Le gaspillage alimentaire pèse lourd sur le climat (2)

Le dernier rapport du WRAP apporte un nouvel éclairage sur l'impact climatique du gaspillage alimentaire.

Partager

En janvier 2015, dans le cadre de notre série d’articles « Déchets & Climat » à l’occasion de la COP 21, nous vous proposions un aperçu de l’impact climatique du gaspillage alimentaire. La publication d’un nouveau rapport par le WRAP nous donne l’occasion d’aller plus loin.

L’impact CO2 du gaspillage alimentaire au Royaume-Uni : l’équivalent d’une voiture sur 4

Le WRAP a calculé en détail l’impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre (dont le CO2) du gaspillage alimentaire sur l’ensemble de la chaîne (de la production jusqu’aux ménages). Il estime ainsi que le gaspillage alimentaire représente 17 millions de tonnes de CO2 émises, soit autant que les émissions d’un quart des voitures sur les routes d’Outre-manche.

En moyenne, une tonne de nourriture gâchée au Royaume-Uni représente 4 à 4,6 tonnes de CO2 émises, et donc une marge de manœuvre considérable pour qui voudrait les réduire !

Agir de manière ciblée

Le WRAP recommande d‘analyser très finement le gaspillage, aliment par aliment, pour mettre en évidence les cibles et les mesures les plus prioritaires pour réduire le gaspillage.

En effet, comme nous l’évoquions en janvier, l’impact climatique par tonne est très variable d’un aliment à l’autre, les produits d’origine animale et la viande en particulier étant à l’origine d’émissions bien plus importantes. Mais le WRAP étudie aussi, toujours pour le cas britannique, les valeurs absolues des émissions pour chaque type d’aliment gaspillé. Et l’on constate ainsi que la quantité de légumes gaspillés étant particulièrement importante, le total des émissions concernant ce type d’aliment est tout aussi préoccupant que celui concernant la viande rouge – l’autre exemple analysé dans cette étude.

Jusqu’à 300 milliards d’euros d’économies potentielles

Enfin, il est utile de mentionner que la plus large part de ce tout récent rapport est consacrée à l’analyse des impacts économiques du gaspillage alimentaire à travers le monde. Entre 2007 et 2012, les campagnes de sensibilisation au Royaume-Uni ont permis de réduire de 21% le gaspillage côté ménages, et conduit à une économie de 13 milliards d’euros.

Le WRAP estime  qu’une réduction de 20 à 50% du gaspillage alimentaire mondial au niveau des consommateurs (sans compter donc le gaspillage amont, des producteurs aux distributeurs) permettrait de réaliser entre 120 et 300 milliards d’euros d’économies… à réinjecter dans la lutte contre les changements climatiques ?

à la une
22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]