Des citoyens de 46 pays vont documenter la pollution plastique

Le mouvement international Break Free From Plastic appelle à documenter les opérations de collecte de déchets organisées le 15 septembre pour identifier les marques dont les produits se retrouvent dans la nature. L’objectif : interpeller les principales entreprises responsables de cette prolifération de plastique dans l'environnement.

Partager

Mettre l’accent sur la responsabilité des entreprises

Break Free From Plastic, le mouvement international de lutte contre les pollutions liées au plastique, dont fait partie Zero Waste France, appelle à aller plus loin dans les opérations de collecte de déchets sauvages, en réalisant des “brand audits”, c’est-à-dire en identifiant les marques de ces déchets trouvés dans la nature. Le principe : identifier les grandes entreprises responsables de cette pollution plastique et les interpeller publiquement.

Quelques 150 opérations de collecte avec identification des marques sont donc organisées du 9 au 15 septembre 2018, dans 46 pays. Sous la bannière de #breakfreefromplastic, des citoyens réuniront des données chiffrées sur la pollution des déchets plastiques à travers le monde. Un rapport sera ensuite réalisé par le mouvement international pour interpeller les grandes entreprises sur leur responsabilité dans cette pollution.

Les grandes entreprises ne peuvent plus nier leur rôle dans la crise des pollutions liées au plastique, et en rendre en permanence responsables les consommateurs”, précise Von Hernandez, coordinateur international du mouvement Break free from plastic, pour qui la présence des marques sur ces déchets est une preuve indéniable de leur responsabilité.

Comment participer à cette identification des marques ?

A l’occasion des collectes organisées partout dans le monde le 15 septembre 2018 lors du World Clean Up Day, chaque citoyen peut organiser une identification des marques, et la faire référencer sur le site web de Break free from plastic. Le mouvement international propose d’ailleurs une méthodologie simple pour organiser un “brand audit” :

  1. Anticiper le devenir des déchets collectés (recyclage, compostage…) et prévoir où les déposer une fois la collecte réalisée !
  2. Penser au matériel : gants de protection, sacs pour la collecte, formulaires pour la récolte des données.
  3. Définir une zone précise de collecte, selon le nombre de participants.
  4. Planifier la récolte de données : soit par marque, soit par type de déchets.
  5. Télécharger le formulaire de récolte des données proposé par Break free from plastic, et le transmettre aux participants.
  6. Faire la collecte des déchets !
  7. Partager des photos des déchets plastiques comportant des marques ou fabricants visibles sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #breakfreefromplastic. Bien sûr, ne pas oublier de tagguer et d’interpeller directement les marques via ces réseaux sociaux !
  8. Nettoyer le site des déchets ramassés.
  9. Entrer les données récoltées sur le formulaire en ligne de Break free from plastic.
  10. Si vous en avez les moyens, vous pouvez également renvoyer les déchets collectés à leurs fabricants, en expliquant la démarche de l’identification des marques.

Liens vers les comptes du mouvement Break free from plastic :

16 avril 2019

La lutte contre la pollution plastique progresse aux îles Baléares

Face à la pollution plastique, le gouvernement des îles Baléares a adopté des objectifs ambitieux pour réduire les déchets de son territoire.

10 avril 2019

N’offrez plus de sacs en coton !

Haro sur le totebag ! Les offrir à l'occasion d'un événement, ou au sein de son entreprise est une fausse bonne idée. On vous explique pourquoi dans cet article, avec quelques idées pour faire aut[...]

27 mars 2019

Un rapport alerte sur les effets nocifs du plastique sur la santé tout au long de son cycle de vie

Dans un rapport publié en février 2019, le Center for International Environmental Law (CIEL) alerte sur l'impact sanitaire du plastique.

25 mars 2019

Deux recours déposés contre le projet de reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris 13

Zero Waste France et le Collectif 3R ont déposé, aux côtés d’habitants, deux recours contre la première phase du projet porté par le Syctom (agence métropolitaine des déchets ménagers), qui met en[...]

20 mars 2019

Zero Waste France présente son rapport d’activité 2018

Découvrez l'association Zero Waste France à travers les grands projets et actions qu'elle a menés en 2018.

13 mars 2019

La réponse de Zero Waste France au « Grand Défi » lancé par le Syctom

Nous publions le courrier adressé à M. Jacques Gautier, président du Syctom, en réponse à son invitation à participer à la démarche "Grand Défi"

07 mars 2019

Zéro déchet : le service des clients dans leurs contenants réutilisables progresse

Emblématique du mode de vie zéro déchet, la geste consistant à demander à son commerçant d'être servi dans son emballage personnel réutilisable progresse.

07 mars 2019

Zéro déchet : le service des clients dans leurs contenants réutilisables progresse

A Paris, le 7 mars 2019 - Emblématique du mode de vie zéro déchet, le geste consistant à demander à son commerçant d'être servi dans son emballage personnel réutilisable progresse !

07 mars 2019

Plainte STOP PUB contre Intermarché et Pizza Hut : classement sans suite avec rappel à la loi

Le 30 août 2018, Zero Waste France et Zéro Déchet Strasbourg portaient plainte contre deux établissements strasbourgeois d'Intermarché et Pizza Hut, pour non-respect du STOP PUB. Six mois après ce[...]

21 février 2019

Pacte national sur les emballages plastiques : les associations rappellent l’urgence de mesures politiques contraignantes

Le Ministère de l’environnement et plusieurs entreprises volontaires signent ce jour un Pacte national sur les emballages plastiques.