01 septembre 2016
Marine Foulon

Bilan de la démarche zéro déchet du Festival Zero Waste

Le Festival Zero Waste 2016 a été l'occasion de mettre en place la démarche zéro déchet au sein d'un événement réunissant 5000 participants.

Partager

Le Festival Zero Waste a été un succès, autant par le nombre de participants et la richesse des interventions… que de la démarche zéro déchet propre au festival !

Une démarche zéro déchet mais pas zéro action

Nous avons mis en œuvre plusieurs actions pour nous (et vous) permettre de réduire, réutiliser, recycler et composter, les déchets sur le festival :

  • Zéro vaisselle jetable, grâce à un kit de vaisselle réutilisable, le Ouikit.
  •  Zéro bouteille en plastique ni canette grâce à des boissons (eau, jus de fruit, café et thé) en libre service dans les gobelets réutilisables du Ouikit.
  • Zéro gaspillage alimentaire (ou très peu), avec des repas équilibrés et diversifiés, aux portions adaptées.
  • Zéro gaspillage de papier avec des impressions limitées et faites sur papier brouillon autant que possible. Pas de programme imprimé pour les participants.
  • Zéro goodies ni flyer distribués en masse.
  • Zéro mobilier ou matériel neuf grâce à la location du mobilier et du matériel technique,  le prêt ou l’achat de seconde main pour la majorité des fournitures, accessoires, signalétique…
  • Zéro consommable gaspillé grâce à des achats au plus proche des besoins et au don ou au retour en magasin de tout ce qui n’a pas été utilisé (pot de peinture non entamé, etc),
  • Zéro déchet valorisable (biodéchets ou recyclables) envoyé à l’incinération, en proposant trois poubelles de tri : la marron pour les biodéchets (dans tous les foyers pour 2025*), la jaune pour les recyclables (papier, carton, bouteille plastique, métal) et la grise pour ce qui reste. Le verre a été entièrement collecté pour une seconde vie chez le fournisseur initial ou en magasin vrac.

* La loi de transition énergétique votée en 2015 prévoit la généralisation du tri des biodéchets pour 2025.

On approche du zéro déchet : 45g par personne !

Sur l’ensemble des 3 jours du Festival Zero Waste 153 kg de déchets ont été produits par les personnes présentes (équipes comprises) soit juste 45 g par personne !

Les déchets produits pendant le montage et le démontage sont plus difficiles à comptabilisés car ils s’étendent sur une plus vaste période et une multitude de lieux de création. Nous estimons avoir produit environ 150 kg (fourchette haute) lors de la préparation et du démontage du festival. Nous avons tout mis en place pour éviter un maximum de déchets (récupération de matériaux de seconde main et retour sur le circuit de l’occasion pour une 3ème vie, emprunt/location plutôt qu’achat, etc.). Tous les matériaux qui pouvaient l’être ont été recyclés (cartons, une partie des bâches, etc.) et les déchets non recyclables qui n’ont pas pu être évités ont été déposés en déchèterie : les divers plastiques d’emballages, les pots de peinture vides (ceux non vides ont été redonnés), piles des télécommandes.

Bilan complet : environ 300 kg de déchets produits sur les trois jours du festival, montage-démontage compris !

Soit 8 fois moins qu’une manifestation “classique”.  Selon l’ADEME et la Région Poitou-Charentes 2 500 kg de déchets sont générés pour une manifestation de 5000 personnes (Guide des éco-manifestations, 2008).

Zoom sur les poubelles

– 83 % de biodéchets valorisés en compost et biogaz (127 kg) : marc de café, épluchures et fins de repas.
– 7 % de déchets recyclés (11 kg) : papiers et cartons principalement.
– 10 % de déchets incinérés (15 kg) : emballages non recyclables des grands sachets de café récupérés d’invendus, des intérieurs de cubis de jus de fruits, mégots…

Des participants exemplaires

Nous n’avons pas eu besoin de plonger dans les poubelles ! Les consignes de tri ont été adoptées par tous, il n’y a eu quasiment aucune erreur de tri !
Une barquette de gâteau en plastique restée dans son emballage carton dans la poubelle jaune des recyclables alors que la consigne de tri ne permet pas encore le recyclage de ces plastiques fins à Paris, deux-trois serviettes en papier mises dans la poubelle grise alors qu’elles sont compostables et donc à mettre dans le bac des biodéchets mais pas beaucoup d’autres exemples.

Une expérience qui prouve qu’il est possible d’effectuer des changements dans nos habitudes de vie, même à l’échelle d’un événement à plusieurs milliers de participants !

bilan-festival-2016

à la une
30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

29 juin 2022

3 nouvelles missions en service civique !

Vous cherchez une mission en service civique ? Rejoignez notre équipe pour nous aider à faire avancer la démarche zéro déchet, zéro gaspillage et à faire grandir notre mouvement !

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]