17 mai 2019
Capucine

Le Conseil Constitutionnel invalide les mesures relatives au plastique de la loi PACTE

Le jeudi 16 mai 2019, le Conseil Constitutionnel a invalidé les mesures relatives au plastique dans la loi PACTE.

Partager

Lors des différentes lectures de la loi PACTE, les sénateurs avaient adopté un amendement visant à préciser, retarder voire supprimer certaines interdictions de produits plastiques prévues dans la loi EGAlim, adoptée en 2018.

Ainsi, la loi PACTE modifiait la loi EGAlim sur trois points principaux :

–      L’interdiction de certains produits plastiques à usage unique était repoussée à 2021, au lieu de 2020, pour s’aligner avec le calendrier de la Directive européenne sur le plastique à usage unique. Les produits concernés étaient les suivants : pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, touillettes en plastique.

–      L’interdiction d’autres produits plastiques était tout simplement supprimée du texte. Les produits concernés étaient les suivants : plateaux-repas, pots de glace, saladiers, boîtes en plastique.

–      Les exceptions pour les bioplastiques étaient supprimées, et de nouvelles interdictions étaient prévues pour les contenants et gobelets en polystyrène expansé.

Ce jeudi 16 mai 2019, le Conseil Constitutionnel a invalidé l’article 17 de la loi PACTE, qui revenait sur ces interdictions.

Cette décision a été prise car l’article 17 a été considéré comme « ne présentant pas de lien, même indirect » avec les dispositions figurant dans le projet de loi initial. Il s’agit là d’un « cavalier législatif », lequel est contraire à la Constitution.

Avec cette décision, le texte en vigueur redevient donc la formulation adoptée dans la loi EGAlim. Ainsi, au plus tard en 2020, seront interdits les objets en plastique suivant : les coton-tiges, les gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine, les pailles, les couverts, les piques à steak, les couvercles à verre jetables, les plateaux-repas, les pots à glace, les saladiers, les boîtes et les touillettes.*

Il est cependant souhaitable qu’un décret d’application venant préciser ces mesures soit pris rapidement pour que ces interdictions soient réellement effectives et appliquées dès janvier 2020.

*Cela ne concerne pas les objets en plastique  compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées.

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.