1ère Assemblée Générale du Réseau Consigne à Villeurbanne !

Lundi 1er juillet, la première Assemblée Générale (AG) du Réseau Consigne a rassemblé une cinquantaine de personnes à Villeurbanne. Porteurs et porteuses de projets, associations et entreprises sont venu-es de toute la France pour structurer ce réseau qui soutient le développement de la réutilisation des emballages.

Partager

Lundi 1er juillet, la première Assemblée Générale (AG) du Réseau Consigne a rassemblé une cinquantaine de porteurs et porteuses de projets, associations et entreprises venu-es de toute la France pour l’occasion. Ce réseau a pour vocation de soutenir le développement de la réutilisation des emballages, présentée comme une alternative concrète aux emballages à usage unique. Réuni-es dans une salle du Palais du Travail prêtée par la ville de Villeurbanne, les participant-es ont été accueilli-es par Mesdames Emeline Baume, élue de Grand Lyon Métropole en charge de la prévention des déchets et de l’économie circulaire, et Agnès Thouvenot, élue de Villeurbanne en charge de l’économie sociale et solidaire.

Existant sous forme de collectif informel animé bénévolement, notamment par l’association Ecoscience Provence et Zero Waste France depuis 2012, le Réseau Consigne a déjà permis d’organiser des Rencontres Techniques de la Consigne en 2012, 2014 et 2016 et de favoriser de nombreux échanges d’expériences entre acteurs. Porté par le dynamisme des projets de retour de la consigne de plus en plus nombreux sur le territoire, le Réseau s’est structuré cette année sous forme associative pour soutenir ce développement de la consigne pour réemploi et réutilisation des emballages en France.

La vision du Réseau Consigne

“Le réemploi et la réutilisation des emballages est une mesure incontournable pour la construction d’une société plus respectueuse de l’environnement. C’est une mesure d’économie de ressources, d’économie d’énergie, qui génère une valeur économique et sociétale. L’association veille à promouvoir les formes de réemploi et la réutilisation des emballages dont les bilans environnementaux sont positifs. La consigne, entendue comme une somme supplémentaire payée par le consommateur au moment de son achat et qui lui est restituée en tout ou partie quand il ramène l’emballage au point de collecte, figure au nombre des leviers promus par l’association pour permettre le réemploi des emballages, sans pour autant être le seul.”

Cette journée très riche en échanges a été l’occasion de poser ensemble les principes de gouvernance, d’adhésion et les priorités d’action du réseau. L’association souhaite notamment organiser de nouvelles Rencontres Techniques, ainsi qu’une formation pour les porteurs de projets souhaitant mettre en place des circuits de réemploi d’emballages. La publication d’un guide réglementaire est également prévue. Enfin, le Réseau Consigne ambitionne aussi de promouvoir le réemploi auprès des citoyens, des fédérations professionnelles et des décideurs politiques. Afin de l’aider à mener à bien ces actions, l’association devrait notamment bénéficier du soutien de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Les profils des personnes présentes illustre la grande variété des initiatives qui naissent ou bénéficient d’une nouvelle dynamique un peu partout en France. Si plusieurs projets ont mis en place des circuits de bouteilles en verre consignées, d’autres proposent des contenants réutilisables pour la vente de repas à emporter, des bocaux pour les produits alimentaires, des flacons pour les cosmétiques ou encore des bacs réutilisables pour le transport des marchandises agroalimentaires. Certains acteurs commencent également à s’organiser au sein de réseaux régionaux car réutilisation des emballages rime souvent avec circuit-court.

Zero Waste France est présente au Conseil d’Administration de cette nouvelle association, aux côtés d’Alsace Consigne, Bout à Bout, Ecoscience Provence, Ma bouteille s’appelle reviens ! et Rebooteille.

N.B. Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) est en cours pour soutenir le développement de dispositifs locaux performants de réemploi d’emballages en verre. Lancé par l’ADEME et Citeo, cet AMI propose un soutien technique et un soutien à l’investissement aux porteurs et porteuses de projets.

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.