McDonald’s France alourdit son bilan déchets

Paris, le 16 juin 2017 - McDonald's France a annoncé cette semaine le lancement d'un burger haute gamme "Signature", servi avec un nouvel emballage et couverts.

Crédits : Marie Puech
Partager

McDonald’s France a annoncé cette semaine le lancement d’un burger haute gamme “Signature”, servi dans un nouvel emballage et accompagné de couverts en plastique. Présentée comme une innovation, cette nouvelle offre annonce surtout une aggravation du bilan déchets de la marque, déjà épinglée par un rapport de Zero Waste France publié le mois dernier.

Un bilan déchet qui s’alourdit

La nouvelle de l’introduction de nouveaux couverts jetables et d’un suremballage supplémentaire chez McDonald’s intervient alors que la quantité de déchets produits dans les restaurants et leur faible recyclage étaient déjà mis en cause par Zero Waste France le mois dernier. Les restaurants McDonald’s produisent ainsi plus d’1 kg de déchets chaque seconde en France, du fait d’un modèle basé sur le tout-jetable pour la restauration à emporter comme pour les repas servis sur place. Un bilan qui devrait s’alourdir cette année puisque le nouveau burger Signature est vendu dans une boîte plus grande pesant 40 grammes, soit plus de deux fois plus lourd que l’emballage du célèbre Big Mac (16gr).

McDonald’s démontre aujourd’hui clairement que la réduction de son impact environnemental n’entre pas en ligne de compte dans sa stratégie de développement. Le développement d’une offre haute gamme et du service à table aurait pourtant pu être l’occasion d’introduire de la vaisselle réutilisable pour les repas pris sur place, ce qui permettrait d’éviter 15 000 tonnes de déchets par an en France.

Une communication trompeuse sur la recyclabilité des couverts

McDonald’s France présente ces nouveaux couverts comme étant “recyclables”, une information reprise dans plusieurs articles de presse. Pourtant, l’enseigne ne donne aucune information sur le type de plastique utilisé pour les fabriquer. Tous les plastiques sont pourtant loin d’être recyclables.

Par ailleurs, le tri est quasi absent dans les restaurants McDonald’s, même pour les papiers-cartons qui constituent pourtant 90% des emballages de l’enseigne et sont facilement recyclables. McDonald’s France affiche ainsi un taux de recyclage de l’ensemble de ses déchets de 25% quand ses homologues néerlandais ou autrichiens sont à plus de 90% de recyclage.

Sans dispositif de tri spécifique dans les restaurants pour ces nouveaux couverts, l’allégation “recyclable” restera lettre morte et ils constitueront donc des déchets qui ne seront in fine pas recyclés.

Actualités

à la une
11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]

06 mars 2024

Règlement européen sur les emballages : Zero Waste France et No Plastic In My Sea regrettent un texte édulcoré et insuffisant pour mettre fin au tout-jetable

Les négociations sur le règlement UE sur les emballages ont abouti lundi 4 mars 2024 sur un accord de compromis entre les États membres et le Parlement européen, mais l’accent mis sur le recyclage[...]

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]

04 décembre 2023

Retour sur la matinée technique : “Réduction du plastique à usage unique : accompagner les acteurs du territoire à adopter le réemploi”

Zero Waste France a organisé le 16 novembre 2023 une matinée technique de retour d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique à usage unique[...]