01 septembre 2016
Marine Foulon

Bilan de la démarche zéro déchet du Festival Zero Waste

Le Festival Zero Waste 2016 a été l'occasion de mettre en place la démarche zéro déchet au sein d'un événement réunissant 5000 participants.

Partager

Le Festival Zero Waste a été un succès, autant par le nombre de participants et la richesse des interventions… que de la démarche zéro déchet propre au festival !

Une démarche zéro déchet mais pas zéro action

Nous avons mis en œuvre plusieurs actions pour nous (et vous) permettre de réduire, réutiliser, recycler et composter, les déchets sur le festival :

  • Zéro vaisselle jetable, grâce à un kit de vaisselle réutilisable, le Ouikit.
  •  Zéro bouteille en plastique ni canette grâce à des boissons (eau, jus de fruit, café et thé) en libre service dans les gobelets réutilisables du Ouikit.
  • Zéro gaspillage alimentaire (ou très peu), avec des repas équilibrés et diversifiés, aux portions adaptées.
  • Zéro gaspillage de papier avec des impressions limitées et faites sur papier brouillon autant que possible. Pas de programme imprimé pour les participants.
  • Zéro goodies ni flyer distribués en masse.
  • Zéro mobilier ou matériel neuf grâce à la location du mobilier et du matériel technique,  le prêt ou l’achat de seconde main pour la majorité des fournitures, accessoires, signalétique…
  • Zéro consommable gaspillé grâce à des achats au plus proche des besoins et au don ou au retour en magasin de tout ce qui n’a pas été utilisé (pot de peinture non entamé, etc),
  • Zéro déchet valorisable (biodéchets ou recyclables) envoyé à l’incinération, en proposant trois poubelles de tri : la marron pour les biodéchets (dans tous les foyers pour 2025*), la jaune pour les recyclables (papier, carton, bouteille plastique, métal) et la grise pour ce qui reste. Le verre a été entièrement collecté pour une seconde vie chez le fournisseur initial ou en magasin vrac.

* La loi de transition énergétique votée en 2015 prévoit la généralisation du tri des biodéchets pour 2025.

On approche du zéro déchet : 45g par personne !

Sur l’ensemble des 3 jours du Festival Zero Waste 153 kg de déchets ont été produits par les personnes présentes (équipes comprises) soit juste 45 g par personne !

Les déchets produits pendant le montage et le démontage sont plus difficiles à comptabilisés car ils s’étendent sur une plus vaste période et une multitude de lieux de création. Nous estimons avoir produit environ 150 kg (fourchette haute) lors de la préparation et du démontage du festival. Nous avons tout mis en place pour éviter un maximum de déchets (récupération de matériaux de seconde main et retour sur le circuit de l’occasion pour une 3ème vie, emprunt/location plutôt qu’achat, etc.). Tous les matériaux qui pouvaient l’être ont été recyclés (cartons, une partie des bâches, etc.) et les déchets non recyclables qui n’ont pas pu être évités ont été déposés en déchèterie : les divers plastiques d’emballages, les pots de peinture vides (ceux non vides ont été redonnés), piles des télécommandes.

Bilan complet : environ 300 kg de déchets produits sur les trois jours du festival, montage-démontage compris !

Soit 8 fois moins qu’une manifestation “classique”.  Selon l’ADEME et la Région Poitou-Charentes 2 500 kg de déchets sont générés pour une manifestation de 5000 personnes (Guide des éco-manifestations, 2008).

Zoom sur les poubelles

– 83 % de biodéchets valorisés en compost et biogaz (127 kg) : marc de café, épluchures et fins de repas.
– 7 % de déchets recyclés (11 kg) : papiers et cartons principalement.
– 10 % de déchets incinérés (15 kg) : emballages non recyclables des grands sachets de café récupérés d’invendus, des intérieurs de cubis de jus de fruits, mégots…

Des participants exemplaires

Nous n’avons pas eu besoin de plonger dans les poubelles ! Les consignes de tri ont été adoptées par tous, il n’y a eu quasiment aucune erreur de tri !
Une barquette de gâteau en plastique restée dans son emballage carton dans la poubelle jaune des recyclables alors que la consigne de tri ne permet pas encore le recyclage de ces plastiques fins à Paris, deux-trois serviettes en papier mises dans la poubelle grise alors qu’elles sont compostables et donc à mettre dans le bac des biodéchets mais pas beaucoup d’autres exemples.

Une expérience qui prouve qu’il est possible d’effectuer des changements dans nos habitudes de vie, même à l’échelle d’un événement à plusieurs milliers de participants !

bilan-festival-2016

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

à la une
22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]

10 février 2021

Les suites de la Convention citoyenne pour le climat : vers une loi Climat et Résilience en demi-teinte

Huit mois après la remise des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le projet de loi issu de ces travaux a été officiellement présenté ce 10 février 2021. Analyse de cette premiè[...]

05 février 2021

La réglementation européenne limite les exports de déchets plastiques

Depuis le 1er janvier 2021, l’export de déchets plastiques par les pays européens dans les pays extérieurs à l’OCDE est réservé aux déchets propres et recyclables. Zero Waste France revient sur ce[...]

12 janvier 2021

Collectivités sans compétence déchets : quels moyens d’agir ?

Si la collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés relèvent de l’échelon intercommunal (EPCI, syndicat de collecte et/ou traitement), les autres collectivités locales, comme les com[...]

06 janvier 2021

Les suites de la loi anti-gaspillage : ce qui change au 1er janvier 2021

Plusieurs dispositions de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée le 10 février 2020, entrent en vigueur en ce début d’année. L’occasion de faire un point d’étape sur l’app[...]