01 juillet 2015
Pauline Debrabandere

Les associations citoyennes tenues à l’écart des Assises métropolitaines des déchets

Paris, le 1er juillet 2015 - A leur grand regret, les associations citoyennes n'auront pas accès aux "Assises métropolitaines des déchets " organisées par le Syctom le 2 juillet 2015.

Partager

Cette « rencontre-débat »[1] pourtant structurante pour les futures politiques de gestion de déchets de la Métropole du Grand Paris et les choix d’investissements qui seront réalisés dans les prochaines années se déroulera…  à huis clos.

Zero Waste France s’est tout d’abord étonné de cette décision, dans un courrier cosigné avec les associations franciliennes Collectif 3R et Arivem, appelant le président du Syctom Hervé Marseille à revenir sur sa décision, ce qu’il n’a pas fait.

« Nous ne demandons évidemment pas d’intervenir lors de cette rencontre, mais simplement de pouvoir assister aux débats, afin de mieux comprendre les perspectives envisagées par les élus pour le service public de gestion des déchets à l’échelle de la future Métropole du Grand Paris » souligne Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France.

Cette décision est d’autant plus étonnante que le Syctom s’est porté candidat à l’appel à projet « Territoires Zéro déchet, zéro gaspillage » lancé par le Ministère de l’environnement et l’Ademe, et affiche son intérêt [2] pour une démarche qui ne pourra bien évidemment pas se mettre en place sans la plus large participation des citoyens et des associations environnementales. Zero Waste France rappelle que les défis à relever seront de taille : pour un territoire qui trie moins de 20% de ses déchets à l’heure actuelle, il faut tout simplement inverser les statistiques pour rejoindre les pionniers européens en la matière (qui dépassent les 80% de collecte séparée !).

« Malgré cette première porte fermée, nous maintiendrons bien sûr nos efforts pour construire, avec les associations et entreprises locales et les élus qui le souhaitent, des propositions concrètes et ambitieuses pour le territoire du Syctom » conclue Flore Berlingen.

[1] Sur la page d’accueil de son site internet, le Syctom évoque pourtant « Des Assises, dans la dynamique de la COP 21, pour échanger et envisager de nouvelles collaborations dans un esprit de mutualisation des moyens, d’innovation énergétique et d’optimisation du service public de gestion des déchets ».

[2] Voir par exemple le Syctom mag n°47

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]

02 mars 2022

Zero Waste France participe au recours interassociatif contre le décret d’application de la “loi séparatisme”.

Le 2 mars 2022, Zero Waste France s’est jointe à un recours juridique porté par plusieurs associations, pour attaquer un décret de la « loi séparatisme ». Détails d’un texte anti-démocratique et d[...]