Gestion des déchets : enquête sur les collectivités les plus performantes

A Paris, le 5 juin 2019 - Après plusieurs mois de recherche et à l'approche des élections municipales de 2020, Zero Waste France publie une enquête sur les intercommunalités françaises les plus "performantes" en matière de gestion des déchets.

Partager

L’association a passé au crible les rapport annuels de gestion des déchets de plusieurs centaines de collectivités locales pour identifier les meilleures résultats en termes de production d’ordures “résiduelles”, ces déchets non triés qui sont envoyés en décharge ou en incinérateur. Résultat : 91 intercommunalités françaises produisent moins de 150 kg d’ordures résiduelles par habitant et par an et 18 intercommunalités passent même sous la barre des 100 kg annuel de déchets non triés par habitant.

Réduire les ordures enfouies ou incinérées : c’est possible

L’enquête, réalisée par Augustin Ayoub, s’est focalisée sur les ordures résiduelles, c’est-à-dire les déchets non triés par les habitants (« poubelle noire » enfouie ou incinérée) : cet indicateur permet de mesurer l’efficacité des actions menées en faveur de la prévention des déchets et du tri, tout en facilitant la comparaison entre territoires.

Au final, l’enquête révèle que 91 intercommunalités (sur plus de 1 000 groupements de communes en charge de la collecte des déchets en France), représentant près de 3,3 millions d’habitants, jettent moins de 150 kg d’ordures ménagères résiduelles par habitant et par an, un chiffre considérablement plus bas que la moyenne nationale qui se situe à 261 kg par habitant par an. Parmi elles, 18 intercommunalités sont même à moins de 100 kg par habitant et par an !

Localisation des collectivités et facteurs de performance identifiés

Une part importante de ces collectivités performantes sont localisées dans trois régions : Pays de la Loire (38), Grand Est (28), et Bourgogne-Franche-Comté (22). 97 % des intercommunalités à moins de 150 kg ont mis en place une tarification incitative totale ou partielle des déchets (100% des intercommunalités à moins de 100 kg ont recours à ce mode de facturation).

Les agglomérations de plus de 100 000 habitants les plus performantes, au-dessus de ce ratio, ont également été répertoriées : le Grand Besançon arrive en tête (150 kg/hab/an), suivi d’Angers (181 kg/hab/an), Rennes (192 kg/hab/an), Grenoble (192 kg/hab/an) et Nantes (214 kg/hab/an).

Le fait que certaines collectivités soient plus performantes que d’autres n’est pas un hasard : l’enquête démontre que les collectivités qui mettent en place des politiques d’incitations économiques et qui encouragent la gestion séparée des déchets organiques, peuvent réduire significativement les déchets envoyés en décharge ou en incinérateur.

Les prochaines élections municipales de 2020 seront l’occasion de faire remonter la gestion des déchets dans l’agenda des candidats : cette enquête permet de démontrer qu’ils disposent de marges de manoeuvre pour diminuer la production de déchets.

Téléchargez l’enquête

Actualités

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

à la une
22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]

04 décembre 2023

Retour sur la matinée technique : “Réduction du plastique à usage unique : accompagner les acteurs du territoire à adopter le réemploi”

Zero Waste France a organisé le 16 novembre 2023 une matinée technique de retour d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique à usage unique[...]

20 novembre 2023

Qu’attendre du futur règlement européen sur les emballages ?

Le règlement européen sur les emballages en discussion au niveau européen représente une opportunité majeure pour la transition des systèmes d'emballage, à un moment où il est crucial de réduire d[...]

19 novembre 2023

Retour sur la table ronde “Sport et zéro déchet : carton rouge ou pari gagnant” ?

Zero Waste France a organisé le samedi 7 octobre 2023 une table ronde sur le thème du sport zéro-déchet. Cette soirée d’échanges a mis en avant le parcours et l’engagement de trois acteurs·rices q[...]

16 novembre 2023

Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) 2023 : les militant·es Zero Waste s’emballent contre l’usage unique !

Du 16 au 28 novembre, pour la SERD 2023, le réseau des groupes locaux de Zero Waste prévoit un programme du tonnerre ! Ateliers participatifs, dénonciations, ou encore mobilisation en ligne : les [...]

15 novembre 2023

Filière REP emballages : un cahier des charges toujours en retard sur les enjeux

Réduction, réemploi, collecte, tri et recyclage des emballages : malgré l’urgence d’accélérer la réduction à la source des emballages à usage unique et la transition vers le réemploi, le nouveau c[...]

14 novembre 2023

Incinérateur d’Ivry-Paris XIII : les émissions de dioxines ne sont pas contrôlées comme elles devraient l’être

Une étude de l’ONG Toxicowatch a mis en évidence que les appareils de contrôle de dioxines émises par l’incinérateur, censés fonctionner 24h/24, n’auraient pas effectué de prélèvements pendant prè[...]