Lancement du réseau Alsace Consigne pour promouvoir la réutilisation des bouteilles en verre !

Plusieurs entreprises alsaciennes et l’association Zéro Déchet Strasbourg s’unissent pour créer le réseau “Alsace Consigne” afin de promouvoir la consigne pour réutilisation des emballages en verre.

Partager

De plus en plus plébiscitée par les consommateurs, la consigne pour réemploi des bouteilles en verre bénéficie d’un regain d’intérêt en France, et a fortiori en région Alsace où la pratique n’a jamais complètement disparue [1]. Afin d’accompagner ce renouveau et de promouvoir ce mode de conditionnement moins impactant pour l’environnement, plusieurs entreprises alsaciennes et l’association Zéro Déchet Strasbourg (groupe local de Zero Waste France) s’unissent pour créer le réseau “Alsace Consigne”.

Un réseau Consigne alsacien pour promouvoir la pratique auprès des consommateurs et des distributeurs

La brasserie Meteor, les eaux de source Carola et Lisbeth et l’association Zéro Déchet Strasbourg annoncent ce mardi 30 avril le lancement d’Alsace consigne. Ce réseau ambitionne de mettre en commun les efforts des distributeurs, des industriels et des associations pour promouvoir auprès des consommateurs et distributeurs les systèmes de consigne existants (offres de produits, lieux de distribution, etc.) et pour lever les obstacles au développement de la pratique.

La vente au consommateur de bouteilles en verre consignées n’est pas une nouveauté en Alsace puisque 25 millions de bouteilles consignées sont déjà vendues chaque année et 30 % des magasins de la grande distribution sont équipés de machines permettant de récupérer automatiquement ces bouteilles. Mais la pratique, qui semblait décliner dans les années 2000, bénéficie depuis quelques années d’un regain d’intérêt de la part des consommateurs, qui y voient une alternative à l’utilisation d’emballages jetables. C’est cette dynamique que le Réseau Alsace Consigne entend renforcer dans les prochains mois, avec un programme d’action déjà bien rempli : mise en avant des produits consignés dans des magasins pilotes, carte interactive qui permet d’identifier les points de vente de produits consignés, ou encore sensibilisation des restaurateurs aux bénéfices des emballages réutilisables.

La consigne pour réemploi, une pratique bénéfique pour l’environnement et soutenue par les consommateurs

Lorsqu’elle se pratique à l’échelle régionale, l’impact environnemental de la consigne pour réemploi est bien plus positif que celui de l’usage unique. La fabrication du verre consomme en effet jusqu’à 15 fois plus d’énergie que le seul lavage d’une bouteille (étude Deroche 2009) et émet jusqu’à 80 % de gaz à effet de serre en plus. La réutilisation des bouteilles permet, de plus, d’économiser des ressources précieuses (eau, sable) et d’éviter des déchets car toutes les bouteilles en verre ne sont pas recyclées. La consigne pour réutilisation du verre constitue ainsi une alternative aux emballages à usage unique.

La consigne pour réemploi bénéficie d’un fort soutien populaire en France. Lors d’une enquête réalisée en 2018 auprès de consommateurs sur les pratiques de “consigne” d’emballage pour réemploi, 88 % des personnes interrogées estimait ainsi qu’il était utile de disposer de verre consigné dans leur magasin. En Alsace, où la pratique a perduré, les producteurs constatent en 2018 une progression des ventes des produits consignés. Les eaux gazeuses nature en verre consigné ont, par exemple, enregistré une hausse de 9 % du volume des ventes en grandes surfaces dans l’Est, alors que le marché a augmenté de 3 % (données panel IRI).

Une expérience inspirante pour d’autres régions

La création de ces réseaux régionaux de promotion de la consigne prouve que la pratique bénéficie aujourd’hui d’une véritable dynamique et d’un soutien important, tant du côté des consommateurs que de certains professionnels (producteurs ou distributeurs). Zero Waste France s’engage elle-même dans le développement d’un Réseau Consigne national, visant à faciliter les échanges entre les entreprises souhaitant mettre en place la consigne, à capitaliser sur les retours d’expérience et à promouvoir la  pratique auprès des consommateurs. L’association milite également pour que l’État soutienne le développement de la consigne pour réemploi, via des objectifs de réutilisation spécifiques, distincts des objectifs de recyclage des emballages, ou encore via des mesures de soutien financier.

[1] En France, la pratique perdure également dans le secteur des café, hotel, restaurant où les emballages consignés sont encore nombreux.

25 mars 2020

Réseau Zero Waste France : la barre des 100 groupes locaux dépassée !

Le développement exponentiel du réseau des groupes locaux Zero Waste France et de leurs actions ces derniers mois témoigne de l’intérêt grandissant des citoyens pour la démarche zéro déchet. Retou[...]

à la une
04 mars 2020

Municipales : notre analyse des programmes des candidats de 10 villes clés sur le tri des biodéchets

Zero Waste France a analysé le contenu des programmes des principaux candidats à la ville cœur des 10 métropoles françaises les plus émettrices de gaz à effet de serre (Paris, Marseille, Lyon, Lil[...]

01 mars 2020

Recrutement d’un·e chargé·e ou responsable des affaires juridiques chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement, Zero Waste France recrute un·e chargé·e ou responsables (selon niveau d'expérience) des affaires juridiques en CDI.

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]

à la une
13 février 2020

Plastique jetable vendu comme “réutilisable” : on ne laisse pas passer !

Le tour de passe-passe est simple et efficace : pour continuer à vendre de la vaisselle en plastique jetable, pourtant interdite depuis le 1er janvier 2020, certaines entreprises se sont contentée[...]

12 février 2020

Réduction des déchets dans la commande publique : ce que dit la loi anti-gaspillage (décryptage 7/7)

La loi économie circulaire modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion avale des déchets... Elle comporte égalemen[...]

12 février 2020

Décharge, incinération, tri des déchets… Ce qui change avec la loi anti-gaspillage (décryptage – 6/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien au zéro déchet... Elle réforme également certains aspects de la gestion des déchets, avec des [...]

06 février 2020

Ce que la loi anti-gaspillage va changer en matière d’information des consommateurs (décryptage – 5/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien aux alternatives. Le texte contient un article qui vise à améliorer l’informat[...]

04 février 2020

STOP PUB : la fin des flyers avec la loi anti-gaspillage ? (décryptage – 4/7)

A la suite de l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le dispositif légal encadrant le STOP PUB évolue. Si des avancées concrètes sont à saluer co[...]

03 février 2020

La loi anti-gaspillage renforce et précise la responsabilité élargie des producteurs (Décryptage – 3/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : information des consommateurs, lutte contre le jetable… Elle réforme également en profondeur les systèmes de Responsabilité éla[...]