Une ZAD sur le site de l’incinérateur d’Echillais

Après l'autorisation d'exploiter un incinérateur et un TMB, une Z.A.D. s'est montée depuis le 31 décembre 2014 sur le terrain qui doit accueillir le nouvel incinérateur à Echillais.

Partager

Cela fait déjà plusieurs années que Zero Waste France suit de près la reconstruction d’un incinérateur à Rochefort – Echillais. Après de nombreux échanges dont une intervention infructueuse de Ségolène Royal (« si les élus concernés ont la capacité d’inventer le futur, ils renoncent à cet incinérateur » avait-elle affirmé le 30 septembre dernier à l’antenne de France Inter), le Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL) a été autorisé le 15 octobre 2014 par arrêté préfectoral à exploiter un incinérateur d’une capacité de 69 000 tonnes par an. Un TMB d’une capacité de 85 000 tonnes par an a également été autorisé, ce qui va à l’encontre des objectifs de généralisation du tri à la source des biodéchets issus de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, qui prévoit que cette technique devrait être « évitée ».

Plusieurs recours ont été engagés en réponse. Un premier a été introduit par Pays Rochefortais Alert’ contre le plan départemental de prévention et de gestion des déchets, trop peu ambitieux s’agissant notamment de la gestion des biodéchets. Un autre, auquel Zero Waste France est partie, vise à contester le permis de construire l’usine. Enfin, PRA a récolté plus de 12 000€ afin de financer le recours imminent contre l’autorisation d’exploiter.

Dernier rebondissement en date : le 31 décembre dernier s’est spontanément constituée une Zone à défendre (ZAD). Entre vingt et trente personnes occupent en permanence le terrain sur lequel doit être construit l’incinérateur. Ce mouvement citoyen a été très bien accueilli par la population, puisque plusieurs réunions publiques ont été organisées par les occupants (notamment le 8 janvier puis tous les dimanches suivants), et ont rassemblé jusqu’à 800 personnes !

Le SIL a saisi la justice afin d’obtenir leur expulsion : le 12 janvier 2015, le Tribunal administratif de Poitiers a ainsi enjoint aux personnes identifiées de libérer les lieux, et autorisé le recours à la force publique le cas échéant. Le Tribunal a notamment estimé que cette présence d’individus extérieurs à l’usine de compostage située à proximité constituait un risque pour la sécurité des personnes et des biens, eu égard aux émanations de méthane. Il a également souligné que l’entrave à l’accès risque de porter atteinte au bon fonctionnement du service public de traitement des déchets. Pour l’instant le site est toujours occupé dans le calme.

Au-delà de la contestation du projet, c’est aussi un mouvement de proposition de solutions alternatives qui germe. Ainsi, la création d’un « collectif zéro déchet » est imminente, dans le but de promouvoir la réduction des déchets à la source ainsi que des traitements plus respectueux de l’environnement. On ne peut évidemment que soutenir cette initiative qui fait souffler un vent nouveau sur la politique de gestion des déchets.

Suivre la page facebook des Zadistes : https://www.facebook.com/ZoneADefendreEchillais

22 septembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

15 septembre 2022

Quand les citoyen·nes font bouger les politiques locales

Les citoyen·nes, mobilisé·es au sein des groupes locaux, s’unissent pour laisser une autre empreinte dans la vie démocratique française au niveau local en matière de prévention des déchets et de l[...]

05 septembre 2022

Quiz du zéro déchet : testez vos connaissances !

À l'occasion de son 25ème anniversaire, Zero Waste France propose un quiz en ligne sur le zéro déchet. Jouez et tentez de gagner en avant première le nouveau livre de l'association.

30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]