18 juin 2019
Laura Chatel

Consigne : n’oublions pas le verre !

Alors qu'un comité de pilotage pour la mise en oeuvre de la consigne est lancé à Strasbourg, Zero Waste France rappelle l'importance de donner la priorité aux dispositifs de réutilisation des emballages, et donc de la consigne sur les bouteilles en verre.

Partager

Alors que le gouvernement lance mercredi un comité de pilotage pour la mise en oeuvre de la consigne, Zero Waste France et Zéro Déchet Strasbourg saluent l’ouverture d’un débat sur le sujet, mais appellent à inclure également dans les objectifs du dispositif le développement de la réutilisation des emballages, et donc de la consigne sur les bouteilles en verre, qui sont les plus susceptibles d’être lavées et re-remplies. Le lancement de ce comité dans la capitale alsacienne, qui a su maintenir un système de consigne pour réutilisation des bouteilles en verre unique en France, est un signal positif.

La consigne, un outil pour réduire les emballages jetables

La consigne désigne le montant payé par le consommateur au moment de l’achat d’un produit, montant qui lui sera remis si il ramène l’emballage vide en magasin. Le dispositif peut avoir différents objectifs et être mis en place sur différents types d’emballages. A l’heure actuelle, les communications ministérielles se sont cependant concentrées sur les bouteilles en plastique et les canettes métalliques. Le verre, qui présente l’avantage de pouvoir être lavé et re-rempli de nombreuses fois (20 à 50 fois dans les applications industrielles) n’est malheureusement pas évoqué.

La consigne sur le verre permet pourtant le réemploi après lavage des bouteilles, encore plus intéressant d’un point de vue environnemental que le recyclage (impact climatique réduit de 70 % par rapport au verre recyclé [1], et de 10 % par rapport au plastique PET à distance de transport équivalente [2]). Le réemploi est également intéressant sur le plan économique (les produits consignés en Alsace sont vendus en moyenne entre 10 et 25% moins cher que leur équivalent en plastique à usage unique [3]). C’est d’ailleurs bien cette consigne dans son acception “traditionnelle” (pour réemploi des emballages en verre) que les citoyens soutiennent régulièrement dans les sondages d’opinion [4], ou via des pétitions.

L’Allemagne et l’Alsace, un exemple à suivre en matière de réutilisation des emballages

Lors de son déplacement, Brune Poirson se rendra par ailleurs en Allemagne pour visiter un dispositif de consigne dans un supermarché. L’Allemagne a pris, dès l’introduction du système de consigne obligatoire en 2003, le parti de favoriser à la fois la progression des taux de recyclage et la réutilisation des bouteilles. La consigne s’applique ainsi sur les bouteilles en plastique mais également sur les bouteilles en verre, un quota national de réutilisation des emballages a été fixé, et un logo sur l’emballage indique si celui-ci est à usage unique ou réutilisable. Grâce à ces mesures, le pays a su enrayer le passage du verre réutilisable au plastique jetable pour les emballages : 43% des emballages de boisson sur le marché allemand sont lavés et remplis de nouveau plutôt que jetés.

En Alsace aussi, la consigne pour réutilisation sur les bouteilles en verre a perduré, situation unique en France. Ce sont au total plus de 25 millions de bouteilles en verre (bières, limonades, jus, eau…) qui sont vendues consignées chaque année en Alsace. Afin d’accompagner une demande de nouveau en croissance, les acteurs locaux de la consigne pour réemploi se sont fédérés au sein du réseau Alsace Consigne. Ce réseau souhaite notamment mettre en avant la dimension régionale et populaire de la consigne en facilitant sa pratique.

A l’échelle nationale, l’ADEME et CITEO se sont associés pour lancer un appel à manifestation d’intérêt visant à soutenir des projets de consigne pour réemploi des emballages en verre. Les projets sont à présenter d’ici le 30 juin : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/REEMPLOI2019-82

[1] Source Ademe 2018

[2] Etude Carola 2018

[3] Source : Alsace consigne

[4] 88 % de la population trouvent utile de disposer de produits consignés en magasin. Source : ADEME 2018

22 septembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

15 septembre 2022

Quand les citoyen·nes font bouger les politiques locales

Les citoyen·nes, mobilisé·es au sein des groupes locaux, s’unissent pour laisser une autre empreinte dans la vie démocratique française au niveau local en matière de prévention des déchets et de l[...]

05 septembre 2022

Quiz du zéro déchet : testez vos connaissances !

À l'occasion de son 25ème anniversaire, Zero Waste France propose un quiz en ligne sur le zéro déchet. Jouez et tentez de gagner en avant première le nouveau livre de l'association.

30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]