08 juillet 2016
Pauline Debrabandere

Au lendemain du Festival Zero Waste

Retour sur une expérience qui a rassemblée près de 5 000 participants, citoyens et professionnels.

Partager

Le Festival Zero Waste est terminé. Ce n’est pourtant que le début. Ces trois jours sont à marquer d’une pierre blanche dans l’Histoire du zéro déchet. Quelques 5000 participants ont participé aux 200 sessions (de l’atelier pratique à la conférence plénière) du Festival. Un mouvement est en marche !

Ateliers pratiques et témoignages pour le zéro déchet à la maison

La Famille (presque) zéro déchet, Bea Johnson et d’autres familles sont venues partager leurs retours d’expérience. Entre conférences et séances de dédicace, des dizaines d’histoires personnelles ont été partagées avec un public bienveillant.

Apprendre à (lombri)composter, réparer, fabriquer ses produits cosmétiques ou d’entretien, autant de gestes pour faciliter la vie en mode zéro déchet ont par ailleurs été présentés dans le cadre d’une cinquantaine d’ateliers pratiques.

La petite boutique du zéro déchet a également eu un immense succès grâce à la participation de fabricants de sacs à vrac, gourdes, boites à repas, lombricomposteurs, protections hygiéniques lavables (couches, serviettes et coupes menstruelles), mouchoirs et cotons réutilisables …

Du contenu pour les pros

Le Festival Zero Waste a été l’événement incontournable pour les entrepreneurs dont l’activité permet la réduction des déchets.

Une large palette de solutions ont été évoquées : lutte contre le gaspillage alimentaire, tri à la source des biodéchets et compostage / méthanisation, vente en vrac et consigne pour la réduction des déchets d’emballage, lavage de tous les textiles sanitaires pour éviter leurs versions jetables, réemploi, réparation et upcycling des textiles, mobiliers, équipements électriques, électroniques et matériaux…

Des formats variés ont permis d’avancer sur tous les sujets : ateliers de co-construction (logistique urbaine, marchés et crèches sans déchet), les rencontres sur le vrac et la consigne, sessions 30 minutes de solutions, permanences financières et juridique… Le Festival a également été l’occasion de faire connaître toutes ces initiatives grâce à la scène extérieure, qui a servi de tribune pendant la pause déjeuner.

Enfin, l’espace de démonstration des équipements vrac a permis au public de tester la pratique en magasin, et aux pros de repérer leurs futurs matériels.

Et les rencontres inspirantes pour passer à l’action collective

Les pionniers du zéro déchet ont transcendé la foule : Rossano Ercolini, Robert Reed, Alexandre Garcin … Ces citoyens, élus ou professionnels ont permis de faire l’exemple et à présent d’inspirer d’autres personnes partout dans le monde.

Des projets critiquables ont souvent été à l’origine de leur engagement. Des projets comme il en reste beaucoup en France, à l’instar de l’absurde reconstruction de l’incinération d’Ivry-Paris 13 qui coûtera deux milliards d’euros alors qu’un scénario alternatif existe : le Plan B’OM.

Les citoyens, élus, professionnels qui souhaitent avancer à l’échelle locale, n’hésitez pas àvous rassembler pour que vos actions prennent une dimension plus impactante.

A présent, il est nécessaire que cette voix citoyenne du mouvement zéro déchet se fasse entendre et pour cela nous vous invitons à adhérer à Zero Waste France.

Retour en vidéo sur le Festival

Vous avez aimé ce projet?

Zero Waste France agit en toute indépendance grâce aux soutiens de ses donateurs. Pour continuer à faire avancer la réglementation, promouvoir et faciliter les modes de vie zéro déchet, nous avons besoin de vous!

Rejoignez-nous!

à la une
30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

29 juin 2022

3 nouvelles missions en service civique !

Vous cherchez une mission en service civique ? Rejoignez notre équipe pour nous aider à faire avancer la démarche zéro déchet, zéro gaspillage et à faire grandir notre mouvement !

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]