23 février 2018
Thibault Turchet

Publication d’une note juridique pour préciser le contenu des plans régionaux

Entre textes et jurisprudence, Zero Waste France fait le point, dans une note détaillée, sur la réglementation applicable aux plans régionaux.

Partager

La planification régionale des déchets est en cours depuis 2016, et le processus s’est accéléré en 2017 avec le lancement des concertations locales et la tenue de nombreux ateliers. 2018 voit la publication par l’essentiel des régions de leur projet de plan. Zero Waste France participe, directement et avec ses groupes locaux, à ce travail structurant qui oblige chaque région à inventorier les différents flux de déchets, à prévoir des scénarios prospectifs (prévention, recyclage, élimination…) et à planifier les installations devant être créées, adaptées ou fermées sur le territoire.

Ces travaux font remonter de nombreux questionnements : quel doit être le contenu précis des plans ? Dans quel mesure seront-ils contraignants ? Comment doivent-ils retranscrire la réglementation récente et les objectifs définis au niveau national ?

Dans une démarche constructive de proposition et faisant suite à des recherches juridiques approfondies pouvant bénéficier à tous, Zero Waste France a décidé de publier une analyse des réglementations et de la jurisprudence applicables à la planification des déchets. Un avis d’expert a également été publié sur le site d’Actu Environnement afin de synthétiser ce point de vue.

Plusieurs points centraux y sont tout particulièrement abordés concernant le contenu de ces documents : la clarté de l’inventaire des déchets, l’application des objectifs de la loi de transition énergétique, le degré de précision dans la planification des exutoires, et l’accompagnement des nouveaux flux émergents tels que les biodéchets.

Le but de cette note est double : d’une part faire état des points d’attention prioritaires de Zero Waste France afin que la planification régionale des déchets mette en œuvre la loi de transition énergétique et accompagne au mieux la transition vers l’économie circulaire. D’autre part, faire profiter les acteurs de ces recherches, en donnant des arguments juridiques objectifs démontrant le bien fondé de ces points d’attention, lesquels sont exigés par la réglementation et les tribunaux.

Un débat important s’est notamment noué sur le degré de prescriptibilité du plan, que certaines régions souhaitent rendre le moins contraignant possible, parfois dans une démarche de « sécurité juridique ». Il ressort pourtant de nos recherches que les annulations prononcées à l’encontre des précédents plans (départementaux) avaient surtout pour cause l’absence de programmation suffisamment précise des exutoires. Cette note vise donc à le démontrer, en revenant également sur des décisions en apparence contradictoires ou ambivalentes, dont l’annulation du PREDEC d’Ile-de-France par le Tribunal administratif de Paris en 2017.

Cette interprétation de la réglementation est corroborée par la directive 2008/98 relative aux déchets, telle que modifiée par la directive 2018/851 du 30 mai 2018. Son article 28-5 dispose que « les plans de gestion des déchets respectent les objectifs » de cette directive, en particulier relatifs au réemploi / recyclage des déchets municipaux. Son article 28-2 prévoit que ces plans comportent une « évaluation des besoins en matière de fermeture d’infrastructures de traitement des déchets existantes et en matière d’installations supplémentaires de traitement des déchets« .

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]

02 mars 2022

Zero Waste France participe au recours interassociatif contre le décret d’application de la “loi séparatisme”.

Le 2 mars 2022, Zero Waste France s’est jointe à un recours juridique porté par plusieurs associations, pour attaquer un décret de la « loi séparatisme ». Détails d’un texte anti-démocratique et d[...]