Paquet économie circulaire : le tri des biodéchets devient une priorité en Europe

A Paris, le 18 décembre 2017 - Après de nombreuses heures de négociation autour de la révision de plusieurs directives concernant la gestion des déchets, le Parlement européen et les Etats membres se sont accordés sur un nouveau "Paquet Economie circulaire".

Partager

Après 18 heures de négociations ce weekend, les Etats membres et le Parlement de l’Union européenne sont parvenus à un accord la nuit dernière sur la révision de plusieurs directives européennes en lien avec la gestion des déchets et l’économie circulaire. Le nouveau “Paquet Economie Circulaire” européen est moins ambitieux que la version initialement proposée par le Parlement mais confirme des objectifs de recyclage à la hausse et l’obligation de tri des déchets organiques pour l’ensemble des Etats membres en 2023.

Une trajectoire moins ambitieuse que prévue

Les longues négociations de ce weekend entre le Parlement et le Conseil ont abouti à un texte moins ambitieux que celui présenté en mars par le Parlement. Ainsi, les objectifs de recyclage des déchets, initialement fixés à 70% en 2030 sont désormais de 65% en 2035. Par ailleurs, l’objectif spécifique de réemploi proposé par le Parlement a disparu, de même que celui sur la réduction des déchets marins.

Vu l’urgence environnementale dans ce domaine, nous espérons que des objectifs de réduction des déchets spécifiques seront cependant adoptés dans la stratégie plastique qui doit être publiée par la Commission en janvier”, souligne Laura Chatel, chargée de plaidoyer à Zero Waste France.

Le tri des déchets organiques : une priorité pour l’Europe

Malgré la lente progression des objectifs de recyclage, le paquet économie circulaire ouvre la voie à des évolutions substantielles et rapides pour certains flux de déchets spécifiques (textiles, gaspillage alimentaire…). C’est particulièrement le cas pour les déchets organiques (ou “biodéchets”) qui devront être obligatoirement collectés séparément dans les Etats membres en 2023. En France, la LTECV prévoyait la généralisation du tri des biodéchets pour 2025. Dans ce domaine, les nouvelles directives européennes viennent donc accélérer la tendance.

Le tri à la source des déchets organiques est essentiel pour réduire l’impact environnemental de nos déchets car elle permet le retour au sol de la matière organique sous forme de compost, substituable aux engrais de synthèse. Avec ce texte, l’Union européenne confirme que le tri des biodéchets doit être une priorité pour les collectivités en charge de la gestion des déchets à travers l’Europe” note Laura Chatel.

03 juillet 2020

Bioplastiques, compostables, biosourcés : on fait le point !

Ils sont “biodégradables”, “biosourcés”, ou encore “compostables” et sont parfois présentés comme une solution à la pollution plastique. Zero Waste France fait le point sur les appellations utilis[...]

à la une
30 juin 2020

Le livre qui dévoile les travers du tout-recyclage

Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France, publie "Recyclage, le grand enfumage : comment l’économie circulaire est devenue l’alibi du jetable" aux éditions Rue de l’échiquier.

18 juin 2020

Black Lives Matter : de la nécessité de lutter contre le racisme pour une société juste et écologique

En soutien au mouvement Black Lives Matter, Zero Waste France rappelle les liens indissociables entre lutte contre la crise climatique et lutte contre le racisme systémique.

28 mai 2020

“Zéro déchet : pour les règles aussi !” – pourquoi et comment sensibiliser aux protections réutilisables ?

La journée mondiale de l’hygiène menstruelle du 28 mai 2020 est l'occasion de rappeler l'intérêt de lever les tabous autour des règles et de partager la diversité des actions mises en œuvre grâce [...]

10 mai 2020

Déconfinement : le recours massif au jetable ne doit pas être l’unique proposition

Nous appelons à débattre de l'impact environnemental des mesures prises dans le cadre du déconfinement.

05 mai 2020

Deux nouveaux recrutements !

Ça bouge dans l'équipe de Zero Waste France ! Dans le cadre de remplacements, un poste de responsable plaidoyer et un poste de directeur/directrice sont ouverts.

30 avril 2020

L’équipe de Zero Waste France grandit et se renouvelle

Il y a du mouvement dans l'équipe de Zero Waste France ! Flore Berlingen, directrice de l'association, vous explique "qui fait quoi" et dévoile deux nouveaux recrutements...

23 avril 2020

Le MEDEF s’attaque à la loi anti-gaspillage

Les travaux sur les décrets d’application de la loi étant d’ores et déjà rallongés, Zero Waste France s’inquiète de la demande de report supplémentaire portée par le MEDEF. Les premières dispositi[...]

16 avril 2020

Crise sanitaire et (zéro) déchet : questions – réponses

Peut-on continuer à mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage pendant le confinement ? Y'a-t-il des pratiques à éviter ?

à la une
15 avril 2020

Le lobby du plastique profite de l’épidémie pour chercher un nouvel élan

Samedi 12 avril, le journal Le Monde publiait une enquête explicitant les stratégies du lobby du plastique pour tenter un retour en force à la faveur de la crise sanitaire. Il est vrai que ces der[...]