23 décembre 2020
Marine Foulon

Lancez-vous dans un défi pour réduire le gaspillage des ressources

Essayer de réduire au maximum ses achats d’objets neufs pendant un an, c’est le défi que propose Zero Waste France en guise de résolution pour commencer la nouvelle année.

Partager

Dans le contexte de crise que nous traversons, cette quatrième édition du Défi “Rien de neuf” se révèle plus que jamais nécessaire pour lutter contre le gaspillage des ressources et soutenir une autre économie, plus circulaire et solidaire.

Une expérience qui fait du bien

Si une grande majorité des participant·es rejoignent le Défi “Rien de neuf” dans l’objectif de réduire leur impact environnemental et de contribuer à réduire le gaspillage des ressources (lié à la fabrication des objets neufs), cette expérience leur apporte d’autres bénéfices. Parmi les témoignages reçus en 2020, nous retenons : la satisfaction, parfois la joie, de réparer soi-même un objet, de faire des rencontres et d’échanger des conseils et des objets avec d’autres personnes, de découvrir de nouveaux lieux près de chez soi (ressourceries, ateliers de réparation…), d’apprendre des savoirs-faire (fabrication, couture…) ou encore de se libérer de la pression à consommer.  

Voir les témoignages

Un soutien nécessaire aux alternatives au neuf et aux petits commerces

Alors que le chiffre d’affaires d’Amazon a explosé suite à la crise, Zero Waste France rappelle l’importance de soutenir des alternatives au neuf qui créent des emplois locaux (telles que le réseau des ressourceries, Emmaüs France ou le réseau des réparateurs/réparatrices) et favorisent l’entraide entre les citoyen·nes et la circulation des objets à l’échelle locale (systèmes d’échanges locaux, Geev…). Notons aussi que le Défi “Rien de neuf”, par son intitulé provocateur, invite surtout les participant·es à repenser leur consommation en questionnant leurs besoins dès lors qu’elles et ils ont une intention d’achat. Si cela répond à un besoin avéré, acheter un objet neuf dans un commerce local et indépendant peut donc s’intégrer à la démarche. 

Lutter contre les idées reçues… et le gaspillage

Les trois premières années du Défi “Rien de neuf” ont permis de soulever une série de freins psychologiques qu’il reste nécessaire de déconstruire pour inciter les citoyen·es à réduire leurs achats d’objets neufs : les perceptions négatives sur les objets de seconde main (la qualité, la propreté, la garantie de fonctionnement, etc), les doutes sur leur propre capacité à réparer ou à fabriquer des objets, la peur de parler de leur démarche à leur entourage… C’est pourquoi Zero Waste France mise sur les collectivités, les écoles et les entreprises, qui ont un rôle à jouer pour rendre les alternatives plus accessibles aux citoyen·es. 

In fine, le nombre croissant de participant·es au Défi est une opportunité pour l’association de porter un message auprès des pouvoirs publics et des entreprises, les invitant à revoir leurs modes de production et leurs stratégies marketing. Aujourd’hui ce sont plus de 50 000 personnes qui tentent l’expérience, combien serons-nous en 2021 ?

Relevez le Défi « Rien de neuf » en 2021

Je m’inscris

Le concept

Acheter le moins d’objets neufs possible pendant un an

Comment faire ?

En se demandant à chaque intention d’achat si on a vraiment besoin de l’objet et privilégier les alternatives au neuf pour y répondre le cas échéant

Les outils

Zero Waste France propose une newsletter, un compte instagram et un groupe facebook pour s’informer et être conseillé·e, ainsi qu’une liste des alternatives partout en France

Pourquoi s’inscrire ?

Les personnes qui s’inscrivent ont accès à un espace personnel où elles peuvent noter les objets qu’elles ont réussi à ne pas acheter neufs et connaître ainsi les quantités de matières premières qu’elles ont préservées

Actualités

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

à la une
11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]

06 mars 2024

Règlement européen sur les emballages : Zero Waste France et No Plastic In My Sea regrettent un texte édulcoré et insuffisant pour mettre fin au tout-jetable

Les négociations sur le règlement UE sur les emballages ont abouti lundi 4 mars 2024 sur un accord de compromis entre les États membres et le Parlement européen, mais l’accent mis sur le recyclage[...]

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]