23 décembre 2015
Laura Chatel

Changements des équipements TNT: un joyeux noël, et surtout, des déchets!

Paris, le 23 décembre 2015 - Le changement de format de la TNT dans la nuit du 4 au 5 avril 2016 rendra obsolètes 6,3 millions de postes de télévision. Zero Waste France et HOP (Halte à l'Obsolescence programmée) dénoncent cette opération de remplacement dont le bilan pourrait s'avérer très négatif en termes de gestion des déchets.

Newsletter
Partager

Dans la nuit du 4 au 5 avril 2016, la télévision numérique terrestre (TNT) passera à un nouveau format d’image haute définition[1], rendant obsolètes près de 6,3 millions de postes de télévision[2] dans les 57% de foyers français qui passent encore par une antenne. Seule solution : changer de téléviseur ou s’équiper d’un adaptateur (de la taille d’un décodeur).

Zero Waste France et Halte à l’obsolescence programmée (HOP) dénoncent la quantité considérable de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et le gaspillage de ressources naturelles que constitue cette opération.

Ce sont en effet 6,3 millions de téléviseurs et tous les anciens décodeurs TNT dont on va provoquer l’obsolescence, pour satisfaire les opérateurs mobiles désireux de récupérer plus de fréquences hertzienne pour le très haut débit mobile.

Hasard du calendrier, ou stratégie pour stimuler la consommation avant les fêtes, la communication gouvernementale a démarré il y a quelques semaines. Une véritable aubaine pour les distributeurs d’électroménager qui recommandent de s’équiper d’un adaptateur (pour environ 25€) mais aussi et surtout d’acheter un nouveau téléviseur.

Réactions

« Aucune consultation préalable des associations de consommateurs et de protection de l’environnement n’a eu lieu et aucune sensibilisation n’est réalisée auprès des téléspectateurs sur la fin de vie de leur équipement actuel » déplore Laetitia Vasseur, présidente d’Halte à l’obsolescence programmée (HOP).

Pour Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France, « il est regrettable que le gouvernement ne mette pas en cohérence sa politique numérique et sa politique en faveur de l’économie circulaire et autorise un gaspillage de ressources naturelles pareil« .

Il est certain que d’autres options auraient pu être envisagées pour éviter un tel gaspillage, et notamment la possibilité de faire évoluer les appareils existants plutôt que de les mettre aux rebuts.

Zero Waste France et HOP demandent au gouvernement de fournir des explications sur ce choix et de mettre en oeuvre immédiatement une campagne de sensibilisation des spectateurs à la fin de vie de leurs équipements, pour permettre à minima leur recyclage dans de bonnes conditions.

[1] codec MPEG 2 à codec MPEG 4
[2]  Tout ceux d’avant 2009 et une partie de ceux vendus sur la période 2009-2012 (source : ANFR).

Actualités

17 juin 2024

Recyclage du polystyrène : une « impasse » pour Zero Waste France

Une enquête du Monde et Franceinfo indique que le gouvernement a investi des centaines de millions d’euros, sans succès, pour développer le recyclage du polystyrène. Zero Waste France demande le m[...]

à la une
11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

06 juin 2024

Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que [...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]