10 avril 2018
Laura Chatel

Les emballages plastique ne permettent pas de lutter contre le gaspillage alimentaire

Une étude inédite publiée par les Amis de la Terre Europe et Zero Waste Europe contredit l’idée reçue selon laquelle les emballages, et en particulier les emballages plastique, permettent de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Partager

Deux courbes en augmentation depuis les années 50

L’argument souvent avancé par le secteur de l’agroalimentaire pour justifier le recours à l’emballage plastique à usage unique est que ce dernier permettrait une meilleure conservation des produits, que ce soit pour la distribution ou chez les ménages. L’étude de Zero Waste Europe et des Amis de la Terre Europe montre pourtant qu’il n’est pas possible d’affirmer à ce jour que les emballages plastique permettent de réduire le gaspillage alimentaire. Bien au contraire, depuis les années 50, les déchets plastiques et le gaspillage alimentaire ont augmenté de manière concomitante. Les ménages européens jettent ainsi en moyenne 30 kg de plastique par an et 173 kg de denrées alimentaires.

Eurostat. Déchets générés par catégorie de déchets, dangerosité et activité de la NACE Rév. 2, [Dataset] 2017 30/08/2017 2/09/2017]

L’emballage plastique, une “habitude” problématique

Aujourd’hui, le plastique est le matériau le plus utilisé pour conditionner les aliments en Europe et représente 37% des aliments vendus. L’omniprésence de ces emballages au sein de notre système alimentaire pose de nombreux problèmes :

  • L’immense majorité des emballages plastique sont à usage unique et peu recyclables. Les taux de recyclage du plastique étant faibles au sein de l’Union Européenne (30%), ces emballages finissent en décharges ou en incinérateurs et représentent donc un gaspillage de ressources. Depuis 1950, 42% du plastique utilisé l’a été pour de l’emballage.
  • Ces emballages ont un impact écologique désastreux : le plastique représente 85% des déchets présents sur les plages.
  • L’utilisation massive du plastique pour le conditionnement alimentaire pose des questions de santé publique, avec une possibilité de migration des particules chimiques du plastique vers les aliments.

Le système de distribution dominant responsable d’un important gaspillage de ressources

Le rapport de Zero Waste Europe et les Amis de la Terre Europe met en évidence les véritables facteurs menant au gaspillage alimentaire. Les pratiques du système de distribution et de consommation dominant, qui a massivement recours à l’emballage plastique à usage unique, sont pointées du doigts. Ainsi :

  • Les normes esthétiques ou les standards imposés par l’industrie agroalimentaire et les distributeurs pour le conditionnement en emballage conduit à un gaspillage important d’aliments pourtant propres à la consommation.
  • Les emballages multi-packs et les formats imposés entraînent du gaspillage alimentaire en contraignant les consommateurs à acheter parfois plus que ce dont ils ont besoin.

Ce rapport démontre que, indépendamment du mode de conditionnement utilisé,  ce sont surtout les pratiques du secteur de l’agroalimentaire qui entraînent le gaspillage alimentaire : allongement des distances de transport, stratégies marketing agressives pour vendre plus de produits indépendamment du besoin du consommateur, baisse générale de la qualité des produits vendus…

Des recommandations pour réduire le gaspillage

Ainsi, la solution au gaspillage alimentaire se trouve plutôt dans la remise à plat de notre système alimentaire que dans les emballages plastique.

Les politiques visant à promouvoir une alimentation locale et de qualité et les objectifs de réduction de la consommation de plastique sont donc complémentaires et peuvent même se renforcer mutuellement : le développement de circuits d’approvisionnement plus courts, la promotion des alternatives zéro déchet ou réutilisables dans nos modes de vie, l’éducation au goût et à la cuisine sont autant de pistes qui peuvent permettre de réconcilier lutte contre le gaspillage alimentaire et zéro emballage !

06 février 2019

Zero Waste France recrute !

Nous recherchons un profil de chargé.e de mission plaidoyer pour un CDD de 6 mois.

04 février 2019

Zero Waste France soutient l’appel pour une Constitution écologique afin de pérenniser le principe de non-régression

L'inscription du principe de non-régression dans la Constitution, qui empêcherait le Parlement de revoir les ambitions environnementales à la baisse, serait un véritable progrès du droit.

01 février 2019

Les ONG appellent les parlementaires à ne pas reculer face à la pollution plastique

A l’occasion de la première lecture du projet de Loi Pacte, les sénateurs ont adopté un amendement qui revient sur les mesures de lutte contre la pollution plastique adoptées dans la loi EGalim. S[...]

24 janvier 2019

Avancée inédite dans la lutte contre le jetable, à Berkeley (Etats-Unis)

Cette nuit, le Conseil municipal de Berkeley a voté à l’unanimité une délibération visant à limiter les récipients jetables, aujourd’hui massivement utilisés pour la vente à emporter.

22 janvier 2019

Le Conseil d’État rejette le recours des industriels contre le décret interdisant la vaisselle jetable

Le Conseil d'État rappelle que la priorité est à la prévention et à la réduction de la production des déchets : une décision prometteuse confirmant la marge de manœuvre laissée aux pouvoirs législ[...]

10 janvier 2019

« Les Héros du Zéro Déchet » : un guide pour les enfants

Un livret pédagogique pour sensibiliser les enfants à la pollution des déchets et les embarquer dans l'aventure du zéro déchet !

04 janvier 2019

Isséane : ce qui se cache derrière la vitrine française de l’incinération

Visitée par de nombreuses délégations françaises et étrangères, l'usine "Isséane" est présentée comme un modèle de gestion des déchets. En voici un décryptage des principaux éléments de langage.[...]

04 janvier 2019

Isséane : what’s hidden behind the French showcase of incineration

Visited by many French and foreign delegations, the "Isséane" plant is presented as a model of waste management. Here is a decryption of its mains language elements.

à la une
02 janvier 2019

En 2019, le Défi « Rien de neuf » passe à l’échelle

Objectif : 100 000 personnes qui s'engagent à acheter le moins d'objets neufs possible pendant un an !

22 décembre 2018

Loi de finances 2019 : la réforme de la fiscalité des décharges et des incinérateurs est adoptée

Portée par Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2017, actée dans la feuille de route pour l'économie circulaire en avril 2018, la réforme de la taxe générale sur les activités polluantes ([...]