05 février 2018
Pauline Debrabandere

Les ONG interpellent Valérie Pécresse sur le plan régional de prévention et de gestion des déchets d’Île-de-France

Paris, le 5 février 2018 - Par un courrier adressé à Mme Pécresse, les ONG interrogent la région sur son intention de respecter la Loi de transition énergétique.

Partager

Paris, le 5 février 2018 – Alors qu’aujourd’hui se tiennent à Paris les « rencontres franciliennes de l’économie circulaire », les ONG Les Amis de la Terre Paris, France Nature Environnement Ile-De-France, L’Union régionale Ile de France de la CLCV et Zero Waste France interpellent la présidente de la région Ile-de-France dans une lettre publique. En effet, la loi de transition énergétique prévoit que d’ici 2025, les collectivités devront recycler 65% de leurs déchets. Mais à ce stade, cet objectif semble ignoré dans le plan régional de prévention et de gestion des déchets en cours d’élaboration.

Le paradoxe de l’Ile-de-France est que la prévention des déchets y enregistre de bons résultats (-52 kg/habitant entre 2000 et 2015) au contraire du recyclage (13% des déchets ménagers et assimilés ont été traités dans des filières de recyclage en 2014 – source IAU/ORDIF). Cette situation n’est pas le fruit du hasard et démontre que les politiques publiques déterminées permettent d’obtenir des résultats concrets : ces dernières années, la prévention des déchets a fait l’objet de moyens publics relativement importants, notamment de l’ADEME.

Le recyclage, pour sa part, a été délaissé au profit de la perpétuation d’investissements très lourds dans l’incinération des déchets et les combustibles solides de récupération, qu’on voudrait justifiés par la nécessité d’alimenter les réseaux de chaleur urbains. Dans ce contexte, les ONG ont interrogé la Région sur son intention de tenir ou non cet objectif de 65% de recyclage des déchets à horizon 2025, et de planifier les usines de traitement des déchets de façon cohérente avec cet objectif.

Cas emblématique, le SYCTOM qui traite la moitié des déchets ménagers d’Ile-de-France, vise un objectif de seulement 21% de taux de recyclage des ordures ménagères et assimilées en 2025[1]. Il s’apprête à dépenser en parallèle 2 milliards d’euros dans la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII et le tri mécano biologique des ordures résiduelles. Or comme le rappelle Louis Cofflard, président des Amis de la Terre Paris, « avec un budget engageant les finances de plus de 80 collectivités locales membres, les orientations du SYCTOM conditionnent les politiques et les marges de manœuvre publiques pour des décennies ».

Edward Watteeuv, président de l’Union régionale Ile de France de la CLCV, alerte sur une dérive vers un service public de gestion des déchets qui ne vise plus à diminuer les déchets à traiter mais à produire de l’énergie, alors que « les réseaux de chauffage urbain, malgré leur potentiel environnemental, encouragent dans les faits les passoires thermiques, sans toutefois être économiques pour les habitants, comparés à une chaudière au gaz collective »[2].

Selon Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France « la région est juridiquement compétente pour prévoir les usines à créer, adapter ou fermer sur le territoire, et n’est pas obligée de retenir tous les projets locaux d’installations dans son plan » (CAA Lyon, 4 juillet 2017, n°14LY02514).

Et Dominique Duval, présidente de FNE Ile-de-France, de conclure que « la région dispose de tous les leviers pour développer les collectes sélectives y compris celle des biodéchets, et la tarification incitative, notamment pour les déchets d’activité économique pris en charge par le service public ».

Lien vers la lettre publique

[1] SYCTOM, septembre 2017, Pour une gestion ambitieuse et responsable des déchets métropolitains – Contribution du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, à l’élaboration du PRGD d’Île-de-France

[2]  CLCV, 2017, Tarif, contrats, gouvernance – Il faut reprendre en main le chauffage urbain

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]

02 mars 2022

Zero Waste France participe au recours interassociatif contre le décret d’application de la “loi séparatisme”.

Le 2 mars 2022, Zero Waste France s’est jointe à un recours juridique porté par plusieurs associations, pour attaquer un décret de la « loi séparatisme ». Détails d’un texte anti-démocratique et d[...]