le développement de la consigne pour réemploi, via des objectifs de réutilisation spécifiques, distincts des objectifs de recyclage des emballages, ou encore via des mesures de soutien financier.

[1] En France, la pratique perdure également dans le secteur des café, hotel, restaurant où les emballages consignés sont encore nombreux.

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.