20 juin 2016
Pauline Debrabandere

Un Festival à objectif zéro déchet, mode d’emploi

Un événement est une concentration de personnes, de matériel et d’énergies réunis en un même endroit pour une période limitée dans le temps. Pour tout savoir sur la démarche zéro déchet du Festival !

Partager

Tous les facteurs sont alors réunis pour produire des impacts positifs : de belles rencontres, la naissance de nouveaux projets, des idées qui avancent… Mais aussi des impacts négatifs, principalement sur l’environnement. La production de déchets en est alors l’exemple le plus visible.
Le Festival Zero Waste ne fait pas exception : pour que la fête soit belle et que nos actions restent en cohérence avec notre message, il se doit d’être exemplaire en termes de réduction et valorisation des déchets. Le Festival répondra donc à des principes simples : réduire tout ce qui n’est pas essentiel, réutiliser tout ce qui peut l’être et recycler ou composter pour préserver la matière.

Un défi de taille : produire Zéro Déchet sur le Festival

Une fois ces principes posés, les pièges restent nombreux et le défi de taille. La production de déchets dans l’événementiel ne se cache pas forcément là où l’on croit. En amont, la livraison de fournitures, de matériels et de mobiliers peut être une source importante de déchets d’emballages inutiles. Le Jour J, la restauration et la vaisselle sont des points clés pour limiter la production de déchets. En aval, il s’agit surtout de trouver les bons exutoires à chaque produits utilisés (revente ou don du mobilier et des équipements, réutilisation de la signalétique…).

Du mobilier aux fournitures, un seul mot d’ordre : le réemploi !

Le Festival Zero Waste réunit de nombreux espaces thématiques, trois scènes et plusieurs expositions. Les besoins en mobilier pour la scénographie et en signalétique sont donc nombreux. Plusieurs personnes ont donc travaillé en amont pour repérer et récupérer des équipements de seconde main, mais aussi pour penser à l’après festival. Ainsi, nous avons privilégié le prêt auprès de structures telles que l’entreprise Expace, Emmaüs Défi, Ecoburo et réemployons plusieurs éléments du Ouishare Fest, organisé par l’association Ouishare chaque année. Nous utilisons aussi une grande partie des meubles déjà présents sur le site et mis à disposition par le Cabaret Sauvage pour limiter les transports superflus.  A quelques exceptions près, l’ensemble des équipements mobiliers et techniques du festival auront donc eu une seconde vie grâce à cet événement.
Pour la signalétique, le même esprit domine. Un maximum de matériel (peintures, panneaux, cartons…) ont été récupérés en amont pour servir de matière première à la réalisation de panneaux d’affichage et de signalétique.

La restauration Zéro Déchet

La restauration est un poste important de production de déchets, qu’ils soient alimentaires ou d’emballages. Côté alimentaire, le maximum est fait pour réduire le gaspillage : des portions de différentes tailles, l’anticipation du nombre de repas pour coller au mieux aux personnes présentes sur site, le don des restes à l’équipe bénévole et aux participants. Les repas seront par ailleurs 100% végétariens et locaux dans la mesure du possible!
Côté vaisselle, le jetable est évidemment banni, qu’il soit recyclable ou pas. Pour les gobelets, les assiettes et les couverts, nous utiliserons le Ouikit, un kit de vaisselle réutilisable en plastique dur qui est prêté tout au long de l’année à d’autres associations pour d’autres événements. Pas de mention du Festival Zero Waste sur les gobelets, l’objectif n’étant pas d’en faire un objet promotionnel à ramener chez soi, mais bien une alternative à la production de déchets jetables sur le site. Pour les boissons, les pichets et les contenants de grandes tailles, en majorité en verre, remplaceront les bouteilles plastiques et les emballages individuels.

Communication et billetterie : aller à l’essentiel

Qu’elle soit imprimée ou dématérialisée, toute action de communication a un impact et il est donc important d’avoir une réflexion de fond afin d’établir l’utilité de chaque support de communication pour choisir le plus pertinent. C’est ce qui a été fait pour le Festival. Le programme n’a pas été imprimé sur papier et aucun flyer promotionnel ne sera distribué. Seules quelques affiches, collées à quelques endroits stratégiques (notamment dans les parcs et jardins en partenariat avec le service des espaces verts de Paris), ont été créées.
Sur place au moment du Festival, l’usage du papier sera aussi réduit à l’essentiel. Le programme sera affiché sur des grands panneaux consultables par tous et les badges des participants imprimés au verso de papier brouillon.

Tout recycler : du verre aux déchets organiques

Pour les déchets qui ne pourront être évités, la priorité reste évidemment le recyclage. Plusieurs flux seront triés sur place (papiers, plastiques et métaux, verre, déchets organiques) et la signalétique sur les poubelles bien étudiée pour limiter au maximum les erreurs de tri.
Pour les déchets organiques, Moulinot Compost et Biogaz fournira des bacs et viendra les collecter sur le site pour les emmener vers une des rares plateformes de valorisation des déchets organiques d’Ile de France.

La démarche Zéro Waste : une démarche collective

Pour réussir le défi de la réduction des déchets, la participation de tous est essentielle. Des fournisseurs aux prestataires, en passant par les bénévoles, tout le monde est mobilisé pour faire du Festival un événement vraiment exemplaire ! Aidez-nous aussi à réussir ce défi, en limitant au maximum les déchets que vous amenez sur site (bouteilles plastiques, produits emballés, flyers…).

à la une
30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

29 juin 2022

2 nouvelles missions en service civique !

Vous cherchez une mission en service civique ? Rejoignez notre équipe pour nous aider à faire avancer la démarche zéro déchet, zéro gaspillage et à faire grandir notre mouvement !

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]