12 novembre 2014
Thibault Turchet

Tri mécano-biologique : des projets locaux contraires aux orientations nationales

Paris, le 12 novembre 2014 – Malgré l'objectif réglementaire de tri à la source des biodéchets, de nombreux projets de construction d’installations de TMB, qui proposent de séparer la fraction organique des ordures ménagères résiduelles (OMR) par un procédé industriel controversé, continuent de fleurir un peu partout en France.

Partager

Avec la présentation du projet de Plan national déchets 2014-2020, qui comporte un objectif de généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici 2025, la Ministre de l’écologie Ségolène Royal vient de confirmer l’ambition affichée par l’Assemblée nationale à l’issue du vote de la loi de transition énergétique pour la croissance verte [1].

Pourtant, de la Bretagne à la Corse, en passant par Tarbes (65) et Rochefort (17), ce sont plusieurs installations destinées à trier les OMR en mélange pour faire du compost, qui viennent ou sont sur le point d’être autorisées par les services déconcentrés de l’Etat, alors même que celui-ci manifeste sa volonté de voir ce tri effectué par les entreprises et les citoyens eux-mêmes, pour garantir un compost de la meilleure qualité qui soit et répondre ainsi aux exigences grandissantes des agriculteurs [2].

« Il y a un vrai problème de cohérence entre les ambitions politiques affichées au niveau national et les décisions des élus locaux sur le terrain, concernant des installations qui désengagent leur collectivité de toute réflexion sur le tri à la source des biodéchets pour au moins 15 ans » regrette Delphine Lévi Alvarès, responsable du plaidoyer et des relations institutionnelles de Zero Waste France.

Zero Waste France en appelle donc au bon sens des élus et les encourage à s’engager dès aujourd’hui dans la voie d’avenir que constitue tri à la source des biodéchets, tant au niveau français qu’au niveau européen [3], et que de nombreux citoyens appellent de leurs vœux [4]. En Europe, la ville de Milan parvient déjà à collecter chaque année près de 80% du gisement de biodéchets de ses 1,4 millions d’habitants, et cette collecte sera obligatoire dès l’année prochaine en Allemagne. Dans les années à venir, pour s’inscrire dans un contexte de transition, il conviendra également d’étudier la reconversion des installations de TMB françaises existantes pour d’autres usages, notamment l’affinage de compost issu de collecte séparée de biodéchets et/ou la stabilisation des déchets avant mise en décharge.


[1] L’article 19 modifié précise en effet que « [le service public de gestion des déchets] progresse dans le tri à la source des déchets organiques, jusqu’à sa généralisation pour tous les producteurs de déchets d’ici à 2025, pour que ceux-ci ne soient plus collectés dans les ordures ménagères résiduelles puis éliminés, mais valorisés. Par ailleurs, le déploiement de nouvelles installations de tri mécano-biologique d’ordures ménagères résiduelles en vue de la valorisation en épandage agricole doit être évité. »
[2] Voir notre communiqué de presse du 3 juin 2014
[3] Le paquet économie circulaire présenté par la Commission européenne en juillet 2014 prévoit ainsi que « afin de réduire au minimum le risque de contamination des déchets, les États membres font en sorte de mettre en place une collecte séparée des biodéchets d’ici à 2025 ».
[4] Zero Waste France (anciennement Cniid) s’est fait le porte-parole de cette demande via sa campagne “Je veux mon bac bio”, lancée en juin 2013.

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]