Des citoyens de 46 pays vont documenter la pollution plastique

Le mouvement international Break Free From Plastic appelle à documenter les opérations de collecte de déchets organisées le 15 septembre pour identifier les marques dont les produits se retrouvent dans la nature. L’objectif : interpeller les principales entreprises responsables de cette prolifération de plastique dans l'environnement.

Partage

Mettre l’accent sur la responsabilité des entreprises

Break Free From Plastic, le mouvement international de lutte contre les pollutions liées au plastique, dont fait partie Zero Waste France, appelle à aller plus loin dans les opérations de collecte de déchets sauvages, en réalisant des “brand audits”, c’est-à-dire en identifiant les marques de ces déchets trouvés dans la nature. Le principe : identifier les grandes entreprises responsables de cette pollution plastique et les interpeller publiquement.

Quelques 150 opérations de collecte avec identification des marques sont donc organisées du 9 au 15 septembre 2018, dans 46 pays. Sous la bannière de #breakfreefromplastic, des citoyens réuniront des données chiffrées sur la pollution des déchets plastiques à travers le monde. Un rapport sera ensuite réalisé par le mouvement international pour interpeller les grandes entreprises sur leur responsabilité dans cette pollution.

Les grandes entreprises ne peuvent plus nier leur rôle dans la crise des pollutions liées au plastique, et en rendre en permanence responsables les consommateurs”, précise Von Hernandez, coordinateur international du mouvement Break free from plastic, pour qui la présence des marques sur ces déchets est une preuve indéniable de leur responsabilité.

Comment participer à cette identification des marques ?

A l’occasion des collectes organisées partout dans le monde le 15 septembre 2018 lors du World Clean Up Day, chaque citoyen peut organiser une identification des marques, et la faire référencer sur le site web de Break free from plastic. Le mouvement international propose d’ailleurs une méthodologie simple pour organiser un “brand audit” :

  1. Anticiper le devenir des déchets collectés (recyclage, compostage…) et prévoir où les déposer une fois la collecte réalisée !
  2. Penser au matériel : gants de protection, sacs pour la collecte, formulaires pour la récolte des données.
  3. Définir une zone précise de collecte, selon le nombre de participants.
  4. Planifier la récolte de données : soit par marque, soit par type de déchets.
  5. Télécharger le formulaire de récolte des données proposé par Break free from plastic, et le transmettre aux participants.
  6. Faire la collecte des déchets !
  7. Partager des photos des déchets plastiques comportant des marques ou fabricants visibles sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #breakfreefromplastic. Bien sûr, ne pas oublier de tagguer et d’interpeller directement les marques via ces réseaux sociaux !
  8. Nettoyer le site des déchets ramassés.
  9. Entrer les données récoltées sur le formulaire en ligne de Break free from plastic.
  10. Si vous en avez les moyens, vous pouvez également renvoyer les déchets collectés à leurs fabricants, en expliquant la démarche de l’identification des marques.

Liens vers les comptes du mouvement Break free from plastic :

Actualités

à la une
11 septembre 2018

Le Cash Investigation sur le plastique en 6 points clés

CASH Investigation révèle, ce mardi 11 septembre, le résultat d’une enquête menée durant plus d’un an par Sandrine Rigaud. Zero Waste France vous en livre une analyse, et des pistes pour aller plu[...]

18 septembre 2018

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Nous créons un poste (CDI) dédié aux relations avec les adhérent·e·s et proposons une mission de service civique pour un projet de terrain sur le thème de la consigne.

14 septembre 2018

Interdiction des contenants plastiques dans les cantines : C’est voté !

Dans le cadre du vote de la loi faisant suite aux Etats généraux de l'alimentation, l'Assemblée nationale a adopté un amendement interdisant l'utilisation de contenants en plastique dans les canti[...]

12 septembre 2018

Projet de plan régional déchets en Normandie : avis défavorable faute de précision suffisante

Premier projet de plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) soumis à une enquête publique, le projet normand vient d'essuyer un avis défavorable de la commission d'enquête publ[...]

12 septembre 2018

Zero Waste France interpelle l’Etat à propos de CITEO

Dans un courrier adressé au Ministère de l’environnement, Zero Waste France demande à l’Etat de rappeler CITEO à ses obligations en matière de réduction des déchets et souhaite qu’un audit indépen[...]

05 septembre 2018

STOP PUB : un courrier pour le faire respecter

Vous recevez des publicités non-sollicitées alors que votre boîte aux lettres dispose d'un autocollant STOP PUB ? Interpellez les enseignes qui ne respectent pas la loi.

30 août 2018

STOP PUB : Zero Waste France porte plainte contre des franchises d’Intermarché et Pizza Hut

C'est la première fois qu'une plainte est déposée par des associations pour faire respecter l'autocollant STOP PUB.

29 août 2018

Obtenir un autocollant Stop pub

Vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte aux lettres ? Faites-le savoir !

24 août 2018

#1 – Peut-on “nettoyer la planète en 1 jour” ?

Le 15 septembre 2018 se déroulera une grande opération de collecte de déchets abandonnés dans la nature, le World CleanUp Day. Zero Waste France publie à cette occasion une série de quatre artic[...]

24 août 2018

#2 – Déchets plastiques : comment agir ?

Le 15 septembre 2018 se déroulera une grande opération de collecte de déchets abandonnés dans la nature, le World CleanUp Day. Zero Waste France publie à cette occasion une série de quatre articl[...]