23 septembre 2013
Louise Rieffel

Conférence environnementale : sur l’économie circulaire, le gouvernement tourne en rond

La 2ème conférence environnementale du quinquennat s’est déroulée les 20 et 21 septembre 2013. Le Cniid a participé à la table ronde sur l’économie circulaire en tant que membre du Réseau Action Climat (RAC), récemment entré au Conseil national pour la transition écologique (CNTE).

Partager

Dans un communiqué du 18 septembre, le Cniid, les Amis de la Terre, le RAC, la Fondation Nicolas Hulot, Agir pour l’environnement et France libertés – Fondation Danielle Mitterrand ont présenté 24 propositions pour une économie vraiment circulaire, mettant en avant l’importance d’agir très en amont sur la sobriété de nos modes de production et de consommation, d’allonger la durée de vie et d’usage de nos produits et d’engager la France dans une politique ambitieuse de tri à la source et de valorisation optimale des déchets organiques.

Ces propositions ont été portées à la connaissance des trois ministres présents à la table ronde économie circulaire : Philippe Martin (ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie), Arnaud Montebourg (ministre du Redressement productif) et Benoit Hamon (Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation) durant 8 heures d’échanges sur l’économie circulaire qui ont rassemblé plus de 70 participants.

La « Deuxième feuille de route pour la transition écologique », publiée le 27 septembre, reprend ce que le gouvernement a retenu de ces échanges… à savoir pas grand chose ! Là où nous attendions de la cohérence entre la richesse des échanges, la volonté politique affichée de mettre en œuvre l’économie circulaire et les engagements à prendre notamment sur la consigne pour réutilisation et le tri à la source des déchets organiques, il en ressort seulement des affirmations vides de sens et d’opérationnalité : « Dans les cas pertinents, des systèmes de consigne seront déployés » et « Une attention particulière sera portée aux déchets organiques et la fixation d’une ambition sur la collecte séparée des biodéchets, en fonction des retours d’expérience des collectivités qui l’ont mise en place ».

Face au manque de mesures concrètes et ambitieuses de la feuille de route, partagé également sur les autres tables-rondes, les associations de protection de l’environnement siégeant au CNTE ont demandé sa révision. Le ministère de l’Ecologie prévoit d’y consacrer deux heures prochainement… on est loin du compte !

20 juillet 2022

Offre d’emploi – CDI – Responsable Administratif·ve et Financier·e

Dans le cadre d'un remplacement, Zero Waste France cherche son/sa prochain·e Responsable Administratif·ve et Financier·e pour le mois de décembre 2022.

à la une
30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

29 juin 2022

2 nouvelles missions en service civique !

Vous cherchez une mission en service civique ? Rejoignez notre équipe pour nous aider à faire avancer la démarche zéro déchet, zéro gaspillage et à faire grandir notre mouvement !

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]