Des gestes économiques et utiles pour faire du bien à la planète depuis chez soi

Le saviez-vous ? Réduire les déchets et recycler ou composter le reste permet de contribuer fortement à la lutte contre le réchauffement climatique. En voici la preuve en 1 semaine de gestes simples illustrés qui vous permettent de participer à la COP 21 depuis chez vous !

Partager

Aujourd’hui, c’est le lancement officiel de la COP 21, c’est-à-dire le rassemblement annuel des “Nations” pour le climat. Du 30 novembre au 11 décembre au Bourget (Paris), les décideurs politiques débattront sur les différents façons de lutter contre les changements climatiques. Mais, la question revient de plus en plus souvent : que pouvons-nous faire à notre échelle, de chez nous ? La réponse est simple, mais surprenante : en réduisant nos déchets ! En effet, réduire les déchets et recycler ou composter le reste permet de contribuer fortement à la lutte contre le réchauffement climatique.

En voici la preuve en 1 semaine de gestes simples illustrés qui vous permettent de participer à la COP 21 depuis chez vous !

Lundi, cultivez votre gourmandise

Pour bien commencer la semaine, vous pouvez cuisiner vos restes de repas ou vos aliments dans leur totalité en concoctant des smoothies ou des compotes par exemple avec des fruits en fin de vie. Par ce geste simple et gourmand, vous contribuez à la réduction du gaspillage alimentaire. Pour 1 tonne de nourriture qui ne part pas à la poubelle, ce sont 4 tonnes d’émissions de CO2 évitées [soit 80 aller-retours Paris / Londres en avion]

Mardi, quelle gourde !

Poursuivez votre semaine en emportant votre gourde dans votre sac. La gourde d’aujourd’hui est bien différente de notre souvenir des gourdes des colonies de vacances. L’avantage est qu’elle remplace toutes les petites bouteilles d’eau en plastique de notre quotidien : au sport, dans les transports en commun, en cours, au travail etc. Elle peut même servir de thermos pour vos boissons chaudes à emporter ! En effet, le plastique ce n’est vraiment pas fantastique pour le climat. Ainsi 1 tonne de petites bouteilles d’eau en plastique de moins permet d’éviter 3 tonnes de CO2eq. [soit 3 aller-retours Paris / New-York en avion par passager]

Mercredi, au travail comme à la maison

Les gobelets en plastique à la machine à café c’est sooo 2014 ! Aujourd’hui, échangez votre gobelet jetable contre un superbe mug au travail. L’avantage quand on remplace sa vaisselle jetable (20g de CO2 pour un gobelet en plastique) contre de la vaisselle réutilisable (10g de CO2 pour un gobelet type ecocup) c’est qu’en plus d’être plus confortable au bureau, on produit deux fois moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Jeudi, ça gaz à la maison

Devenez un as de la boisson gazeuse et du soda maison. En plus des dizaines de recettes originales qui existent pour vous faire plaisir, vous contribuez largement à réduire les impacts climatiques. Nous consommons chaque année en moyenne 77 canettes de soda par personne composées principalement d’aluminium. En évitant l’utilisation d’1 tonne d’aluminium, ce sont 13 tonnes de CO2 évitées [soit 13 ans de chauffage au gaz pour un 3 pièces à Paris]

Vendredi, adopte une poule

Et oui, ces animaux mangent tous les aliments qu’on leur donne ! Mais quel est le lien avec le climat ? Nos épluchures de fruits et légumes, nos restes de repas constituent près d’1/3 de notre poubelle. En ne les mélangeant pas aux autres déchets dans notre poubelle traditionnelle, on évite alors leur stockage en décharge où ils émettent du méthane (oui oui, comme les pets de vache), gaz à effet de serre.

Samedi, accro au shopping… D’occasion

Pas besoin d’être un fan de Macklemore et son célèbre “Thrift Shop” pour devenir un pro de l’achat ou la vente de vêtements de seconde main. Vide-dressing, troc entre amis, dons à des associations caritatives, friperies sont autant de solutions qui permettent de réduire notre impact sur le climat. Aussi incroyable que cela puisse paraître, 1 tonne de vêtements qui ne partent pas à la poubelle, ce sont 21 tonnes de CO2 eq évitées. [soit plus de 75 000 kilomètres parcourus en voiture citadine]

Dimanche, prête-moi ta perceuse

Acheter un appareil à raclette pour deux Raclette Party dans l’année ou une nouvelle perceuse pour accrocher le cadre que l’on vous a offert à votre anniversaire, c’est beaucoup d’investissement pour une faible utilisation. En effet, les équipements électriques et électroniques font mal au portefeuille …et au climat. Mais rassurez-vous il existe des solutions. En prêtant ou en louant votre perceuse par exemple, vous contribuez à réduire vos émissions de gaz à effet de serre. En gros : 1 kilo de déchets électriques et électroniques de moins à la poubelle représentent 2 kilos d’émissions de CO2 évitées.

Ces chiffres sont issus d’un rapport scientifique commandité par Zero Waste France dans le cadre de la campagne Déchets – Climat.

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

à la une
22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]

10 février 2021

Les suites de la Convention citoyenne pour le climat : vers une loi Climat et Résilience en demi-teinte

Huit mois après la remise des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le projet de loi issu de ces travaux a été officiellement présenté ce 10 février 2021. Analyse de cette premiè[...]

05 février 2021

La réglementation européenne limite les exports de déchets plastiques

Depuis le 1er janvier 2021, l’export de déchets plastiques par les pays européens dans les pays extérieurs à l’OCDE est réservé aux déchets propres et recyclables. Zero Waste France revient sur ce[...]

12 janvier 2021

Collectivités sans compétence déchets : quels moyens d’agir ?

Si la collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés relèvent de l’échelon intercommunal (EPCI, syndicat de collecte et/ou traitement), les autres collectivités locales, comme les com[...]

06 janvier 2021

Les suites de la loi anti-gaspillage : ce qui change au 1er janvier 2021

Plusieurs dispositions de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée le 10 février 2020, entrent en vigueur en ce début d’année. L’occasion de faire un point d’étape sur l’app[...]