08 décembre 2016
Laura Chatel

Ivry-Paris 13: une parodie pour interpeller Anne Hidalgo

A Paris, le 8 décembre 2016 - A deux jours du vote qui se déroulera à L'Hôtel de Ville, Zero Waste France publie ses "10 bonnes raisons de dépenser 2 milliards d'euros pour brûler des déchets".

Partager

Le vendredi 9 décembre, les élus du Syctom (Agence métropolitaine des déchets, qui regroupe Paris et 83 communes voisines) se prononceront sur le projet de reconstruction de l’incinérateur d’Ivry Paris 13, qui coûtera 2 milliards d’euros. Pour Zero Waste France, ce vote qui intervient en plein pic de pollution est l’occasion pour les élus parisiens de demander une remise à plat de ce projet, qui aggrave les pollutions et ne tient pas compte du Plan Zéro déchet adopté par la Ville de Paris.

A deux jours du vote qui se déroulera à l’hôtel de ville, l’association publie ses “10 bonnes raisons de dépenser deux milliards d’euros pour brûler des déchets”, un clin d’oeil à l’article humoristique rédigé par la Ville de Paris pour défendre la piétonnisation des voies sur berges.

Le silence d’Anne Hidalgo sur la question n’est plus acceptable, au vu du coût de ce projet de reconstruction et de son impact environnemental” explique Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France, “avec cette interpellation humoristique, nous voulons attirer l’attention de la Maire de Paris sur l’incohérence entre son soutien implicite au projet, et ses objectifs ambitieux en matière de zéro déchet et d’amélioration de la qualité de l’air pour les Parisiens”.

Pour protester contre ce vote, des citoyens se réuniront à l’appel du Collectif 3R et de Zero Waste France à 8H30 devant l’Hôtel de ville de Paris vendredi. Déguisés en Père Noël, ils viendront fêter avec ironie ce cadeau de Noel avant l’heure offert par les élus à Suez et Vinci, les deux principales entreprises du groupement ayant remporté le marché public pour la reconstruction.

23 janvier 2020

Vrac, consigne : la loi anti-gaspillage devrait encourager les alternatives aux emballages jetables

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion des déchets... Elle clarifie et soutient aussi [...]

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]