08 septembre 2017
Pauline Debrabandere

Donald Trump autorise à nouveau les bouteilles plastiques dans les parcs nationaux

La possibilité pour les parcs nationaux d’interdire la vente de bouteilles plastiques jetables est désormais à ranger aux côtés des nombreuses avancées environnementales abrogées par Donald Trump depuis son investiture.

Partager

Nous vous en parlions il y a quelques mois comme une bonne nouvelle et un exemple à suivre pour réduire pour réduire la consommation de plastique et les dépôts sauvages ; la possibilité pour les parcs nationaux d’interdire la vente de bouteilles plastiques jetables est désormais à ranger aux côtés des nombreuses avancées environnementales abrogées par Donald Trump depuis son investiture.

Les bouteilles d’eau en plastique à nouveau autorisées à la vente dans les parcs nationaux

Depuis 2011, une loi permettait en effet aux 411 parcs nationaux des Etats-Unis d’interdire la vente de bouteilles d’eau en plastique sur leur territoire. Une loi à la portée non négligeable, dans la mesure où les parcs nationaux américains reçoivent environ 300 millions de visiteurs chaque année, mais très vite décriée par les industriels de l’eau et l’International Bottled Water Association (un important lobby de l’industrie des bouteilles en plastique) ; d’après eux cette mesure peut inciter les visiteurs à consommer des boissons moins saines et soit un obstacle à l’hydratation des visiteurs. Cet argument a été repris par la National Park Service pour justifier le retrait de cette législation.

23 parcs nationaux (dont le Grand Canyon et Mount Rushmore) ont appliqué cette réglementation, qui n’interdit pas pour autant aux visiteurs de transporter avec eux leurs propres bouteilles. Cette mesure intervient quelques semaines après la nomination à un poste au Secrétariat de l’Intérieur  d’un ancien lobbyiste ayant représenté la firme Nestlé Waters, bien que la Maison Blanche et l’entreprise se défendent de tout conflit d’intérêt.

Un pas en arrière pour la protection de l’environnement

Pour le Sierra Club, la principale association de protection de l’environnement aux Etats-Unis, cette annonce constitue « un pas en arrière pour la protection des parcs nationaux et des espaces publics », d’autant plus que le plastique figure parmi les déchets les plus jetés dans les parcs nationaux : le Washington Post rapporte ainsi que 30 % des 900 tonnes de déchets ramassés dans le Grand Canyon étaient composés de bouteilles en plastique. Les parcs nationaux avaient pourtant investi des sommes importantes dans l’installation de points d’eau potable pour promouvoir l’utilisation des bouteilles d’eau réutilisables.

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

à la une
22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]

10 février 2021

Les suites de la Convention citoyenne pour le climat : vers une loi Climat et Résilience en demi-teinte

Huit mois après la remise des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le projet de loi issu de ces travaux a été officiellement présenté ce 10 février 2021. Analyse de cette premiè[...]

05 février 2021

La réglementation européenne limite les exports de déchets plastiques

Depuis le 1er janvier 2021, l’export de déchets plastiques par les pays européens dans les pays extérieurs à l’OCDE est réservé aux déchets propres et recyclables. Zero Waste France revient sur ce[...]

12 janvier 2021

Collectivités sans compétence déchets : quels moyens d’agir ?

Si la collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés relèvent de l’échelon intercommunal (EPCI, syndicat de collecte et/ou traitement), les autres collectivités locales, comme les com[...]

06 janvier 2021

Les suites de la loi anti-gaspillage : ce qui change au 1er janvier 2021

Plusieurs dispositions de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée le 10 février 2020, entrent en vigueur en ce début d’année. L’occasion de faire un point d’étape sur l’app[...]