A Fribourg, la guerre aux gobelets jetables est déclarée

320 000 gobelets de café jetables sont distribués chaque heure en Allemagne. Une catastrophe écologique à laquelle la ville de Fribourg veut répondre avec le lancement d'un gobelet réutilisable.

Partager

Starbucks, McCafé, Costa Coffee… Les gobelets de café jetables sont responsables de l’émission de 83 000 tonnes de CO2 par an en Allemagne. Pour réduire ce gaspillage, la ville de Fribourg teste depuis quelques semaines un système alternatif de gobelets réutilisables, la Freiburg Cup.

2,8 milliards de gobelets jetés chaque année en Allemagne

Avec environ 320 000 gobelets jetables distribués chaque heure dans tout le pays (soit 2,8 milliards chaque année), l’Allemagne est bien devenue une nation de buveurs de café… nomades. Mais ce sont autant de déchets qui ne seront pas recyclés. En effet, les gobelets utilisés sont composés de carton auquel s’ajoute une couche de plastique, nécessaire à leur étanchéité. Il est donc difficile de séparer ensuite ces deux matériaux pour les recycler, d’autant plus que le gobelet est très souvent accompagné d’un couvercle, voire d’une paille.

Un impact environnemental considérable pour ces gobelets dont la durée moyenne d’utilisation est d’environ 15 minutes. La problématique des gobelets jetables est relativement nouvelle pour les villes allemandes, qui doivent faire face depuis une dizaine d’années à une explosion de ce nouveau flux de déchets.

10 000 Freiburg Cups disponibles dans toutes la ville

La ville de Fribourg-en-Brisgau (214 000 habitants), située dans le sud-ouest de l’Allemagne a décidé de s’attaquer à ce problème en proposant un système de gobelets réutilisables. Les amateurs de café peuvent désormais choisir la Freiburg Cup, estampillée aux couleurs de la ville, en échange d’une consigne d’un euro. 10 000 Freiburg Cups sont disponibles dans 56 points de vente (soit quatre fois plus qu’au lancement de l’opération, seulement quelques semaines après son démarrage), répartis dans toute la ville et notamment les cafés des bibliothèques universitaires.

L’état fédéral du Bade-Würtemberg a pris en charge l’achat de ces gobelets, qui ne coûtent donc rien aux commerçants qui s’engagent à les distribuer, les récupérer et les laver. Pas de coût supplémentaire non plus pour les utilisateurs, sauf s’ils perdent le gobelet réutilisable. Chaque “cup” peut être réutilisée et lavée jusqu’à 400 fois.

Mais si ce système prouve déjà son efficacité chez les commerçants l’ayant adopté, plusieurs obstacles empêchent aujourd’hui sa généralisation. La taille standard des gobelets par exemple, mais aussi la réticence des grandes chaînes comme Starbucks ou McDonald à utiliser des gobelets où leur logo n’apparaît pas. L’une des solutions serait alors d’instaurer une taxe sur les gobelets jetables, pour inciter les consommateurs à changer leurs habitudes et se tourner vers le réutilisable.

Déjà mise en place dans la ville de Tubingen (88 000 habitants), l’initiative des Freiburg Cups pourrait bien inspirer d’autres villes, à commencer par Berlin, qui consomme à elle seule 460 000 gobelets de café jetables par jour.

03 décembre 2021

Un Pacte du Pouvoir de Vivre pour (re)penser ensemble écologie, solidarité et démocratie

Il y a un mois, la coalition du Pacte du pouvoir de vivre publiait ses 90 propositions pour bâtir une autre société plus juste et écologique. Zero Waste France revient sur le mouvement et ses obje[...]

29 novembre 2021

Que deviennent les vêtements que l’on jette ?

La production de vêtements a doublé entre 2000 et 2014. Si une personne achète désormais 60 % de vêtements de plus qu’il y a 15 ans, elle les conserve cependant moitié moins longtemps. Mais alors,[...]

à la une
24 novembre 2021

Black Friday : une catastrophe écologique et sociale qui perdure en dépit de la loi

A l’heure où des photos de dunes de vêtements, prises dans le désert d’Atacama (au nord du Chili) scandalisent, les grandes entreprises préparent en toute impunité l’opération promotionnelle "Blac[...]

09 novembre 2021

Top 10 des pires pollueurs plastiques 2021 : comme un air de déjà-vu

Le mouvement Break Free From Plastic a récemment publié son audit de marques 2021 qui établit le top 10 des plus grands pollueurs plastique dans le monde. Sans surprise, Coca-Cola Company mainti[...]

08 novembre 2021

Zero Waste France s’attaque à la fast-fashion !

Zero Waste France lance sa nouvelle campagne nationale “Fast-fashion : il est temps de ralentir !”, invitant à la fois les citoyen·nes à changer leur relation aux vêtements, et les marques de la f[...]

02 novembre 2021

Réduire les déchets pour agir sur le climat

Alors que la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat (COP26) démarre dans un contexte d’urgence climatique et environnementale toujours plus pressant, Zero Waste France revient sur les lien[...]

22 octobre 2021

Retour sur la matinée technique : réduire le jetable, l’exemple de la restauration collective

Zero Waste France et le WWF ont organisé le 20 octobre une matinée technique de partage d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique et l’us[...]

14 octobre 2021

Expérimentation du “Oui Pub” : la candidature est ouverte pour les collectivités locales

Jusqu’au 26 novembre 2021, les collectivités territoriales qui souhaitent expérimenter le dispositif “Oui Pub” peuvent soumettre leur candidature à l’Ademe : une opportunité d’engagement dans la l[...]

07 octobre 2021

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 14 juillet 2021, la Commission européenne a proposé une révision du marché carbone européen, outil économique majeur de lutte contre le réchauffement climatique. Or, cette proposition persiste [...]

08 septembre 2021

Le Plan national de prévention des déchets 2021-2027 : comprendre et participer

Le prochain Plan national de prévention des déchets (PNPD) est en phase de concertation jusqu’au 30 octobre prochain. Zero Waste France fait le point sur ce document structurel dans la politique d[...]