Territoires « Zéro gaspillage, Zéro déchet » : 58 lauréats suite à l’appel à projet du ministère

Le 23 décembre 2014, Ségolène Royal, Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a dévoilé la liste des lauréats de l'appel à projet Territoires zéro déchet zéro gaspillage lancé par le ministère en juillet 2014.

Partager

Le 30 juillet 2014, Ségolène Royal, ministre de l’écologie, lançait pour la première fois un appel à candidature, s’inscrivant dans le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. Selon le ministère, l’objectif est d’engager les territoires dans une dynamique de prévention et de gestion des déchets en axant l’appel sur une série de point tels que la réduction du gaspillage alimentaire, l’achat de produits de longue durée de vie, le tri des emballages ou encore le compostage des biodéchets. A notre grand surprise, le 26 septembre, jour de clôture des candidatures, se sont 293 collectivités qui ont manifesté leur intérêt pour cet appel à projet.

Seuls 20 lauréats étaient envisagés initialement. Mais, face à la mobilisation locale, ce sont 58 territoires dont 3 collectivités d’Outre-Mer qui ont finalement été sélectionnés le 23 décembre. Parmi elles, on retrouve des collectivités qui avaient déjà manifesté leur intérêt auprès de l’association pour la mise en place d’une démarche zéro déchet en participant à notre premier voyage d’études comme les villes de Roubaix ou Miramas. L’appel à projet leur a permis de faire des propositions innovantes destinées au grand public avec par exemple le Défi Familles dont le but est d’inviter 100 ménages à réduire de 50% leur production de déchet en 1 an en proposant une réduction de 50% de leur facture déchets pour les gagnants.

Cet appel à projets et l’émergence d’initiatives zéro déchet vont dans le bon sens. Zero Waste France restera cependant vigilant à ce que le principe qui a fait ses preuves dans d’autres pays ne soit pas dévoyé, et à ce que l’ambition de la démarche soit maintenue au-delà de la mise en place de simples actions ponctuelles. La priorité est de repenser la gestion des déchets dans son ensemble. Pour cela, les collectivités pourront bénéficier du soutien technique et financier de l’Ademe (via des fonds alloués par le ministère de l’Ecologie). S’il y a cependant deux ingrédients essentiels à la réussite de la démarche, qu’aucun soutien technique ne pourra leur apporter, ce sont la volonté politique et la capacité à mobiliser leur territoire.

Crédits photo: Arnaud Bouissou/MEDDE.
Communiqué de presse du Ministère

Actualités

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

à la une
11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]

06 mars 2024

Règlement européen sur les emballages : Zero Waste France et No Plastic In My Sea regrettent un texte édulcoré et insuffisant pour mettre fin au tout-jetable

Les négociations sur le règlement UE sur les emballages ont abouti lundi 4 mars 2024 sur un accord de compromis entre les États membres et le Parlement européen, mais l’accent mis sur le recyclage[...]

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]