Club de Rome : « le climat et l’emploi, grands gagnants de l’économie circulaire »

Quarante-trois ans après le rapport “Halte à la croissance?” (Limits to Growth?), le Club de Rome, think tank international, publie cet été un rapport sur les bénéfices de la mise en place d’une économie circulaire en Europe.

Newsletter
Partager

Une première étude sur le cas de la Suède a été rendue public en avril, puis les économies danoise et espagnole seront analysées dans la version finale du rapport à paraître en juin/juillet. Ce rapport intermédiaire concernant le cas suédois apporte la preuve qu‘un découplage réel (ndlr la capacité d’une économie à croître sans augmenter automatiquement l’utilisation d’énergie, de ressources et donc globalement la pression environnementale) est une opportunité pour la société et les entreprises notamment en termes de lutte contre les changements climatiques et d’emploi.

Une réduction de 70% les émissions de GES suédoises

La conclusion du rapport intermédiaire est sans appel : en 2030, si les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et l’efficacité de l’utilisation des matières étaient augmentées significativement, les émissions de GES (Gazs à Effet de Serre) de la Suède pourraient être réduites de 70%, plus de 100 000 emplois seraient créés et 3 points de PIB gagnés. La stratégie d’utilisation efficace des matières, qui passe notamment par la prévention des déchets et des gaspillages et la maximisation de la réutilisation et du recyclage, entraînerait   à  elle  seule  une  réduction  de  10%  des émissions de GES, la création de  50 000 emplois et plus de 2 points de croissance. Fort de ces résultats, dans le contexte actuel d’urgence climatique et de crise économique, le club de Rome invite l’UE et ses Etats membres à faire de l’économie circulaire un élément essentiel des politiques de lutte contre le changement climatique, et ce, avant même la conférence sur le climat de Paris.

Des nécessaires stratégies de lutte contre le changement climatique holistes et volontaires

Pourtant, les politiques qui promeuvent réellement l’économie circulaire sont rares. Les auteurs déplorent cette situation dont l’illustration la plus récente est le retrait du “paquet économie circulaire” par la Commission Juncker. Le Club de Rome dénonce également le caractère sectoriel des politiques climatiques actuelles qui restent centrées sur l’utilisation d’énergie et négligent la question de l’utilisation des ressources malgré ses bénéfices climatiques évidents”. Il plaide pour l’élaboration de stratégies de limitation du changement climatique “holistes” qui intégreraient l’efficacité matière comme un élément clé.

Un besoin urgent de réformes structurelles… sans recourir à l’incinération

Force est de constater que les efforts accomplis ces dernières années pour améliorer notre gestion des ressources n’ont pas été suffisants. Les auteurs préconisent donc de renforcer les mesures existantes (objectifs chiffrés de recyclage, directive éco-conception, système d’échange des émissions de carbone) et de mener des réformes ambitieuses sur le long terme : objectifs spécifiques d’efficacité pour certaines matières, réforme du système de taxation et investissements ciblés. Enfin, alors que l’incinération des déchets est souvent présentée à tort comme une énergie renouvelable, le Club de Rome ne suit pas cette mode. Il insiste sur la nécessité de donner la priorité à une valorisation de la matière et invite les États à limiter et/ou à taxer l’incinération de déchets. Anders Wijkman, co-président du Club de Rome, déclarait à ce sujet que si “réduire la mise en décharge est une priorité en Europe, l’échanger contre une expansion rapide de l’incinération n’est pas une solution”.

Actualités

à la une
11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

06 juin 2024

Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que [...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]