Semaine à haut risque pour l’économie circulaire

Paris, le 6 décembre 2016 - L'économie circulaire survivra t-elle au retour en force de l'incinération? Deux votes à haut risque sont prévus cette semaine.

Partager

L’économie circulaire survivra-t-elle au retour en force de l’incinération ?
Alors que Ségolène Royal dévoile aujourd’hui le premier bilan du volet Economie Circulaire de la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), Zero Waste France s’inquiète de l’issue de deux votes prévus cette semaine, qui pourraient remettre en question les avancées de la loi.
En effet, sous couvert de valorisation énergétique, il est à craindre que l’incinération des déchets continue à bénéficier d’une fiscalité favorable et d’investissements colossaux, au détriment du développement des filières de recyclage. “La LTECV comporte plusieurs mesures essentielles pour le développement de l’économie circulaire, mais elle restera lettre morte si le gouvernement ne les traduit pas dans la fiscalité applicable au traitement des déchets” explique Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France, “et nous attendons un positionnement de la ministre concernant des projets manifestement contradictoires avec les objectifs de la loi, comme celui de la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris 13.”

Alerte n°1: Une fiscalité qui va à reculons

Ce mercredi, les députés de la Commission des finances voteront sur l’évolution de la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes, qui s’applique aux installations de traitement des déchets) pour les 8 années à venir. Le texte proposé par le Ministère comporte une trajectoire des taux à la hausse pour la mise en décharge, mais pas pour l’incinération. Ces taux stables avec de fortes modulations bénéficiant à la valorisation énergétique sont un signal contradictoire à la hiérarchie européenne de traitement des déchets et vont encourager l’investissement dans de nouvelles installations d’incinération. De simples transferts de déchets de l’enfouissement vers l’incinération sont donc à prévoir au détriment d’une véritable économie circulaire (réutilisation, recyclage…).

[Pour en savoir plus, voir notre article]

Alerte n°2: 2 milliards d’euros pour une usine d’incinération

Ce vendredi, ce sont les élus du Syctom (l’agence métropolitaine des déchets, qui regroupe Paris et 83 communes voisines) qui s’apprêtent à voter en faveur du projet de reconstruction de l’incinérateur d’Ivry Paris 13, qui coûtera 2 milliards d’euros. La conception et le dimensionnement de cette usine sont pourtant en totale contradiction avec les objectifs de la LTECV. Zero Waste France souligne en effet que les projections du SYCTOM n’intègrent pas les objectifs de recyclage de la loi (65% à horizon 2025) et ignorent le principe de généralisation du tri à la source des biodéchets qui devrait alléger la poubelle des franciliens d’une partie des 30% de déchets organiques qui s’y trouvent. L’ampleur inégalée du financement public du projet créerait ainsi un précédent très néfaste à l’application de la LTECV, alors même que plusieurs dizaines d’associations locales réclament que les 2 milliards d’euros soient plutôt consacrés au rattrapage du retard accumulé par le territoire en matière de recyclage, puis à la mise en oeuvre d’une ambitieuse politique zéro déchet.

Pour en savoir plus : www.planbom.org

Vous avez aimé cet article?

Zero Waste France agit en toute indépendance et grâce aux soutiens de ses donateurs. Pour continuer à faire avancer la réglementation, promouvoir et faciliter les modes de vie zéro déchet, nous avons besoin de vous!

Rejoignez-nous!

20 mars 2019

Zero Waste France présente son rapport d’activité 2018

Découvrez l'association Zero Waste France à travers les grands projets et actions qu'elle a menés en 2018.

13 mars 2019

La réponse de Zero Waste France au « Grand Défi » lancé par le Syctom

Nous publions le courrier adressé à M. Jacques Gautier, président du Syctom, en réponse à son invitation à participer à la démarche "Grand Défi"

07 mars 2019

Zéro déchet : le service des clients dans leurs contenants réutilisables progresse

Emblématique du mode de vie zéro déchet, la geste consistant à demander à son commerçant d'être servi dans son emballage personnel réutilisable progresse.

07 mars 2019

Zéro déchet : le service des clients dans leurs contenants réutilisables progresse

A Paris, le 7 mars 2019 - Emblématique du mode de vie zéro déchet, le geste consistant à demander à son commerçant d'être servi dans son emballage personnel réutilisable progresse !

07 mars 2019

Plainte STOP PUB contre Intermarché et Pizza Hut : classement sans suite avec rappel à la loi

Le 30 août 2018, Zero Waste France et Zéro Déchet Strasbourg portaient plainte contre deux établissements strasbourgeois d'Intermarché et Pizza Hut, pour non-respect du STOP PUB. Six mois après ce[...]

06 mars 2019

Plainte STOP PUB contre Intermarché et Pizza Hut : classement sans suite avec rappel à la loi

Six mois après une plainte pénale, le Procureur a décidé de classer sans suite tout en envoyant un rappel à la loi aux enseignes concernées.

21 février 2019

Pacte national sur les emballages plastiques : les associations rappellent l’urgence de mesures politiques contraignantes

Le Ministère de l’environnement et plusieurs entreprises volontaires signent ce jour un Pacte national sur les emballages plastiques.

18 février 2019

Zero Waste France envoie un courrier aux parlementaires à quelques jours d’un vote important pour la lutte contre le plastique à usage unique

Lors de l'examen de la Loi PACTE, les sénateurs ont adopté un amendement qui prévoit des reculs sur le front de la lutte contre la pollution plastique. Zero Waste France et plusieurs associations [...]

06 février 2019

Zero Waste France recrute !

Nous recherchons un profil de chargé.e de mission plaidoyer pour un CDD de 6 mois.

04 février 2019

Zero Waste France soutient l’appel pour une Constitution écologique afin de pérenniser le principe de non-régression

L'inscription du principe de non-régression dans la Constitution, qui empêcherait le Parlement de revoir les ambitions environnementales à la baisse, serait un véritable progrès du droit.