Ljubljana, première capitale Zero Waste de l’UE

La capitale slovène et trois autres municipalités (Vrhnika, Borovnica et Log Dragomer) ont rejoint le réseau européen des municipalités Zero Waste.

Partager

Le Maire de Ljubljana, M. Zoran Jankovic a annoncé aujourd’hui l’engagement de sa ville dans la démarche Zero Waste.

Dans une conférence de presse organisée à l’Hôtel de ville de la capitale slovène, le Maire de Lubjana, ainsi que Stojan Jakin (Maire de Vrhnika), Rossano Ercolini (Président de Zero Waste Europe) et Enzo Favoino (Président du Comité scientifique de ZWE) ont confirmé l’adhésion de Lubjana et trois autres communes au réseau européen des villes Zero Waste. Grâce à cette démarche, Lubjana devient la première capitale au sein de l’Union européenne à adopter l’objectif Zero Waste.

Une Collectivité déjà exemplaire

Ljubljana se classe d’ores et déjà au premier rang des capitales de l’UE en ce qui concerne les performances de tri à la source et de réduction des déchets. Elle collecte séparément 60% de ses déchets municipaux et produit moins de 150kg de déchets résiduels (les déchets qui ne sont ni compostés, ni recyclés) par habitant et par an. L’engagement de la ville d’ici 2025 est d’atteindre les 78% de collecte séparée et de diminuer à 60 kg par an et par habitant la quantité de déchets résiduels. Au travers de cet engagement vers le Zero Waste, Ljubljana exclut officiellement la construction d’un incinérateur, afin de conserver une flexibilité à la baisse de la production de déchets non recyclable, et inciter à la prévention et au recyclage.

Selon M. Jankovic, Maire de Ljubljana, “en août, les habitants de Ljubljana ont trié à la source et collecté séparément plus de 60% de leurs déchets. Ils ont adopté une gestion responsable des déchets comme si c’était leur propre projet. Je suis particulièrement fier que Ljubljana devienne la première capitale européenne Zero Waste.”

“Zero Waste Europe souhaite la bienvenue à Ljubljana en tant que première capitale à mettre en oeuvre le Zero Waste ; elle ne sera certainement pas la dernière.” a déclaré Rossano Ercolini, Président de Zero Waste Europe. Il a notamment insisté sur le fait que “ce qui compte c’est l’engagement à réduire en continu la production de déchets et à augmenter le recyclage, en impliquant les habitants et la société civile dans l’utilisation efficace des ressources ».

Trois autres villes slovènes engagées dans la démarche

Les autres communes Slovènes ayant rejoint le réseau des villes Zero Waste sont Vrhnika, Borovnica et Log Dragomer. A l’heure actuelle, elles collectent et recyclent plus de 76% de leurs déchets, chaque habitant produisant en moyenne 80kg de déchets résiduels par an. D’ici à 2020, ces villes collecteront 80% de leurs déchets de manière séparée, et la quantité de déchets résiduels sera réduite à 70kg par habitant et par an.

Erika Oblak, coordinatrice de Zero Waste Slovénie indique qu’“aucune démarche de réutilisation ou de recyclage ne saurait être efficace sans la participation des habitants. Aujourd’hui, nous fêtons cette nouvelle avec tous ceux qui trient leurs déchets et ceux qui partagent l’idée que nous devons partager nos ressources avec les générations futures”.

Le 9 septembre, une conférence sera organisée au Conseil national de Slovénie (la chambre basse du Parlement national) afin de présenter les pratiques exemplaires conseillées par Zero Waste Europe, et discuter la planification de la mise en oeuvre de la démarche Zero Waste en Slovénie. Cet événement affiche déjà complet !

Case Study – Ljubljana

Actualités

à la une
29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]