23 juillet 2019
Thibault Turchet

L’agrément de Zero Waste France pour la protection de l’environnement est renouvelé jusqu’en 2023

Le Ministère de la transition écologique et solidaire a délivré à Zero Waste France le renouvellement de son agrément au titre de la protection de l'environnement, au niveau national, jusqu'en 2023.

Partager

L’agrément au titre de la protection de l’environnement est un régime juridique précisé par le Code de l’environnement (voir not. articles L141-1 et R141-2). Il permet à l’Etat de délivrer un agrément à des associations au niveau départemental, régional ou national, reconnaissant ainsi leur représentativité sur le territoire concerné, la qualité de leurs actions dans le long terme, et l’intérêt environnemental de leur objet statutaire. Zero Waste France, agréée de longue date pour la protection de l’environnement (précédente période 2014 / 2018), voit donc cet agrément renouvelé pour la période 2019 / 2023.

Il s’agit d’un point juridique sensible, dans la mesure où cet agrément permet aux associations de démontrer beaucoup plus facilement leur intérêt pour agir dans des recours et contentieux. Il s’agit d’une notion selon laquelle les tribunaux analysent si un requérant peut ou non intenter tel ou tel procès (contre un acte administratif, une pollution, un projet industriel ou d’aménagement, etc.). Faute d’intérêt pour agir, les requêtes peuvent être rejetées sans examen des arguments au fond : le défaut d’intérêt pour agir est ainsi très régulièrement soulevé par les parties adverses et leurs avocats, lesquels préfèrent idéalement éluder des débats de fond et obtenir un rejet rapide des requêtes lorsque cela est possible. Des réformes récentes du droit de l’urbanisme et de l’environnement, et un glissement jurisprudentiel dangereux, restreignent de plus en plus l’intérêt pour agir des associations dans les procès environnementaux, à travers l’exigence, notamment, d’une proximité immédiate des requérants par rapport aux projets.

L’agrément national constitue ainsi un outil juridique efficace pour ne pas buter sur un problème de forme, et garder une capacité d’action juridique sur tout le territoire français. A titre d’exemple, Zero Waste France a récemment agi en justice contre le projet d’usine d’incinération du Syctom (Ivry-Paris 13), ou bien au pénal contre deux établissements de la restauration rapide pour absence de tri des déchets.

Cet agrément permet en outre à l’association de siéger plus facilement dans certaines instances de consultation officielle. Il rappelle aussi l’engagement de longue date de Zero Waste France pour la réduction des déchets, l’intérêt environnemental de son objet statutaire et confirme sa représentativité au niveau national.

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.