01 juillet 2015
Pauline Debrabandere

Les associations citoyennes tenues à l’écart des Assises métropolitaines des déchets

Paris, le 1er juillet 2015 - A leur grand regret, les associations citoyennes n'auront pas accès aux "Assises métropolitaines des déchets " organisées par le Syctom le 2 juillet 2015.

Newsletter
Partager

Cette « rencontre-débat »[1] pourtant structurante pour les futures politiques de gestion de déchets de la Métropole du Grand Paris et les choix d’investissements qui seront réalisés dans les prochaines années se déroulera…  à huis clos.

Zero Waste France s’est tout d’abord étonné de cette décision, dans un courrier cosigné avec les associations franciliennes Collectif 3R et Arivem, appelant le président du Syctom Hervé Marseille à revenir sur sa décision, ce qu’il n’a pas fait.

« Nous ne demandons évidemment pas d’intervenir lors de cette rencontre, mais simplement de pouvoir assister aux débats, afin de mieux comprendre les perspectives envisagées par les élus pour le service public de gestion des déchets à l’échelle de la future Métropole du Grand Paris » souligne Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France.

Cette décision est d’autant plus étonnante que le Syctom s’est porté candidat à l’appel à projet « Territoires Zéro déchet, zéro gaspillage » lancé par le Ministère de l’environnement et l’Ademe, et affiche son intérêt [2] pour une démarche qui ne pourra bien évidemment pas se mettre en place sans la plus large participation des citoyens et des associations environnementales. Zero Waste France rappelle que les défis à relever seront de taille : pour un territoire qui trie moins de 20% de ses déchets à l’heure actuelle, il faut tout simplement inverser les statistiques pour rejoindre les pionniers européens en la matière (qui dépassent les 80% de collecte séparée !).

« Malgré cette première porte fermée, nous maintiendrons bien sûr nos efforts pour construire, avec les associations et entreprises locales et les élus qui le souhaitent, des propositions concrètes et ambitieuses pour le territoire du Syctom » conclue Flore Berlingen.

[1] Sur la page d’accueil de son site internet, le Syctom évoque pourtant « Des Assises, dans la dynamique de la COP 21, pour échanger et envisager de nouvelles collaborations dans un esprit de mutualisation des moyens, d’innovation énergétique et d’optimisation du service public de gestion des déchets ».

[2] Voir par exemple le Syctom mag n°47

Actualités

à la une
17 juillet 2024

JOP de Paris 2024 : faux départ pour le réemploi des emballages

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) ont été annoncés comme un immense événement “zéro déchet” et “zéro plastique à usage unique”, les modalités de distribution des boissons par le[...]

11 juillet 2024

Plastique : en Normandie, le projet de recyclage chimique Eastman suscite l’inquiétude

A Saint-Jean-de-Folleville (76), le projet Eastman pourrait être l'un des plus grands projets de recyclage chimique au monde. Problèmes : ce procédé n’a jamais fait ses preuves, ses impacts enviro[...]

26 juin 2024

Élections législatives : soutenir une transition écologique juste

Les 30 juin et 7 juillet prochains, tous·tes les Français·es seront appelé·es aux urnes pour élire leurs représentant·es à l’Assemblée nationale. Face à la menace de l’extrême droite, Zero Waste F[...]

17 juin 2024

Recyclage du polystyrène : une « impasse » pour Zero Waste France

Une enquête du Monde et Franceinfo indique que le gouvernement a investi des centaines de millions d’euros, sans succès, pour développer le recyclage du polystyrène. Zero Waste France demande le m[...]

11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

06 juin 2024

Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que [...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]