06 novembre 2014
Thibault Turchet

Sortie d’un référentiel ASQA exigeant pour les composts

Face à des normes officielles laxistes, des acteurs de la filière compost ont souhaité relevé le niveau d'ambition en développant un label exigeant.

Partager

Annoncé lors du dernier Salon de l’Agriculture de Paris, en partenariat avec l’Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture de France (APCA) et l’Ademe, Compostplus lance enfin son label ASQA, Amendement Sélectionné Qualité Attestée. Ce label, élaboré en partenariat avec le monde agricole et soutenu par les institutionnels est un nouveau label qualité concernant les plateformes de compostage et leurs produits.

Un label applicable aux moyens de production et de résultat

Il s’agit d’une démarche qualité intégrée reposant à la fois sur des exigences de produit et sur des exigences de process de fabrication, qui, selon les dires du Président de l’APCA, est “incompatible” avec un process de tri mécano biologique (TMB – consistant en un surtri des ordures ménagères en mélange). Ainsi, ce label exclut de fait une fabrication de compost à partir de TMB, quelle que soit la qualité du produit final. Les déchets devront obligatoirement être triés à la source, sans mélange avec d’autres déchets non organiques.

Les objectifs de résultats ASQA se trouvent donc renforcés et couplés à des obligations de moyens.
Ce label a été créé pour mieux répondre aux besoins des agriculteurs en termes de qualité et de traçabilité et donc pour améliorer la confiance dans la filière. En effet, la réglementation en vigueur, notamment basée sur la norme NFU 44-051, est jugée insuffisante et laxiste par bons nombres d’acteurs, dont les agriculteurs et les associations de protection de l’environnement, qui réclament des exigences plus strictes accompagnées d’un contrôle indépendant. C’est chose faite avec ce label. En effet, des organismes de contrôle indépendants sont en charge de vérifier la conformité au cahier des charges du label des plateformes concernées et de leurs produits.

Actualités

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

à la une
04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]