03 juillet 2015
Manon Cuille

Pourquoi voter pour le rapport sur l’économie circulaire

Le rapport de Sirpa Pietikäinen met en lumière des politiques à mettre en place pour développer l’économie circulaire. Il est composé de quatre volets : efficacité dans l’utilisation des ressources, politique produit, zero waste et fiscalité.

Partager

Le 17 juin dernier, la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire du Parlement européen a approuvé son propre rapport d’initiative intitulé “Resource Efficiency: moving towards a circular economy“ (“Efficacité dans l’utilisation des ressources : progresser vers l’économie circulaire”). Bien que ce rapport doive encore être approuvé en session plénière le 7 juillet et qu’il ne soit pas contraignant, le Parlement européen donne ici un signal fort sur ce qu’il veut voir dans le futur paquet Économie circulaire, attendu pour l’automne.

Coordonné par la députée européenne finlandaise Sirpa Pietikäinen, le rapport étudie les principaux éléments nécessaires à la mise en œuvre de l’économie circulaire et pour s’attaquer aux freins existants. Il est structuré en quatre parties : efficacité dans l’utilisation des ressources, politique produit, zero waste et fiscalité.

Améliorer de 30% l’efficacité dans l’utilisation des ressources d’ici 2030

Concernant l’efficacité dans l’utilisation des ressources, le rapport exhorte à développer des indicateurs sur l’utilisation des ressources et l’efficacité dans l’utilisation des ressources et à les généraliser dans toutes les politiques européennes. Il propose également d’inclure ces indicateurs dans le Semestre Européen [1]. D’autre part, il propose un objectif contraignant d’augmentation de l’efficacité dans l’utilisation des ressources de 30% d’ici à 2030 par rapport à 2014.

Allonger la durée de vie des produits

En matière de politique produit, le rapport d’initiative de la Commission ENVI appelle, entres autres, à la fin de l’obsolescence programmée, à l’élimination des substances toxiques dans les produits et à favoriser la réparabilité et la recyclabilité.

Interdire l’incinération des déchets recyclables et généraliser la collecte sélective des biodéchets

D’autres propositions sont pensées pour mettre l’Europe sur la voie du zero waste. Le rapport appelle ainsi à un objectif contraignant de prévention des déchets d’ici 2025, à un objectif de recyclage de 70% des déchets municipaux et de 80% des emballages d’ici 2030. Il propose également d’autres objectifs, comme la réduction des déchets marins de 50% ou du gaspillage alimentaire de 30% d’ici à 2025. La Commission ENVI exhorte également à limiter strictement l’incinération aux déchets non recyclables et non compostables d’ici à 2020. L’amélioration des instruments politiques existants, comme les filières REP, fait partie des pistes d’actions, de même que la généralisation de la tarification incitative, la taxation de l’incinération et de la mise en décharge et l’obligation de collecte sélective des biodéchets d’ici 2020.

D’autres propositions sont faites pour améliorer la gouvernance et le monitoring des politiques européennes, comme des définitions claires et partagées des “déchets municipaux” et de la méthodologie de calcul du recyclage et de la préparation au réemploi.

Instaurer un système fiscal favorisant la prévention

Dans la dernière partie, sur la fiscalité, il est suggéré de réduire la TVA sur les produits et les services qui constituent un moteur important de l’économie circulaire, comme les produits de seconde main, les activités de réparation, les produits recyclés, etc. Il souligne également l’importance de venir à bout des subventions nocives pour l’environnement, comme celles à destinées à l’incinération.

Zero Waste France salue ce rapport et appelle les députés européens à le soutenir en session plénière le 7 juillet et la Commission européenne à en prendre note.

Traduction libre d’un article de Ferran Rosa sur le site de Zero Waste Europe.

[1] Le « semestre européen » est une période de coordination des politiques structurelles, macroéconomiques et budgétaires des États membres, se déroulant chaque année pendant six mois. Il vise à permettre aux États membres de tenir compte des orientations de l’UE à un stade précoce de l’élaboration de leurs budgets nationaux et d’autres politiques économiques.

22 septembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

15 septembre 2022

Quand les citoyen·nes font bouger les politiques locales

Les citoyen·nes, mobilisé·es au sein des groupes locaux, s’unissent pour laisser une autre empreinte dans la vie démocratique française au niveau local en matière de prévention des déchets et de l[...]

05 septembre 2022

Quiz du zéro déchet : testez vos connaissances !

À l'occasion de son 25ème anniversaire, Zero Waste France propose un quiz en ligne sur le zéro déchet. Jouez et tentez de gagner en avant première le nouveau livre de l'association.

30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]