Entretien avec le climatologue Hervé Le Treut

Les problématiques des déchets et du changement climatique sont souvent traitées séparément dans la réflexion politique, or elles sont étroitement liées. Hervé Le Treut, climatologue et membre de l'Académie des sciences, nous éclaire sur ces liens.

Partager
La relation climat et déchets

“Entre les déchets et le changement climatique, la frontière n’est pas étanche”

Il y a un décalage dans les esprits entre les pollutions associées à la gestion des déchets et le changement climatique qui reste une problématique spécifique. En effet, ce dernier n’a pas un impact direct sur la santé, il a surtout un impact global sur la planète, dont il change le bilan radiatif [inventaire de l’énergie reçue et perdue par le système climatique de la Terre, ndlr], alors que le mot « pollution » est associé à des impacts souvent plus directs et locaux. La variété des émissions de gaz et de résidus et la complexité des enjeux liés au secteur des déchets rendent également difficile la compréhension de ces liens.
Néanmoins, les problématiques des déchets et du changement climatique communiquent d’une manière forte : le domaine des déchets contribue directement et indirectement à l’effet de serre. La frontière n’est pas étanche.

“Contribution majeure” des déchets aux émissions de gaz à effet de serre

Le premier point est le traitement même des déchets. Les décharges sont une source importante d’émanations de gaz à effet de serre (GES), notamment de méthane qui est le deuxième GES le plus important. Il a un potentiel de réchauffement environ 20 fois supérieur au CO2, ce qui signifie qu’une tonne de méthane émise dans l’atmophère équivaut à 20 tonnes de CO2. L’incinération, quant à elle, est à l’origine d’émissions de CO2 qui s’ajoutent à d’autres pollutions notamment aux métaux lourds. Enfin, la collecte et le transport des déchets contribuent également aux émissions de GES.

A ces émissions, il faut ajouter celles des produits avant qu’ils ne deviennent des déchets (extraction et transport des matières premières, fabrication, diffusion et utilisation des produits…). Quand on pense « déchets », on pense immédiatement « gaspillage » et qui dit « gaspillage » dit gaspillage d’énergie en termes de production, d’emballages inutiles, de transport de marchandises sur des distances très grandes, de non-consommation de produits etc. Cette  problématique de surconsommation et de gaspillage est une contribution majeure au changement climatique.

La captation du méthane des décharges : “une réparation imparfaite”

D’une manière générale, étant donné le potentiel de réchauffement du méthane, il est important de le récupérer au lieu de le laisser s’échapper. Cela se fait dans certains pays et dans certains contextes. Cela dit, nous avons du mal à bien quantifier les différentes sources de méthane car elles sont très variées. De plus, l’énergie récupérée dans les décharges n’est qu’une partie de l’énergie que l’on a dépensée pour produire ces déchets dont certains sont inutiles. On peut alors parler de « réparation imparfaite ». Dans tous les cas c’est en amont qu’il faut éviter de produire ces déchets et trier à la source pour ne pas mettre en décharge des déchets biodégradables qui en se décomposant laisseront échapper du méthane.

La démarche Zero waste, “première étape indispensable” dans la lutte contre le réchauffement climatique

Ce type de démarche visant à limiter le recours aux ressources naturelles a sa place dans la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, quelle que soit la manière dont on suit les filières de production, on s’aperçoit que la surproduction inutile est toujours au centre de la problématique climat. Viser une certaine sobriété dans la production est donc primordial.
Même si cela ne suffira pas et devra se doubler d’une transition vers les énergies renouvelables,  mieux utiliser ce dont on dispose en termes de ressources est une partie importante du chemin qui doit être parcourue. Prévenir la production de déchets et mieux les valoriser est donc une première étape indispensable dans la lutte contre le changement climatique.

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

à la une
06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]