Une ZAD sur le site de l’incinérateur d’Echillais

Après l'autorisation d'exploiter un incinérateur et un TMB, une Z.A.D. s'est montée depuis le 31 décembre 2014 sur le terrain qui doit accueillir le nouvel incinérateur à Echillais.

Partager

Cela fait déjà plusieurs années que Zero Waste France suit de près la reconstruction d’un incinérateur à Rochefort – Echillais. Après de nombreux échanges dont une intervention infructueuse de Ségolène Royal (« si les élus concernés ont la capacité d’inventer le futur, ils renoncent à cet incinérateur » avait-elle affirmé le 30 septembre dernier à l’antenne de France Inter), le Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL) a été autorisé le 15 octobre 2014 par arrêté préfectoral à exploiter un incinérateur d’une capacité de 69 000 tonnes par an. Un TMB d’une capacité de 85 000 tonnes par an a également été autorisé, ce qui va à l’encontre des objectifs de généralisation du tri à la source des biodéchets issus de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, qui prévoit que cette technique devrait être « évitée ».

Plusieurs recours ont été engagés en réponse. Un premier a été introduit par Pays Rochefortais Alert’ contre le plan départemental de prévention et de gestion des déchets, trop peu ambitieux s’agissant notamment de la gestion des biodéchets. Un autre, auquel Zero Waste France est partie, vise à contester le permis de construire l’usine. Enfin, PRA a récolté plus de 12 000€ afin de financer le recours imminent contre l’autorisation d’exploiter.

Dernier rebondissement en date : le 31 décembre dernier s’est spontanément constituée une Zone à défendre (ZAD). Entre vingt et trente personnes occupent en permanence le terrain sur lequel doit être construit l’incinérateur. Ce mouvement citoyen a été très bien accueilli par la population, puisque plusieurs réunions publiques ont été organisées par les occupants (notamment le 8 janvier puis tous les dimanches suivants), et ont rassemblé jusqu’à 800 personnes !

Le SIL a saisi la justice afin d’obtenir leur expulsion : le 12 janvier 2015, le Tribunal administratif de Poitiers a ainsi enjoint aux personnes identifiées de libérer les lieux, et autorisé le recours à la force publique le cas échéant. Le Tribunal a notamment estimé que cette présence d’individus extérieurs à l’usine de compostage située à proximité constituait un risque pour la sécurité des personnes et des biens, eu égard aux émanations de méthane. Il a également souligné que l’entrave à l’accès risque de porter atteinte au bon fonctionnement du service public de traitement des déchets. Pour l’instant le site est toujours occupé dans le calme.

Au-delà de la contestation du projet, c’est aussi un mouvement de proposition de solutions alternatives qui germe. Ainsi, la création d’un « collectif zéro déchet » est imminente, dans le but de promouvoir la réduction des déchets à la source ainsi que des traitements plus respectueux de l’environnement. On ne peut évidemment que soutenir cette initiative qui fait souffler un vent nouveau sur la politique de gestion des déchets.

Suivre la page facebook des Zadistes : https://www.facebook.com/ZoneADefendreEchillais

14 janvier 2022

Presse ou publicité emballée sous plastique : un courrier pour y mettre fin

Vous recevez des articles de presse et/ou des publicités emballées sous plastique ? Depuis janvier 2022 c’est interdit et vous pouvez interpeller les expédients qui ne respectent pas la loi.

à la une
03 janvier 2022

Loi anti-gaspillage : quelles nouvelles résolutions pour janvier 2022 ?

Près de deux ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur au 1er janvier 2022. Zero Was[...]

13 décembre 2021

Faire du plaidoyer, ça veut dire quoi ? Retour sur un an d’actions de Zero Waste France

Développement du réemploi, soutien à la réparation, lutte contre le plastique à usage unique : à l’occasion de sa déclaration annuelle de plaidoyer, Zero Waste France revient sur les actions qu’el[...]

03 décembre 2021

Un Pacte du Pouvoir de Vivre pour (re)penser ensemble écologie, solidarité et démocratie

Le 5 novembre 2021, la coalition du Pacte du pouvoir de vivre publiait ses 90 propositions pour bâtir une autre société plus juste et écologique. Zero Waste France revient sur le mouvement et ses [...]

29 novembre 2021

Que deviennent les vêtements que l’on jette ?

La production de vêtements a doublé entre 2000 et 2014. Si une personne achète désormais 60 % de vêtements de plus qu’il y a 15 ans, elle les conserve cependant moitié moins longtemps. Mais alors,[...]

24 novembre 2021

Black Friday : une catastrophe écologique et sociale qui perdure en dépit de la loi

A l’heure où des photos de dunes de vêtements, prises dans le désert d’Atacama (au nord du Chili) scandalisent, les grandes entreprises préparent en toute impunité l’opération promotionnelle "Blac[...]

09 novembre 2021

Top 10 des pires pollueurs plastiques 2021 : comme un air de déjà-vu

Le mouvement Break Free From Plastic a récemment publié son audit de marques 2021 qui établit le top 10 des plus grands pollueurs plastique dans le monde. Sans surprise, Coca-Cola Company mainti[...]

08 novembre 2021

Zero Waste France s’attaque à la fast-fashion !

Zero Waste France lance sa nouvelle campagne nationale “Fast-fashion : il est temps de ralentir !”, invitant à la fois les citoyen·nes à changer leur relation aux vêtements, et les marques de la f[...]

02 novembre 2021

Réduire les déchets pour agir sur le climat

Alors que la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat (COP26) démarre dans un contexte d’urgence climatique et environnementale toujours plus pressant, Zero Waste France revient sur les lien[...]

22 octobre 2021

Retour sur la matinée technique : réduire le jetable, l’exemple de la restauration collective

Zero Waste France et le WWF ont organisé le 20 octobre une matinée technique de partage d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique et l’us[...]