La Bourse décollage Zero Waste

La Bourse décollage Zero Waste permet de donner un coup de pouce aux petits entrepreneurs qui veulent développer leurs projets de réduction ou valorisation des déchets et qui sont confrontés à des difficultés économiques ou techniques.

Partager

Nous lançons en 2015 cette Bourse décollage Zero Waste dans le but de soutenir le développement des activités d’avenir pour une société zéro gaspillage, zéro déchet. Ces micro bourses (entre 500 et 5000 euros) sont destinées aux porteurs de projets qui ont besoin de petites sommes récupérables rapidement pour débloquer un frein à l’avancée de leur projet de réduction ou de valorisation de déchets. Exemples de déchets à réduire et valoriser : déchets organiques, emballages, équipements électriques électroniques, textiles sanitaires (couches, protections hygiéniques, essuie-tout, lingettes, …), etc.

Pourquoi un tel dispositif ?

  • Des freins surmontables avec le bon soutien

Les porteurs de projets que nous rencontrons sont généralement en phase de développement auto-financée. Ils sont parfois bloqués (dans leur installation ou dans leur recherche de financeurs) par l’impossibilité de réaliser de petits investissements de recherche et développement qui permettraient de valider leur produit/offre.

  • Le besoin d’un interlocuteur spécialiste

Ces différents services sont une brique essentielle de la démarche Zero Waste. Encore faut-il que les citoyens et les professionnels puissent y avoir accès, ce qui est encore loin d’être le cas. Les porteurs de projets se heurtent à de multiples difficultés, techniques et économiques. Les structures d’appui au développement économique (type boutiques de gestion, accompagnement à la création d’entreprises) sont nombreuses, mais ne disposent pas de la connaissance sectorielle (réglementation, acteurs innovants, retours d’expériences) dont les porteurs de projet ont également besoin et pour laquelle ils se tournent vers nous.

Comment les bourses sont-elles attribuées ?

  • Adapté aux besoins des porteurs de projets

Afin de répondre à la réalité du quotidien des porteurs de projets, nous avons mis en place un process de sélection rapide (réponse sous un mois) et léger (formulaire en ligne). Des attributions auront lieu en continu pour intervenir au moment du besoin. Enfin, c’est un examen plutôt qu’un concours pour éviter la mise en compétition des dossiers (si les critères sont remplis, la bourse est attribuée).

  • Des micro bourses pour débloquer des freins techniques

Les sommes attribuées sont entre 500 et 5000 euros pour financer une étude ou un prototype. Les résultats sont open source afin de favoriser le déploiement des solutions, leur diffusion la plus large possible. C’est une condition sine qua none à l’attribution d’une bourse.

  •  L’expertise et les contacts de Zero Waste pour soutenir le projet

Les lauréats bénéficient de l’accompagnement et de l’expertise de Zero Waste France ainsi que du réseau de l’association pour le développement de leur projet.

Les Mécènes qui rendent tout cela possible

Ce que ne finance pas la bourse

* L’investissement dans un véhicule ou dans l’achat de stock. Il s’agit de financer des projets qui ne trouvent pas de financement autre car c’est une innovation.

* La diffusion d’une activité qui fonctionne déjà, notamment via de la communication. Ces projets doivent être au stade de recherche et développement.

* Des actions de sensibilisation, celles-ci peuvent être soutenues par les collectivités (notamment régions ou communes) ainsi que l’Ademe.

Besoin d’une autre solution de financement ?

D’autres solutions existent pour les besoins qui ne sont pas éligibles à la “Bourse décollage Zero Waste”, notamment ceux qui sont supérieurs à 5 000 €. Par exemple, WE DO GOOD expérimente actuellement des mécanismes de financement participatif innovants spécifiques à la réduction des déchets, comme la redevance sur économies. Leur plateforme permet par ailleurs le financement de projets en avance sur chiffre d’affaires (royalties based crowdfunding), un mode de financement adapté à tous ceux qui ont besoin d’une levée de fonds dépassant les 10 000 €, ainsi que le financement de projets en don.

Actualités

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

à la une
04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]