Bouteilles non recyclables : Zero Waste France interpelle les marques bio

Certaines marques bio utilisent des bouteilles de lait non recyclables. Interpellons les pour leur rappeler que le respect de l'environnement passe aussi par la question des emballages.

Partager

Rejoignez la campagne!

Sauvons le tri!

Il y a quelques semaines, Zero Waste France lançait une mobilisation pour dénoncer l’arrivée dans les rayons de supermarchés de nouvelles bouteilles de lait… non recyclables ! Plus légères, plus brillantes et sans opercule en aluminium, ces nouvelles bouteilles sont fabriquées à base de plastique “PET opaque”, un type de plastique qui ne se recycle pas et qui vient perturber le recyclage des autres bouteilles.

En quelques semaines, la mobilisation a grandi, entraînant une réaction de Ségolène Royal. La Ministre a demandé l’application d’un malus qui rendrait ces bouteilles plus coûteuses que leur homologues recyclables et empêcherait donc leur développement. Par ailleurs, l’association UFC Que Choisir rejoint la mobilisation en lançant un appel au boycott auprès des consommateurs.

Face à cette mobilisation, les marques responsables de la situation refusent obstinément d’abandonner ces nouvelles bouteilles et font même front commun contre les propositions du ministère. Parmi elles, des acteurs inattendus : les marques de lait BIO telles Grandeur Nature, Bonneterre, Naturalia ou Lait Plaisir, vendues principalement en épicerie bio et qui mettent pourtant en avant leur engagement environnemental.

Plusieurs consommateurs surpris de ce choix ont interpellés ces marques et nous ont fait part de leurs réponses, dans lesquelles ont retrouve les mêmes arguments que ceux des autres géants du secteur. Nous ne pouvions pas laisser passer ces contre-vérités :

1 – “Le PET opaque serait recyclable s’il ne représente pas plus de 15% du  flux de bouteilles à recycler

Non, le PET opaque n’est pas recyclable. Il peut uniquement être dilué dans un flux de bouteilles en PET foncé s’il est en faible proportion. Cette opération baisse la qualité du flux recyclé et n’est parfois plus possible car le seuil fatidique des 15% est en moyenne déjà atteint en France.

2 – “L’impact environnemental de ces nouvelles bouteilles serait même positif !

Aucune étude (encore moins indépendante!) n’a démontré à ce jour que l’impact environnemental de cette nouvelle bouteille, plus légère mais non recyclable, était plus faible que son homologue recyclable. Et pour cause, ces bouteilles qui se substituent à des matériaux jusque là recyclés ont pour destination la décharge ou l’incinération, deux modes de traitement des déchets fortement polluants.

La réaction des marques bio est révélatrice : aujourd’hui, ces entreprises considèrent que leur responsabilité environnementale tient uniquement aux produits qu’elles vendent, et non aux emballages (jetables) dans lesquels ils sont conditionnés. En bout de chaîne, ce sont pourtant des milliers de tonnes de déchets qu’il faut gérer.

Les marques bio se positionnent aujourd’hui comme leaders dans le domaine de la consommation responsable. C’est pourquoi nous les appelons, dans des courriers envoyés ce jour à Lait PlaisirGrandeur NatureBonneterre et Naturalia, à montrer l’exemple en matière d’emballages en renonçant à l’usage du PET opaque pour leurs bouteilles de lait UHT.

Pour soutenir cette action et mettre les marques bio face à leurs responsabilités.

22 septembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

15 septembre 2022

Quand les citoyen·nes font bouger les politiques locales

Les citoyen·nes, mobilisé·es au sein des groupes locaux, s’unissent pour laisser une autre empreinte dans la vie démocratique française au niveau local en matière de prévention des déchets et de l[...]

05 septembre 2022

Quiz du zéro déchet : testez vos connaissances !

À l'occasion de son 25ème anniversaire, Zero Waste France propose un quiz en ligne sur le zéro déchet. Jouez et tentez de gagner en avant première le nouveau livre de l'association.

30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]