Quand les citoyen·nes font bouger les politiques locales

Les citoyen·nes, mobilisé·es au sein des groupes locaux, s’unissent pour laisser une autre empreinte dans la vie démocratique française au niveau local en matière de prévention des déchets et de lutte contre le gaspillage.

Partager

À l’occasion de la journée internationale de la démocratie le 15 septembre, découvrez la mosaïque des actions portées.

Un·e pour tous·tes, tous·tes pour un·e !

Les groupes locaux Zero Waste informent les citoyen·nes et leur donnent les moyens d’agir. Zero Waste Paris relaie régulièrement les consultations publiques sur la question de la réduction des déchets et de la préservation des ressources et en rappelle les enjeux clés. L’association a, par exemple, invité ses bénévoles à participer à la consultation publique de Grand Paris Seine Ouest « Programme de réduction des déchets : donnez-nous votre avis ! », ouverte jusqu’au 30 septembre 2022. Via cette consultation, l’établissement public territorial, situé dans les Hauts-de-Seine, propose aux participant.es de faire des propositions visant à faire évoluer le PLPDMA (plan local de prévention des déchets ménagers et assimilés) autour de 3 axes : les biodéchets, la fin de l’usage unique et l’information des citoyen·nes.

Le groupe local de Saint Quentin en Yveline s’était, quant à lui, prononcé lors de la consultation sur l’interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique, dans le cadre du décret d’application* de la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire). Depuis sa mise en œuvre, les bénévoles du groupe local sont également encouragé·es à faire preuve de vigilance et à signaler tout manquement à la loi sur la plate-forme SignalConso.

réseau groupes locaux
photo: © www.StefanoBorghi.com

De son côté, Zéro Déchet Lyon encourage ses membres et sympathisant·es à relayer son scénario alternatif « l’heure d’une métropole zéro déchet » aux élu·es. Le groupe local propose également une analyse du dernier Schéma Directeur Déchets à horizon 2030, qui souligne l’ambition du schéma, notamment par rapport au PLPDMA 2019-2024, tout en regrettant l’abandon de la tarification incitative.

L’union fait la force

La force du réseau réside aussi dans sa capacité à mobiliser un grand nombre d’acteurs et à organiser des actions collectives. Zero Waste France décrypte les enjeux et propose des formations aux militant·es qui ensuite choisissent leurs actions en fonction des spécificités de leur territoire.

Au moment des élections (municipales, régionales, législatives, etc.), les groupes locaux interpellent les candidat·es par des courriers et organisent des débats. En juin 2022, Zero Waste Poitiers, aux côtés d’autres associations, a ainsi proposé un grand oral de l’écologie sur la thématique “Make our planet great again, au-delà du slogan” avec des candidat·es aux législatives. Pour ces mêmes élections, les 8 groupes locaux de Bretagne ont interpellé leurs candidat·es via un questionnaire.

Puis, à la suite des élections, de nombreux groupes locaux se mobilisent pour rencontrer leurs élu·es et poussent auprès d’elles et eux la démarche zéro déchet, zéro gaspillage. Les sujets portés par les groupes locaux sont variés et englobent l’ensemble du cycle de vie des biens de consommation, dès l’extraction des matières premières. L’objectif est de faire adopter des mesures ambitieuses en matière de prévention et de réduction des déchets.

Les groupes locaux Zero Waste créent en outre des synergies avec un riche réseau associatif. Par exemple, le groupe local de Saint Quentin en Yveline s’appuie sur l’expertise du Réseau Consigne pour promouvoir la consigne pour réemploi sur son territoire.

En tant qu’associations environnementales citoyennes, les groupes locaux sont invités à siéger, d’une part, dans le collège associatif des commissions consultatives d’élaboration et de suivi des Plans Régionaux de Prévention et Gestion des Déchets (PRPGD), et d’autre part, dans celui des commissions relatives aux Plans Locaux de Préventions des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA). L’ensemble des parties prenantes d’un territoire donné s’y réunissent pour évaluer l’avancée des politiques publiques et l’atteinte des objectifs. Lors de ces échanges, le réseau Zero Waste met en exergue l’impérative réduction à la source des déchets. Zero Waste Lille représente ainsi l’ensemble des groupes locaux présents dans les Hauts-de-France à ces commissions depuis plusieurs années et Zero Waste Bordeaux a été consulté pour la rédaction du PLPDMA de Bordeaux Métropole et celui de la communauté de commune Médoc-Estuaire.

Dans cette même dynamique, le groupe local Zeru Frazu est consulté lors de l’élaboration du Plan Territorial de Prévention des déchets de la Collectivité de Corse, et siège au conseil d’administration de l’Office de l’environnement de la Corse.

Ne brûlez pas la voix des associations

Le collectif Contre l’incinérateur Corse, devenu depuis un groupe local du réseau sous le nom de Zeru Frazu, a d’ailleurs obtenu l’abandon du projet d’incinérateur au centre de l’île. Le collectif s’est mobilisé pendant deux ans, entre 2006 et 2008, avant d’obtenir gain de cause, à force de discussions avec le syndicat de traitement des déchets, les élu·es, de passages à la radio, d’organisation de conférences et d’actions collectives (manifestations, tractages sur l’ensemble de l’île en simultané, distributions d’autocollants…).

A l’automne 2022, les enjeux autour de l’incinération rassemblent toujours les bénévoles des groupes locaux. Plusieurs projets sont en cours, aussi bien en métropole que dans les territoires ultramarins, comme pour l’incinérateur de Toulouse qui arrive en fin de vie. Une concertation, à laquelle souhaite participer le pôle plaidoyer de Zero Waste Toulouse, sera lancée pour décider de son avenir. Pour alerter sur ce mode de traitement des déchets, Zero Waste Toulouse a lancé la campagne #incinerator(t) sur LinkedIn.

Et si ça ne suffit pas…

Lorsque c’est nécessaire, les groupes locaux, soutenus par la juriste de Zero Waste France, portent des actions en justice. Après avoir été débouté de son recours contre la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris-XIII, le collectif 3R a fait appel en septembre 2022 de la décision du tribunal administratif de Melun. Le collectif se bat depuis plusieurs années contre ce projet qui viendrait remplacer l’incinérateur existant, en fin de vie. Les associations environnementales dénoncent une étude d’impact incomplète, qui ne prend pas en compte les conséquences de la construction d’une seconde usine pour le traitement des déchets organiques.

Nécessitant l’appui d’un·e avocat·e, les actions en justice requièrent des moyens financiers et sont donc facilitées lorsqu’elles sont portées collectivement. Elles permettent de dénoncer les manquements à la loi et les projets écocidaires.

Vous souhaitez vous aussi participer activement à la vie démocratique ?

Rejoignez un groupe local Zero Waste pour porter un plaidoyer local engagé !

Les groupes locaux Zero Waste

Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l’obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionnement composé pour tout ou partie de matière plastique 

**SignalConso est un service public qui permet aux consommateur.rices de signaler les problématiques rencontrées lors de leurs achats auprès de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes)

Actualités

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

à la une
04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]