22 janvier 2015
Thibault Turchet

Décharge de Nonant-le-Pin : GDE reconnait les faits mais obtient la relaxe

Paris, le 22 janvier 2015 - C'est un choc : la Cour d’appel de Caen a prononcé ce jour la relaxe de la SA GDE, initiatrice et exploitante d’une décharge située à Nonant-le-Pin, destinée à accueillir chaque année quelques 90 000 tonnes de résidus de broyats automobiles et 60 000 tonnes de déchets industriels banals.

Partager

En deux jours seulement d’exploitation fin 2013, GDE avait pourtant déjà méconnu son arrêté d’autorisation en déversant illégalement des déchets pneumatiques. C’est pourquoi le 13 mai 2014 le Tribunal correctionnel d’Argentan l’avait condamné à fermer définitivement l’installation.

“Nous sommes profondément étonnés de lire dans l’arrêt de la Cour d’appel que “la SA GDE reconnaît la matérialité des faits, tout en affirmant que, aujourd’hui, tout cela est du passé puisqu’elle a respecté la mise en demeure préfectorale dès qu’elle a pu accéder à son site”, explique Thibault Turchet, juriste de Zero Waste France. “Bien sûr, nous avons décidé de nous pourvoir en cassation contre cette décision et restons plus que jamais mobilisés contre ce projet démesuré et dangereux, situé au cœur d’une région fragile et qui s’inscrit à contre-courant des objectifs européens de valorisation des véhicules hors d’usage”.

Zero Waste France souligne enfin que plusieurs procédures sont encore en cours, notamment des expertises tenant aux risques de pollution des eaux, des recours devant la juridiction administrative, et une plainte pénale devant le parquet financier national introduite après la diffusion du reportage “Pièce à conviction : déchets, scandales et gros profits“.

10 mai 2020

Déconfinement : le recours massif au jetable ne doit pas être l’unique proposition

Nous appelons à débattre de l'impact environnemental des mesures prises dans le cadre du déconfinement.

05 mai 2020

Deux nouveaux recrutements !

Ça bouge dans l'équipe de Zero Waste France ! Dans le cadre de remplacements, un poste de responsable plaidoyer et un poste de directeur/directrice sont ouverts.

à la une
30 avril 2020

L’équipe de Zero Waste France grandit et se renouvelle

Il y a du mouvement dans l'équipe de Zero Waste France ! Flore Berlingen, directrice de l'association, vous explique "qui fait quoi" et dévoile deux nouveaux recrutements...

23 avril 2020

Le MEDEF s’attaque à la loi anti-gaspillage

Les travaux sur les décrets d’application de la loi étant d’ores et déjà rallongés, Zero Waste France s’inquiète de la demande de report supplémentaire portée par le MEDEF. Les premières dispositi[...]

16 avril 2020

Crise sanitaire et (zéro) déchet : questions – réponses

Peut-on continuer à mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage pendant le confinement ? Y'a-t-il des pratiques à éviter ?

à la une
15 avril 2020

Le lobby du plastique profite de l’épidémie pour chercher un nouvel élan

Samedi 12 avril, le journal Le Monde publiait une enquête explicitant les stratégies du lobby du plastique pour tenter un retour en force à la faveur de la crise sanitaire. Il est vrai que ces der[...]

25 mars 2020

Réseau Zero Waste France : la barre des 100 groupes locaux dépassée !

Le développement exponentiel du réseau des groupes locaux Zero Waste France et de leurs actions ces derniers mois témoigne de l’intérêt grandissant des citoyens pour la démarche zéro déchet. Retou[...]

04 mars 2020

Municipales : notre analyse des programmes des candidats de 10 villes clés sur le tri des biodéchets

Zero Waste France a analysé le contenu des programmes des principaux candidats à la ville cœur des 10 métropoles françaises les plus émettrices de gaz à effet de serre (Paris, Marseille, Lyon, Lil[...]

01 mars 2020

Recrutement d’un·e chargé·e ou responsable des affaires juridiques chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement, Zero Waste France recrute un·e chargé·e ou responsables (selon niveau d'expérience) des affaires juridiques en CDI.

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]